• L'Ebdo local : J'm'emmêle les pieds

    Edito du 24 Octobre.
    Chers lectrices et lecteurs, toujours soucieux du bien-être de ses administrés, notre beau canton Franc-Comtois, comprenant, comme vous le savez, un bourg, six villages dont Triffouilly-les-Ouillottes son chef-lieu et 162 lieu-dit, vient de se déclarer officiellement < Paradis fiscal >, et ce à l'usage unique de ses habitants !

    Cela va faire grincer des dents dans les sphères gouvernementales, Car le tri sera (comme celui des poubelles), très sélectif ! Mais en vertu d'une charte donnée jadis par un conquistador, cousin de Charles Quint, lorsque notre province guignée par l' Autriche, fut finalement acquise par  l'Espagne grâce à un mariage magouillé pour raison d'état, à une lointaine aïeule de notre Adrienne,qui tout comme elle lors de son mai 68 en compagnie de Dany le rouge, expérimenta toute la garde républicaine entre deux déterrage de pavés, avait un gros faible pour les uniformes à plumets !

    Signé de la main du souverain, ladite charte oubliée depuis lors, dans l'immense merdier de lois prônant tout et son contraire, depuis des décennies, dans les placards de nos différents ministères, ne fut jamais invalidée.
    Adrienne, se souvenant subitement de la chose, à défroissé le parchemin, repassé en faisant attention de ne pas lui faire fondre son sceau, puis fait contrôlé par les meilleurs juristes de Besançon.
    Leur diagnostic fut sans appel, seul le roi d'Espagne actuel, est habilité à rompre la charte ! Se qu'il ne fera pas bien entendu, car on ne va pas à l'encontre des volontés de quelqu'un vous ayant réservé par filiation une aussi bonne place.

    Monsieur le maire Duchemin, en accord avec ses homologues de tous sexes, à donc décrété qu'aucune taxe locale ou autre ne sera augmentée, aucune nouvelle  appliquée. Il en a parfaitement le droit en vertu du cadeau fait pas le conquistador, laissant chacun libre de ses choix !
    (Dans ce canton, on n'écrase pas, on aide ! On ne prend pas le citoyen pour une pomme, puisqu'à l'identique de ses compatriotes de toute la France, il n'en est pas une !)

    Bref, le troc bon enfant va être intensifié. Dodo, celui là même qui bricole si bien avec son flutiau, s'en va concocter un second alambic pour aider Féfé le facteur, car dans ses temps où la plupart sont payer des prunes, ses tonneaux débordent.
    L'autarcie va s'étendre au maximum. On a doublé les superficies cultivables, demandé aux Ouillottes de faire le plus de jumeaux possible, et au bouc de Jean-Claude de s'exercer au ricochet chaque fois qu'il ensemencera les biquettes. Et se n'est qu'un début !

    Il est même question pour l'instit Colin Maillard et son compère l'abbé Cane, de devenir moniteur afin d'entraîner la jeunesse à pédaler deux heures par jours de manière à actionner des turbines susceptibles de produire un maximum de courant gratuit.
    Les dames Mado, et Doudou, l'épouse congolaise de Colin, en tête, vont faire fumer les aiguilles à chaussettes, l'on parle même de remettre les rouets entreposés dans le musée au goût du jour...
    Nous ne pouvons en une seule fois énumérer tout se qui est prévu, pour faire en sorte que la vie devienne encore plus facile dans notre région, mais d'ores et déjà, nous pouvons assurer que la < SPDOD'LASECU >, en son entier ( société protectrice des oubliés de la Sécu), fonctionne à merveille !

    Nous avons zappé les nouvelles de l'étranger et les < Po...potins d'Augustine >, 108 ans et demi, mais bien que très en forme, (De loin, mieux que monsieur Giscard d'Estaing, né la même année qu'elle), cette dernière  a beaucoup à faire pour cuire les confitures de tout le canton.
    Quand à l'étranger, il s'en remettra.

    A la revoyure les amis. Demain pour le < Télé Nettoue >, merci de votre fidélité et n'oubliez pas vos com, et clics, si vous en avez le temps


    Yahoo!

    47 commentaires


  • L'hebdo local : J'm'emmêle les pieds.

    L'Edito du 6, octobre est entièrement consacré aux choses de la vie, de notre beau canton de Franche-Comté, qu'on se le dise....

    Nos < lieux-dits >, n'ont jamais eu de bureau de poste, nous ne les avons pas vu dépèrir pour autant, grâce au système (D)
    Le joli bourg de < Ça ira, ça ira >, en a toujours eu deux et va les garder : On y vit bien, mais pas mieux que là où il n'y en a pas !
    Nos six villages vont voir les leurs supprimés. Triffouilly, en temps que chef-lieu de canton garde le sien ! Et puis on ne touche pas là, où des Ouillottes sont classée < Patrimoine de la nation > Nous gardons donc, notre bureau, et notre postière, et allons aider les oubliés de l'administration des postes. Féfé, quant à lui, se peut dormir sur ses deux oreilles, du moins en se qui concerne son boulot de facteur.

    L'autre, celui de sa distillation clandestine, connue et apprécié, loin à la ronde, le fait un peu pétocher. Dame ! C'est le moment d'oeuvrer et malgré les précautions prises, la bonne odeur de quetsches et de mirabelles embaume tout le paysage alentours ! Respiré d'un peu près, il donne l'oeil joyeux et le croupion frétillant, à tous, y compris aux Ouillottes et surtout au " Jar ", à qui on a défendu pour quelques jours encore les abords de l'école : La vue d'une volaille pompette et en rut n'est pas un spectacle pour des yeux innocents.

    Bref, le village grisé aux saines vapeurs de la gnôle du pays, grâce à l'alambic prêté au musée et descendu de son piédestal, pour les besoins de cette noble cause, serait des plus euphorique, si ne planait une vilaine menace sur les villages voisins et amis !
    Seulement voilà, les communes qui vont être victimes de ces rapts éhontés, ont de la ressource.  Pour commencer, leurs maires ont fait installer des boites à idées, dans les salles de mariages.

    Quelques unes ont déjà été retenues : Tel, celle de l'Augustine 108 ans et demi, qui propose de piocher dans sa montagnes d'écus, (Pensez, trois maris riches et malheureusement décédés, ont beaucoup aidés, à surenchérir une dot, déjà copieuse), pour équiper les foyers ne possédant pas encore internet : L'envoi de mail se pouvant remplacer avec brio, les lettres munies de timbres sans cesse en mutation vers le haut !
    Colin Maillard,  notre instituteur et Mado, notre énarque, étant volontaires pour faire office de  techniciens et moniteurs bénévoles.

    Celle de not Dodo, l'homme au pipeau tant aimé des villageoises mélomanes et... esseulées, viendrait en sus. Et pour ne pas être pris au dépourvu, il a commencé à éduqué ses pigeons en voyageurs.
    Resteraient donc, les colis et d'éventuels timbres. Pour ces derniers, l'abbé Cane à suggéré à ses collègues, sis dans les villages victimes de l'appétit insatiable des grands  prédateurs, de notre beau pays France, d'installer des distributeur à coté des bénitiers dès l'entrée; des églises.
    Quant aux paquets, en tous genres, Jean-Claude, s'est proposé à aller deux fois par semaine, avec tracteur et remorque, les récupérer dans les zones sinistrées en raison  des pillages . Le bureau de poste de Triffouilly-les-Ouillottes, se chargeant de l'acheminement.

    Nous allons être bref en se qui concerne la rubrique des < Po...potins d'Augustine >, car il va être l'heure de mettre sous presse :
    Notons donc, celui nous ayant paru le plus important de toute l'activité people, car il semble bien dramatique ! Mariah Beyoncé, la sublime chanteuse, auréolée de son titre de " Superwoman " de l'année, se possédant un ménage harmonieux et une fortune démentielle, se serait réveillée couverte d'acné, sur son joli visage.  La vache... Quel drame! J'espère chers lecteurs, que vous compatirez comme il se doit !!!

    A la revoyure les amis ! Merci de votre fidélité et n'oubliez pas vos com, et votez Weborama.







    Yahoo!

    70 commentaires


  • L'ebdo local, < J'm'emmêle les pieds >

    Edito du 14 Septembre :
    Chers lecteurs et lectrices de tous le canton, lequel comprends, six villages, 142 lieux-dits, un petit bourg, plus le chef-lieu, de Triffouilly-les-Ouillottes, qui avec la coopération des mairies,; vient de finir la mise au point d'une grande et noble idée ! Chose rarissime depuis deux décennies dans le monde social d'aujourd'hui, afin de palier, le mieux possible, aux défaillances d'un système de remboursements, nettement en baisse de régime.

    Il s'agit donc, comme vous en avez été avisé, de combler la différence entre le coût des remèdes, avec le remboursement actuel,  auquel nous sommes soumis depuis quelques temps déjà ! Et pour ce faire, venons de créer la (SPDOD'LASECU), en son entier, la < Société protectrice des oubliés de la Sécu >.

    Aménagé dans l'ancienne ferme de distillation clandestine, d'où était issu la " Mirabelle du paysans ".
    De vous à moi, nous n'en serons pas privé pour autant car Féfé, notre facteur ne laissera pas chômer l'alambic qu'il à prêté au Musée, en période de fermentation des fruits. Cet ustensile à près de 150 ans, mais comme l'affirme en connaissance de cause, Augustine, 108 ans et demi : C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes !

    Bref, le système de fonctionnement de la (SPDOD'LASECU), est simple et efficace. Mado, notre énarque repentie d'avoir oeuvré, bien payée, à ne quasiment rien faire dans certains bureaux ministériels, venue se réfugier à Triffouilly, après avoir fais pénitence sur les trottoirs de la rue St-Denis à Paris, à été nommée chef, sans honoraire (Elle a encore des économies, car ses anciens collègues payaient le prix de sa discrétion, chaque fois qu'ils venaient lui demander " une passe " .) Nenette Tadesky sera à la réception pour recevoir les cotisations sous forme, de légumes en tous genre, d'oeufs, laits, fromages, crèmes, fleurs, fruits, confitures, pâtisseries, et même bois de chauffage.

    Le tout sera vendu par Gaston, jeté d'urne banque parisienne sans parachute, lequel se jouera le marchand de quatre saisons, sur les marchés de la région.
    L'argent ainsi récolté de cet honnête négoce, sera utilisé pour acheter des dents et des lunettes et a faire l'équilibre avec les remèdes peu ou mal remboursés par les caisses de maladies, classiques !

    Il sera, entre-temps confié à une banque familiale, régionale et centenaire, sage, car ne se risquant à investir que dans les produits locaux et l'artisanat. Du béton, chers lecteurs et trices, j'vous dis pas !

    De l'étranger,
    Nous tenons à faire savoir que nous sommes de tout coeurs, avec le Président Obama, actuellement contré par les immobiles : Conservateurs aux vues étroites, égoïstes et bien dans leur idées du temps où leurs ancêtres se pratiquaient sans vergogne le génocide indien. (Tout pour ma gueule, et les autre peuvent crever). Il vient de perdre son meilleur soutien, le sénateur Ted Kennedy, mais nous espérons qu'Hillary, le soutiendra de son mieux dans la voie semée d'embûches où il vient de s'engouffrer.
    Elle fut sans issu pour Bill Clinton, mais un politique qui tiens ses promesses de campagne électorale, est capable de forcer les barrages de vieux croûtons juste bon à faire de la chapelure !

    Notre beau Triffouilly, quant à lui, se prépare le pèlerinage annuel...
    Comme les années précédentes, l'abbé Quille remplacera l'abbé Cane à la tête de la paroisse, puisqu'il accompagne comme toujours notre instit Colin Maillard.
    Son solex remis à neuf, par nos deux mécaniciens privés, Dodo et Jean-Claude, brille comme un sous neuf ! (Car ceux de maintenant, neuf ou pas, ne brille que par leur absence). Il faut dire que nos deux amis se sont bien astiqués le moteur et le reste, de même qu'attacher la nouvelle remorque recouverte d'une bâche neuve, elle aussi : Rouge avec des points noirs pour ressembler à une coccinelle, et aussi, pour s'accorder avec la soutane noire verdâtre aux coutures, que l'abbé remets tous les ans pour l'occasion.

    Dame ! Un saint homme assis en amazone sur le porte-bagage d'un Solex, passe plus facilement les barrages de police, posés sur la route de Lourdes, qu'un quidam en jogging, (Sa tenue habituelle, sauf quand il dit la messe habillé en père Noël, en décembre !

    A la revoyure mes amis, c'est à dire demain, merci de votre fidélité et n'oubliez vos com, et votez Weborama.

    Yahoo!

    84 commentaires
  •  

    L'ebdo local : J'm'emmêle les pieds

    Édition du 29 Août
    Nous apprenons avec étonnement que Martine Aubry, se veut ouvrir la voie du PS. Soit, mais pour y parvenir, il faudrait déjà sortir de celle sans issue,où pataugent les dirigeants  depuis des années.
    Pour y parvenir car, beaucoup s'y sont engouffrés, il va leur falloir marcher à reculons ! Çà, ils savent le faire...
    Elle se veut aussi reprendre la main, nous ne savions pas, qu'elle l'ait jamais eu, alors pour se faire, elle va devoir réviser ses classiques !
    Sur la même lancée, la secrétaire du parti va également organiser des primaires, et bien qu'il l'en ait vivement remercié, Anaud Monte bourg et tous les < quinquas > ne veulent pas les mêmes, qu'elle. Arnaud se les voit très bien à l'américaine, région par région,(La chose a réussie à Barak Obama, opposé à Hillary Clinton), mais de notre avis, l'envergure d'Arnaud  ne ferait même pas d'ombre au petit doigt de pied du Président américain) et Martine, pencherait plutôt du coté pachyderme et à la bonne franquette.

    DSK, aussi d'ailleurs, car rentré à temps de son exil bénéfique, du FMI et en quelque sorte, revirginisé, il espérerait bien emporter l'adhésion d'une bonne majorité.
    Bref, et pour terminer sur un éclat de rire.: Martine la fourmi et Sego la cigale, se veulent ouvrir le bal ensemble ! < Dansons, joue contre joue, sans s'occuper du bruit...>

    A l'etranger :.
    La rédaction du journal, bien que trouvant la chose bizarre, se doit néanmoins, de ne pas faillir à sa vocation qui est d'informer.
    Chers lecteurs et trices, les japonais se déshumanisent, robotisent, se jouent à < L'homme qui valait trois milliards >,
    Oui, les nippons ont trouvés le moyen d'avancer vite et sans fatigue, en demandant un minimum d'efforts à leurs jambes ! La chose vit le jour à Tokyo, où la société < Cyberdine > à mise au point l'exosquelette Hall  structure robotique se posant le long des jambes par dessus le pantalon.
    L'ensemble, coquin, sexy, limite érotique, permet de se déplacer jusqu à cinquante kilomètres, sans ressentir la moindre lassitude.
    L'on peut même aller bien au delà, selon le modèle choisi !

    L'Amérique veut naturellement acquérir quelques droits sur la fabrication du modèle mais son créateur a refusé : (J'ai conçu mon Hal, pour le bien-être des gens, et non pour en faire un instrument de guerre.) a-t-il affirmé avec véhémence.
    Bravo, monsieur le professeur Yoshiyki Santaï, inventeur d'une grande lucidité. Nettoue, quand à elle, à fait une petite remarque : Adapté sur les panoplies de messieurs particulièrement accroc des choses du sexe, risque de provoquer de nombreux dépôt de bilan, au sein des laboratoires oeuvrant dans le < Viagra >.

    A Triffouilly-les-Ouillottes,mes amis, tous le monde s'affairent à la décoration et la promotion de son musée. Je me permets donc de faire un appel aux dons, à cette intention : Chacun de vous à bien dans son grenier, de vieux Rembrant, Gauguin, Modigliani, peintre et sculpteur, Picasso ? Mmmm'oui, ou poteries Ming etc...
    Merci de les envoyer à : Mairie de Triffouilly-les-Ouillottes (France ), c'est très connu

    A demain mes amis, merci de votre intérêt pour ce blog, et n'oubliez pas vos com et votez Weborama.



    Yahoo!

    56 commentaires


  • L'ebdo local : J'm'emmêle les pieds

    Edito du 14 Aout.
    Encore sous le choc, la rédaction espère néanmoins pouvoir s'exprimer de manière cohérente.
    Figurez-vous, chers lecteurs et trices, que la Russie, par la main d'une de ses ressortissantes à oser une attaque à mains armées à l'encontre de la Joconde !!! Il s'est agit d'une tasse à thé certes, mais si Mona Lisa, n'avait pas été complètement blindée, elle se la serait prise dans le sourire ! Déjà, qu'il donne dans le rachitisme, des éclats de porcelaine ne l'auraient pas amèliorer.

    Car, même si à l'intar des tableaux de ces époque là, la Joconde, ne se montre pas les dents. (Aucun modèle célèbre ou non ne le faisait d'ailleurs, afin de ne pas laisser dans le patrimoine culturel commun, le souvenir de leurs  caries.), elle fut néanmoins, le premier tableau à être représenté avec une ébauche de sourire.

    Nous, nous demandons, par ailleurs, pourquoi elle l'a été sans sourcils et les cils coupés à ras ? Ce fut la mode, nous ne le discutons pas, mais c'est très laid !
    Cette peinture est certes, la plus célèbre du monde, et Léonard de Vinci, bien que la paternité de l'oeuvre lui fut longtemps discuté, un artiste d'envergure, mais le doute chez certains experts demeure encore !

    Quant à son modèle, il y eut et à encore,là,  matière à controverse : On a parle épisodiquement, d'auto-portrait de lui-même en travesti, de celui de sa mère au temps de ses roses en boutons, également, de conjoncture analogue superposable de Catherine Sforza, peinte par Lorenzo de Credi !

    Bref, l'important est que l' agresseur féminin  du Louvre, ait été arrêtée et conduite à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris !

    Nouvelle de L'étranger : Elle est de taille et de poids ! Car il est question, d'une jeune garçon de 17 ans, vivant bien tranquillet à Whitehall en Angleterre, qui se peut porter à bout de bras l'un ou l'autre de ses parents d'une seule main ! Chis se peut aussi soulever le divan et les fauteuils pendant que sa maman passe l'aspirateur en dessous.
    Il faut dire que l'adolescent s'avale 5000 calories par jour pour s'entretenir la forme. Il vient d'ailleurs, de gagner un tourneau où après avoir manipuler 320 kilo, de pneus il s'est promené pendant 25 mètres  avec un baril de bière en pesant 130, sous le bras.. Il vient donc, d'être nommé le lycéen le plus fort de pays !

    A Triffouilly-les-Ouillottes, tous le village est en liesse. Monsieur le Maire, sous les pressions conjuguées de tous le canton, à fini par accepter l'idée d'un musée dans le village.

    La joie est palpable car chacun à dans son grenier ou son débarras, un chez-d'oeuvre largement en péril.
    Ainsi notre douairière Augustine 108 ans et demi, à offert un portrait de Napoléon III, et la photo de Mireille Mathieu. Celle-ci ayant soulevée des protestations, notre journaliste people a refusé d'alimenter sa chronique des < Les Po... potins... >
    Adrienne, est tout à fait prête à exposer certaines photos de son Mai 68, notamment celle où Dany le rouge, l'aurait immortalisé avec son < Kodaks > alors qu'elle se faisait l'amour à cheval avec un des gardes Républicaine.
    Colin Maillart, notre instituteur offre son Solex quelques jours par semaines, car celui-ci reste son moyen de déplacement préfèré. D"autres offres sont venues, et l'on fait le tri.  Celle de Féfé pouvant être le clou de l'exposition, puisqu'il est prêt à proposer, sauf en période d'utilisation, son alambic issu des années 1870,. Sa seule exigence est que le précieux objet soit lui aussi blindé, car recevoir une tasse de thé le déshonorerait !

    Voyez, que ce ne sont pas les chefs-d'oeuvre qui manque dans le beau village de Nettoue ! Un village, pas comme les autres et qui l'a fait souvent rêver...
    A la revoyure mes amis ! Merci, d'être vous ! Et n'oubliez pas vos com, et votez Weborama !




    Yahoo!

    67 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique