• Samson et Dalila !

    Au départ, ce bel ébouriffé, fut choisi par son Dieu, qui le propulsa "Nazir", (consacré), dalila-et-samson.jpg pour qu'il aide son peuple à combattre les phillistins, des goulus voulant le dominer.

    Pour l'y aider son protecteur lui concocta une tignasse somptueuse dans laquelle résiderait sa force et ce, dans le plus grand secret !

     

    Ce ne fut pas tout d'abord une réussite car le drôle se joua d'abord les ados rebelles en n'obéissant pas à ses parents et encore moins aux lois de la Thora, préférant de loin mener la belle vie avec des prostituées païennes ! Certes, chacun ses choix, et celui-ci en était un, mais il ne lui fut pas donner une telle force pour qu'il s'amusa à déchiqueter des lions ou encore pour envoyer par jeu des mâchoires d'ânes sur les passants, fussent-ils censés appartenir à des ennemis !

     

    Bref, énervés, les philistins sur les conseils d'un faux Dieu vivant, monsieur Dagon, décidèrent de le prendre par son point fort qui était aussi son point faible et pour ce faire, mirent sur sa route la plus belle pute de l'époque : Elle s'appelait Dalila !

    Samson, en tomba immédiatement amoureux, mais à une échelle étant la sienne, c'est à dire qu'à coté celle des pompiers de ma commune faisait figure de rebord de trottoir !

    Sa famille et lui, point sots dans l'ensemble comprirent tout de suite que l'invitation à prendre le thé, sous une tente clinquante était un piège, seulement confiant en sa force et son charme, l'insatiable fornicateur, déjà fou d'amour accepta d'emblée... Se laissa dorloter et chevaucher à tire-larigot, jusqu'à se qu'épuisé, il n'eut plus la force que de chuchoter le célèbre < Non madame, je n'peux plus ! >

     

    La rusée lui versa alors une tisane de tilleul et le laissa se reposer, après lui avoir demandé câlinement, tandis qu'il somnolait à moitié : Mais dis-moi, mon beau costaud, d'où te viens donc ta grande forçe ?

    Repu, et jouant les andouilles, Samson ouvrit un oeil et répondit comme par inadvertance :

    --- Ligotes-moi, avec trois belles cordes d'arc, ma poupée, et je la perdrai immédiatement !

     Grassement payée, Dalila n'hésita pas, appela les philistins cachés sous la table de la cuisine  et leur ordonna d'aller se munir dédits cordes. Rien que pour rire, Samson se laissa faire, puis bombant le torse dès qu'il fut ficelé comme un "jésus de Morteau", (d'énormes saucisses issues de ma belle région de Franche-Comté), et fit éclater le tout envoyant du même coup, tout ce petit monde jouer les premières sondes spatiales, hormis Dalila qu'il retint, puisqu'elle était nue, parce qu'il pouvait !

     

    dalila deux Le second essai se passa quasiment de la même manière, sauf que la dame y mit encore plus du sien et que Samson lui tailla, après usage, une autre croupière de son invention. Et Op ! bien qu'il fut attacher avec encore plus de soin, une demi-douzaine de philistins s'en allèrent tourner dans le firmament avec les précédent.

    Bizarrement, Dalila, commença à s'attacher vraiment à lui et pas uniquement par ce que vous savez. Malheureusement, ayant empoché le prix de sa trahison et que monsieur le Dieu Dagon n'aimait pas que l'on se ficha de lui, la belle dut se faire concocter un aphrodisiaque que pour montrer sa bonne foi elle but avec lui, mais en moindre quantité, tant et si bien qu'il fini par avouer que toute sa force résidait dans ses cheveux !

     

    Et patatras, on les lui arracha sur le champs, et pour faire bonne mesure lui creva aussi les yeux. Que merdasse !!!

    Les représailles ne s'arrêtèrent pas là, car en souvenir des mâchoires d'ânes on le fit esclave dans le temple de Dagon, où ne lui fut épargné aucune vilenie. (un Guatanamo, avant l'heure). Par ailleurs, sans ses cheveux le pauvre homme qui se sentait comme nu s'en devint d'une grande timidité !

    Cela dura... Dura, jusqu'à ce que ses cheveux repoussent ce dont il fut le seul à s'apercevoir... D'ailleurs au sein d'autres condamnés personne ne lui prêtait plus grande attention.

    Alors, il se mit à invoquer le Dieu de son enfance, son protecteur, celui qui le fit "Nazir", celui de sa terre d'Israël, lui promettant non pas de vivre pour se racheter, mais de mourir en exterminant leurs ennemis !

     

    Bon prince, Dieu accepta, et un jour où toute la foule était réunie dans le temple, Samson, demanda à un enfant de le conduire vers les colonnes qui soutenaient l'édifice, puis lui ayant enjoins de partir au plus vite, il s'y adossa, poussa, et han... Et han... Et vlan ! Tour s'écroula comme un château de cartes : L'on entendit plus jamais parler des philistins, mais bien sur Samson fut lui aussi écrasé comme une crêpe !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue"

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    41
    G.P. l
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:59

    Bonjour Nettoue

    C'est un régal, raconté comme ça.... Je dois avouer, au début, avoir pensé à l'histoire DSK ramené à l'ère biblique, je dois être trop "conditionné" par l'actualité !

    Très bonne journée à vous, aujourd'hui c'est grisounet" " et humide dans notre haut-Languedoc. Gilles.

    40
    Quichottine
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:59

    C'était le premier kamikaze de notre histoire...

    39
    Mardi 10 Avril 2012 à 15:30

    Que de confidences mal venues ont été faites sur l'oreiller !

    Bises à toi ma douce

    38
    Samedi 7 Avril 2012 à 10:08

    Eux, je les adopte tout de suite ! Scarlett sera ravie

    Bisous

    37
    Samedi 7 Avril 2012 à 10:03

    Il devait exister avant elle, les hommes sont si faibles...

    Bises

    36
    Samedi 7 Avril 2012 à 10:01

    N'est-ce pas ? Je ne pouvais pas mettre "les toilettes", cela aurait fais mauvais genre

    Bisous Claude

    35
    Samedi 7 Avril 2012 à 09:58

    Dans la légende ce n'est pas par son chant qu'elle le séduisit !

     

    Bonne journée la Peste

    34
    Samedi 7 Avril 2012 à 09:57

    Une preuve de plus que déjà dans les temps anciens que chez certains hommes la raison ne se portait pas au bon endroit !

    Bisous ma Zaza

    33
    Samedi 7 Avril 2012 à 09:41

    C'est une idée mais ce n'est pas dans ses cheveux que réside sa forçe !

    Bonne journée Dilles

    32
    Samedi 7 Avril 2012 à 09:38

    Certes, mais recevoir une colonne de cette ampleur sur la tête, doit faire une grosse bosse

    Bisous Cricri !

    31
    Samedi 7 Avril 2012 à 09:36

    rès spécaruculaire, le pauvre Samson aimais un peu trop les femmes !

    Bises ma Mousse

    30
    Samedi 7 Avril 2012 à 09:33

    Si peu sincère en se qui la concerne elle !

    Bises 2liane

    29
    Samedi 7 Avril 2012 à 08:39

    C'est vrai ça ! Son Dieu n'a pas pensé à tout !

    Nettoue

    28
    Samedi 7 Avril 2012 à 08:19

    L'on arrive plus tôt su l'on marche plus vite malgré tout  l'ami

    Bisous

    27
    Samedi 7 Avril 2012 à 08:16

    Merci ma Dom, bonne journée et beau temps pascal

    Bises

    26
    Vendredi 6 Avril 2012 à 06:25

    Super, cette histoire revisitée !

    Bonne fin de semaine.
    Bisoux




    25
    Vendredi 6 Avril 2012 à 06:11
    24
    Jeudi 5 Avril 2012 à 23:01

    Bonsoir Nettoue, j'ai tellement mal aux yeux ce soir que j'ai du mal à lire, pour les coms j'ai pris la loupe mais ça fatigue.. plus que 5 semaines à attendre..*

    Mais les images m'ont parlée.. hi hi.. je te souhaite une douce nuit et un bon week end pascal, je ne serai guère sur internet je reçois des amis.

    mille bisous

    chatou

    23
    Jeudi 5 Avril 2012 à 20:13

    en espérant que tu va bien, je passe faire ma bise du jeudi

    22
    Jeudi 5 Avril 2012 à 19:34

    Belle histoire, quand même, y a pas. Ma grand mère me la racontait quand

    j'étais tout petit et cette combine des cheveux qui donnent de la force, ça

    me la cisaillait un peu au raz des monstaches que je n'avais pas encore.

    Surtout qu'autour de moi, tous les hommes n'avaient plus un poil sur le caillou.

    J'en déduisait finement qu'ils étaient peut être tombés sur Dalila, les pauvres.

    En tout cas, la différence entre Sanson et Minou la Triglette, c'est que la force de

    ce dernier réside dans  le pognon de sa femme. Et on pourrait lui couper bien de choses mais pas ça, ya qu'elle qui puisse.

    Gros bisous, Nettoue.

    21
    Jeudi 5 Avril 2012 à 18:26

    merci de l'avoir partagé avec nous

     

    ti bo

     

    •.¸.•*´¨`*•.♥ Ś Ő Ń Ŷ Á ♥.•*´¨`*•.¸.• 

    20
    Jeudi 5 Avril 2012 à 18:23

    S'il avait eu un cheveu sur la langue, il ne se serait pas laissé prendre.

    Dr WO

    19
    Jeudi 5 Avril 2012 à 17:54

    J'aime bien Véronique et j'aimais bien Iolanda Cristina Gigliotti...

    Jj

    (désolé pour l'absence, j'étais souffrant)

    18
    Jeudi 5 Avril 2012 à 16:44

    Bonsoir ma Nettoue, un couple mytique ! merci pour l'article toujours sympa a te lire !

    Je te souhaite une tres belle soirée, 

    a bientot et bisous 

    17
    Jeudi 5 Avril 2012 à 16:11

    Ta façon de raconter rend l'histoire plus intéressante.Bonne fin de journée.

    16
    Jeudi 5 Avril 2012 à 15:28

    Bonjour ma Nettoue,
    Quelle histoire !
    Raconté à ta façon, ça prête à rire comme d'habitude.
    Pauvre Samson, je ne me rappelle plus bien du film.

    C'était chouette.

    Bonne fin de journée, bisous.

     

    15
    Jeudi 5 Avril 2012 à 13:55

    bonjour Nettoue lorsque le film est passé au cinema  j'etais tout petit j'ai adoré  bisous

    Marcel

    14
    Jeudi 5 Avril 2012 à 13:52

    C'était vraiment des barbares à l'époque;

    aujourd'hui la torture est plus subtile, hein !

    Bises ma Nettoue.

    13
    Jeudi 5 Avril 2012 à 11:12

    Je suis sur qu'il y en a un qui rumine cette histoire en ce moment !!!! Rires.

     

    Belle journée avec bises.

    12
    Jeudi 5 Avril 2012 à 10:58

    Il a quand même fini en "beauté", peuchère....

    Bisous

    11
    Jeudi 5 Avril 2012 à 10:37

    Pauvre Samson :il est comme tous les hommes ! Il se laisse mener par le bout du ...sexe..

    Son Dieu aurait pu le sauver tout de même!! Bisous

    10
    Jeudi 5 Avril 2012 à 10:33

    Bonjour Nettoue

    C'est une très belle histoire, racontée de belle façon. J'ai bien ri, merci

    Bonne journée Nettoue et bisous

    9
    Jeudi 5 Avril 2012 à 10:15
    Bonjour Je te souhaite une bonne journée Nos amitiés bises René
    8
    Jeudi 5 Avril 2012 à 10:06

    j'adore ces histoires le matin ^^^ merci beaucoup

    7
    Jeudi 5 Avril 2012 à 09:41

    Une belle histoire revue et corrigée à la sauce Nettoue ... Bises et bon jeudi . ZAZA EKLABLOG

    6
    Jeudi 5 Avril 2012 à 09:33

    Wowww très drôle avec toi les péripéties de Samson lol je te souhaite une très très belle journée, de la douceur et beaucoup de ptits bonheurs :) gros bisousss

    5
    Jeudi 5 Avril 2012 à 09:22

    Quand on écoute Maria Callas/Dalila chanter pour le séduire, on comprend qu'il ait été impossible à Samson de résister à son charme : http://www.lamusiqueclassique.com/2012/02/camille-saint-saens-samson-et-dalida-mon-coeur-souvre-a-ta-voix/

    @+

    4
    Jeudi 5 Avril 2012 à 08:44

    J'adore la poésie contenue dans " la table de la cuisine " !  MDR !

    Bisous

    Claude

    3
    Jeudi 5 Avril 2012 à 08:41

    on dira encore que c'est de la faute aux femmes ! bises

    2
    Jeudi 5 Avril 2012 à 08:38

    hello Nettoue

    Je ne savais pas que c'etait dalila qui avait inventé l'art du bondage ! hi hi hi

    bisous

    pat

    1
    Jeudi 5 Avril 2012 à 08:23
    "hello" ... bonjour à vous ....

           

    bisous+++

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :