• chalon.jpg

     

    L'Ebdo local : J'm'emmêle les pieds !

     

    Edito du 20 juillet.

     

    Monsieur le maire Oulaop, après avoir mûrement (à ce propos la pluie empêche les fruits de se sucrer), réflèchi, à pris sa décision et les membres du conseil municipal, pour une fois, n'ont pas eu intérêt à moufter : (moufter, tout le canton s'est mis à lire la série des San Antonio, acheté au dernier vide grenier bourguignon, donc, l'argot étant une langue dite verte, et la population très écolo, elle est dès à présent fortement conseillée).

     

    Le nom d'Eva Joly, est dèsormais interdit de prononciation, voir de pensée, dans tout le canton de six villages, un gros bourg, 62 lieux-dits,  dont Triffouilly est le chef lieu, sous peine de représailles s'établissant ainsi : Prononcé, on balaie les rues du village dans ses moindres recoins pendant une semaine !

     ouillottes-n2.jpgSusurré, on nettoie le croupion des Ouillottes, pendant la même durée, état de fait étant en soi, un honneur puisqu'elles sont classées au patrimoine de la nation, chose qui n'arrivera jamais à la transfuge norvégienne.

    Évoqué en pensée,  soumis, chaque matin à l'oeil scrutateur de l'Augustine 109 ans, laquelle à renâcler certes, devant cette sorte d'inquisition, pour détecter le faute, puis finalement accepté après que l'abbé Cane, lui ai promis une absolution permanente, car le délit est grave et cette mission relève d'un devoir de citoyenneté, l'on devra moucher toute les bougies après les offices pendant une semaine également !

     

    En accord avec les communes du canton, les sanctions seront appliquées à l'américaine, c'est à dire à grands spectacles et sans tout d'abord de possibilité de se défendre ! De toutes manières, les villages vivant principalement de troc bon enfant, (une botte de carottes contre deux laitues, par exemple), jamais un avocat même bisontin, ne se contenterait d'aussi peu !

     

    A l'étranger, c'est à dire en Europe, maintenant :

    Voilà-t-y pas, que sous la pression des puissants lobbies pharmaceutiques, et dans le but de garantir annuellement des milliards d'euros supplémentaires à l'industrie chimique, Bruxelle aurait mit sur pieds un projet interdisant à dater du 1er Avril 2011, la mise sur le marché de nombreux produits médicinaux  à base de plantes, (Phytothérapie, tisanes et autres...), pourtant expérimentés avec succès depuis des millénaires par des médecines ancestrales chinoises, indiennes, amazoniennes, et africaines, jusqu'ici accessibles sur les marchés français et européens.

    Si cette directives est appliquée, nul doute qu'en ruinant les petits producteurs de médecines douces, elle enrichira encore plus les actionnaires des grands laboratoires...

    Certes, la médecine chimique est indispensable et sauve des vie, mais pour les petits maux du quotidien, celle de nos grands-mères, faisait aussi, beaucoup de bien !

    Sous toute réserve, il semblerait être question dans certains endroits du Canada, d'interdire la culture de plantes aromatiques déterminées,  dans les potagers !

     

    Pour finir, les Po...potins d'Augustine :

    < Le sorcier Harry Potter, fait de la magie >, en explosant les compteurs dès sa sortie, fort d'un démarrage à la hussarde, rapporte déjà 168 millions de dollars sur le sol américain : Meilleure recette à minuit, meilleur premier jour, meilleur premier week-end, dans les salles imax.

    Boules, robots de < Transformers 3 >, sont les premiers cette année à rapporter dans les 300 millions, mais Harry, devrait les dépasser sans mal.

    Augustine trépigne d'impatience. Harry, c'est son dada, et elle s'indigne de ce que Nettoue, notre rédactrice en chef, se montre des plus indifférente envers lui : Pis, cela ne l'interesse pas outre mesure... Oh!

    Il semblerait également qu'Adrienne, l'alter-ego de Dany le rouge, son double, la meilleure après lui du lancement de pavés sur la Sorbonne, en mai 68, serait sur le point de renier ses souvenirs de l'époque y compris ses folles journées avec la garde républicaine, car elle n'admet pas qu'il se soit fait tailler des croupières, par une juriste se voulant présidente de la République.

     

    A demain mes ami(es). merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    krikri

    Yahoo!

    55 commentaires
  • l'hebdo local : J'm'emmêle les pieds.

    Edito du 1er juin.

     

    chalon.jpgPour commencer et qu'on se le dise, dans notre beau canton de 6 villages dont le chef-lieu est Triffouilly, le gros bourg,  et les 62 lieux-dits, il n'est absolument pas question de se brosser les concombres, car tout y est, comme vous le savez, resté sain et naturel depuis toujours !

    Par ailleurs, nous y produisons au delà du suffisamment pour ne pas avoir, à utiliser les transports hors de prix encombrants les routes...

     

    Bien sur nos cucurbitacés, de même que nos autres productions sont pleines de fantaisies, et certaines peuvent être un rien biscornues, mais bien d'autres choses de la nature humaine le sont aussi et cela n'altère en rien leur potentiel de satisfaction de leur utilisateurs et trices !

     

    C'est vrai ça, c'est une question de personnalité, (l'année dernière, Huron, Pangloss et compagnie) par ailleurs très secret, nous avais fait la grande joie de nous montrer sa fraise, débarrassé de toute vilenies chimiques, et je vous jure qu'elle était vraiment très belle !

    Bref, à une époque où tout est contrôlé, disséqué, catalogué, c'est une grande satisfaction de ne pas ressembler à ce que nos gouvernements aimeraient obtenir de nous : Une civilisation de robots marchants au pas, submergées d'interdits, afin qu'il soit plus aisé de la prendre pour des belettes juste capables d'accepter les pires imbécillités !

     

    A triffouilly-les-Ouillottes, comme l'on ne s'en prends jamais aux animaux innocents, les belettes, nous les envoyons en Bourgogne, pays voisin et néanmoins ami, car "cheu nous", elles ne font pas bon ménage avec notre troupeau classé, ainsi que vous le savez également, au patrimoine de la nation.ouillottes-n2.jpg

    Nos habitants suivent donc, leur petits bonhomme de chemin sereinement sous les regards bienveillants de notre maire Michel, de notre instituteur son adjoint Colin Maillard, et surtout de notre l'abbé Cane, le seul ecclésiastique de France, à se vouloir continuer à porter ses soutanes cousues aux petits points par sa Mémé, lors de son ordination.

    V'oui, il leur est juste infidèle chaque année dans les temps de Noël, car il trouve beaucoup plus gai de dire les messes habillé en père Noël !

     

    Mado notre énarque, jadis plus vite fatiguée des couloirs ministériels que de la rue St-Denis, où elle échoua ensuite dans le but d'y respirer un air moins chargé de diverses turpitudes, se qui, elle le comprit très vite ne l'avançait guère, puisqu'elle y rencontrait nuitamment et bien malgré elle, les mêmes têtes, revenue à notre grande joie retrouver les senteurs particulières du Comté franc-comtois !


    Bref, récemment mariée à Gaston, le frère de lai d'une cousiné de la belle-soeur de la nièce à Féfé, facteur et pourvoyeur clandestin de la gnole de prunes du canton et surtout ancien banquier honnête, puisque jeté sans parachute, le jeune couple continue à gérer avec maestria la CPAMDODLS, (caisse primaire maladie des oubliés de la sécu), en utilisant la fameuse formule de troc solidaire : A savoir que chacun paie ses cotisations, en fruits, viandes et légumes, lesquelles sont vendus sur les marchés alentours, les gains ainsi obtenus étant ensuite reversés en complément des grosses lacunes du système de protection sociale du pays !

     

    garde-re.jpgAdrienne, notre soixante-huitarde nostalgique, sur les conseils de Nettoue, notre rédactrice en chef, vient de s'ouvrir un blog, afin d'y conter son MAI, aux cotés de Dany le rouge, (recordman toutes catégories des pavés lancés sur la Sorbonne), tandis qu'elle-même bientôt victime d'une méchante tendinite, au poignets droit, faisaient dans la joie et jupes retroussée connaissance avec toute la légion à cheval de la garde Républicaine.

     

    Bon, son époux Jean-Claude, à bien fait un peu la gueule en ayant vent du projet, mais Nettoue l'a convaincu que la chose se ferait sous pseudo, et le restera pour peu que la France se rebiffe, contre le projet présidentiel évoqué à nouveau au G8, de restreindre la liberté d'expression sur Internet !

     

    Dodo, sentant venir la saison des festivals, se fait reluire son instrument en le passant au chiffon de laine découpée dans la nuisette de mariée d'Augustine 108 ans et demi, car là aussi et comme chacun ne l'ignore pas, les dame du crû sont folles des prouesses réalisées avec son pipeau !

     

    Notre Augustine justement, prépare les agapes prévues pour son prochain anniversaire. Elle est aidé en cela par Doudou, l'épouse sénégalaise de Colin, et bien sur aussi par moult volontaires de notre si belle région !

    Nous vous, parlerons de nos autres concitoyens dans une prochaine édition, car la place réservée à notre éditorial déborde déjà sur celle réservée à la longue liste des futurs candidats aux présidentielles, se qui en soit, n'est pas grave du tout, puisque nous avons tous l'habitude de leurs débordements personnels !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas (Et Op, un p'tit com pour Nettoue)

     

    krikri

    Yahoo!

    69 commentaires
  • chalon.jpgl'hebdo local : J'm'emmêle les pieds

     Edito du 22 mars

     

    Il s'est passé des choses graves dans une partie de ce monde : Ils s'en passe d'ailleurs toujours ici et là. Celles du Japon, pour longtemps pays martyr,dépasse de beaucoup les autres, c'est pourquoi, notre comté pense que les aider autant que faire est possible et prier pour eux, est plus raisonnable que de créer autour d'eux un fracas inutile de "Côtaineries", (bavassages), juste bon à afficher des scoops juteux à la vente, est une marque de respect et une façon de leur dire, que nous pensons à eux et à leur peine immense dans le fond de nos coeurs...

    j'aimerai juste ajouter sur ce sujet que lorsque je vois des reporters s'acharner à faire remarquer que les habitants sinistrés manquent de tout car les secours ne peuvent encore venir à eux, je me demande comment eux-même y sont parvenus ? et aussi qu'ils auraient mieux fais d'arriver avec des pansements qu'avec leur caméras et leur bla bla bla ?

     

    Le printemps s'installe dans nos  vertes  prairies franc-comtoises, ici et là se dresse déjà de minuscules pâquerettes, qui risquent en dépit de la sévère éducation donnée par Jean-Claude, à son troupeau,  moult écrasements de bouses à bout portant.

    Mais bon, le printemps n'est pas que cela, il est la fraîcheur des gelées matinales et le soleil déjà chaud qui les efface aussitôt ! Il est les bourgeons,  collants au chignon de Doudou, 2,06, mètres, l'épouse congolaise deColin Maillard, notre instit, lequel s'astique le guidon, la selle, et le porte-bagage (Optionné), à plein temps par l'abbé Cane, pour s'y poser la soutane voilant son auguste cul, notamment lors de leur pèlerinage commun effectué chaque année à Lourdes : Colin, pour s'y baigner l'hallux Valgus du pied droit, et l'abbé les hémorroïdes éclatées sur la selle du Solex, remis à neuf chaque années au moment des cloches !

     

    ouillottes.jpgIl est le frémissement voluptueux des plumes soudain amoureuses de nos Ouillottes, classées au patrimoine national, lorgnant à qui mieux mieux, < Se que ma mère me défendit de nommer ici >... (extrait de gare au Gorille du regretté Georges Brassens), en termes clairs et dénués d'hypocrisie, sur les coucougnettes de Pierrot notre jars immaculé, surveillé de près par Adrienne qui tient le compte de ses élans amoureux sur le calendrier des postes !

     

    Mado et Gaston les gérants de la < CPDAMDODLS >, (Caisse, privée,  d'assurances maladies des oublis de la Sécu), laquelle fonctionne admirablement par un système de troc fort ingénieux, jeunes mariés de peu se sont concoctés au cours des froides nuits de l'hiver, un (biau p'tiot) prévu pour le début de l'été : A ce sujet, tous les aminautes de Nettoue notre rédactrice ne chef, enfin libérée de son zona, sont d'ores et déjà invités pour le baptême, dont les agapes d'après messe auront lieu, ainsi que vous, vous en doutez, dans l'ancien lavoir transformé en salle de fêtes, et comme en sus, du chef lieu de Triffouilly, du gros bourg, des six villages et des 62 lieux-dits, les amis de nos amis sont les bienvenus, monsieur le Maire Dasse, s'est entendu avec ses homonymes, pour que chacun apportassent... parapluies et parasols afin de s'agrandir la réception.

     

    L'Augustine, 109 ans aux fraises, ressortira même la collection d'ombrelles léguée de générations en générations par sa grand tante Adeline, laquelle favorite en titre de Napoléon III, obtint pour service rendu à la nation, enfin à son chef, se qui revient au même, une charte stipulant de nombreux droits et avantages à notre beau comte de Franche-Comté !(Mon ami Pat, le tien, celui de ton beau Nissa, dans ce domaine précis est battu) !

     

    Not Dodo, çui qui souffla dans la cendre pour fé d'la poussire, (patois régional), ne souffle pas sous le ciel bleu et la montée de sève de son domaine fruitier que dans la cendre, mais aussi dans son pipeau dont il enchante les dames de ses airs érotiques...

    Bref, elle est belle cette nature donnée en partage, puis en héritage par nos anciens à tous,alors cessons de la mutiler bien souvent, plus par insouciance que par volonté de lui nuire...

     

    A la revoyure, (demain),  mes ami(es). merci de votre fidélité et n'oubliez pas combien vos commentaires me sont précieux !

     

    krikri

    Yahoo!

    54 commentaires
  • l'Ebdo : J'm'emmêle les pieds.

     

    Edito du 23 janvier !


    chalon.jpgIl se passe dans le monde des choses relatives à la survie de l'humanité beaucoup trop grave pour que nous, gens simples et optimistes, nous appesantissions sur l'actuel merdier du pays France : Mam,à pédaler dans la choucroute en sous-entendant envoyer de l'aide à un dictateur actuellement en fuite ! D'accort, elle ignorait encore dans quel sens allait tourner le vent, mais raison de plus : On ne doit en aucun cas encourager de genre de chose... Et la rébellion tunisienne inspire le respect !

    Bref, chacun du "haut lieu", faisant des bourdes lourdes de conséquences à sa manière et dans un imbroglio de variété politicienne où personne, surtout pas leur promoteur ne s'y reconnaisse, nous allons parler d'un sujet très actuel, drôle pour beaucoup, douloureux et fort délicat pour certains !


    Il s'agit du  moteur de recherche Google, qui après avoir constater l'affût de demandes de renseignement, d'un grand nombre de messieurs,  sur la possibilité ou non de se fracturer la zigounette, au cours d'ébats, hors normes, à décidé de s'éclaicir la chose !

    Cette sorte de psychose s'est installée dans leurs esprits depuis la retransmission sur écran télévisuel d'un épisode de la série, < Gray anatomie > : Nous en avions déjà entendu parlé, mais les nouvelles rigueurs de la vie actuelle, ont intensifié de manières significatives, une pétoche sous-jacente !

     

    Le docteur de la série, Marc Sloane, pour ceux qui comme moi ne regardait pas la série, s'est donc, au cours d'un coït animé avec une demoiselle de son équipe, cassé une des chose, si ce n'est la plus importante de sa vie : J'ai nommé, son zizi !

    Il ne s'agit, certes là, qu'un des aléas d'une fiction mais Google affirme que depuis les 2/3 des recherches effectuées sur Internet, concerne cette épineuse question : La chose est-elle vraiment possible pour peu que l'on s'offre une charge à la hussarde ?

     

    ouillottes-n2.jpgEt bien, il en ressort que v'oui !Cela est déjà arrivé et arrivera encore ! Ah! Cela vous coupe le souffle, messieurs qui vous pensez cette chose indestructible, en même temps qu'époustouflante ! Vous arrête net dans votre quête aux sensations fortes, car outre que le fait est très douloureux une méchante sensation de ridicule amplifie la situation, puisque,  semble-t-il, cela ne se peut produire qu'en cas de... force exceptionnelle (comprenez par là, une érection monumentale, catalogué au moins force 25 sur l'échelle de Richter  ! Soit, peut-être le rêve de toute une vie,, mais à ne pas traiter à la légère.

     

    Oublié le Kama Sutra, il vous faut de la souplesse dans le mouvement, < Love me tender >, par exemple, et non pas < la danse du sabre > ! De l'ondulation dans le rythme , à la place du style "marteau piqueur", sinon la fracture se peut produire, à tous moment, avec un petit bruit sec et généralement sur un seul coté, surtout si votre horoscope ne vous prédit rien de bon dans la journée !

    Sur l'instant, la douleur se doit traiter avec de la glace : De là l'expression "pic à glace", et par la suite avec des anti-inflammatoires très sérieux.

     

    Corne de bouc, s'est exclamé l'Augustine, 109 ans," si y z'utilisait" la position du missionnaire au lieu de se jouer les prouesses de l'homme serpent, il se garderait  leur précieux outil,  plus longtemps, car pensez,  fracture sur fracture décourage,  volontier !

     

    Bien entendu, tous le monde s'est tellement bidonné dans le comté, qu'il y a eu quelques petits dommages sans gravité : Adrienne s'est foulée la rate, en pensant à la chance de la Garde républicaine lors de son mai 68 ! Doudou, 2,08 mètres, l'épouse de Colin Maillard, notre instit, cassé les bretelles de son soutien-gorge, lequel se trouve perpétuellement en surcharge ! Jean-Claude tordu les boyaux de rire et not Dodo, l'étalon franc-comtois tout autant que valeureux joueur de pipeau, à juré sur celui-ci, ne donner à présent que dans le mesuré super cool !

     

    Augustine, pour ne pas restée sur cette note mi-figue mi-raisin, a décidé de reprendre sa rubrique au journal, de ses fameux po... potins :


    Or donc, le service de presse de Johnny Halliday à confirmé dans un communiqué que le chanteur  venait de se faire poser une hanche plus à la mode, (En fait l'on dit le modèle vieux de 25 ans), mais bon !

    L'opération qui s'est très bien passée a eu lieu, à l'hôpital, lui ayant sauvé la vie, le < Cédars Shaï >, de Los-Angelès.

    Il a décidé la chose,  en son âme et conscience car il tient à donner le meilleur de lui-même pour son retour sur scène géante en 2011, 2012...

    Bonne chance Johnny, je vous aime bien !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas combien vos commentaires me font plaisir !

     

    krikri

    Yahoo!

    53 commentaires
  • chalon.jpg

     

    L'Ebdo local : < j'm'emmêle les pieds >  ayant prit des vacances collectives, nous n'aurons pas d'Edito la semaine de Noël..."Et pis c'est tout"

     

    La vie du beau comté franc comtois, sera donc mis en mots de ci et de là, aux hasards de l'imagination de Nettoue, laquelle parfaitement ... ordonnée à sa manière !!! Ne déroute plus ses ami(es) lecteurs depuis longtemps : Sauf peut-être quelques foies tristes, s'y perdant,exprès,  ce dont elle n'a rien à faire !

    En effet, à ce sujet, il est si facile d'écrire' des mots injurieux au lieu et place de commentaires constructifs et amicaux, à l'image d'un certain blogueur, lequel en dépit de son grand contentement de lui-même le poussant à refuser toutes sortes d'aides, (Personne n'étant digne de ce phénix), ne parvient pas, y compris en jouant l'homme serpent à décoller du sol... Il est si facile aussi de faire appel à la rubrique < Abus >, quand en plus d'avoir le foie triste et blanc comme un pou, on a aussi le coeur jaloux et méchant !

     

    A ce sujet, je remercie Over Blog qui a les idées larges et du bon sens ! Je ne suis pas la cible de ces entêtés anonymes, mais une de mes amis l'est, et elle ne le mérite pas !

     

    Bref, à Triffouilly, le chef lieu de canton, des six villages, du gros bourg et des 62 lieux-dits, les souris-de-noel.gifvillageois se relaient sans trêve, ni repos et par équipe, pour prier à genoux le seigneur de bien vouloir retenir le bébé de Mado et de Gaston, les bénévoles du troc à la CPAMDODLSC, en clair la caisse maladies privé et totalement gratuite des habitants, afin qu'il ne naisse pas avant le 25 décembre à minuit pile !

     

    Not Dodo, laisse son pipeau dans l'étui ou suite à son priapisme aigu venu à la puberté, n'en joue qu'en sourdine de peur que les cris d'enthousiasmes des dames célibataires, ne se fassent même de loin sursauter la maman et jaillir le "poupala", retenu à grand peine ! (Notons que la naissance est prévue pour le 24, mais avec les choses de la vie désobéissantes à toute volonté, on ne peut jurer de rien pas même de quelques heures ! (Voyez la neige, qui s'annonce au plus mauvais moment ) !

     

    L'Augustine, grâce aux doigts de fée de l'Adrienne, laquelle lui a fabriqué un costume de mère Noël des plus seyants, parcourt le village dans la remorque attachée au Solex, de notre instituteur Colin Maillart, tandis que l'abbé Cane, son habituel coéquipier, lui aussi en tenue de père Noël, est assis en amazone sur le porte-bagage, afin d'inviter tout ceux qui sont seuls ou en peine à participer au grand réveillon sise dans la salle des mariage de la mairie !

     

    Jean-Claude, l'époux de not Adrienne pressentit pour représenter Joseph, dans la crèche de l'église, passe beaucoup de temps à se peigner toutes les barbes disponibles, ou non ! Car on l'a vu proposer 100 kilo de maïs, à un éleveur de poules voisin, afin qu'il lui donne la sienne... Pensez, cette barbe là, n'a pas été coupée depuis trente ans, aux mirabelles, jour fatidique où un jaloux éleveur de lapins lui appris qu'il était cocu !

     

    Comme à chaque parution, nous regrettons de ne pas pouvoir donner des nouvelles de tout le village ! Néanmoins, il nous faut ajouter que dans le comté, tous les enfants aurons des jouets, que le Ouillottes toujours classées au patrimoine national siégeront  à la table du réveillon, sans problème puisqu'elles ont été éduquées à tirer la chasse d'eau, dès leur plus jeune âge, et que les animaux alentours à poils et à plumes auront double ration de graines et de fourrage...

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas combien vos commentaires sont précieux !

     

    krikri

    Yahoo!

    51 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique