• Bonne idée, la France !

     

    "Je n'aurais jamais pensé ça, écrit Buder, en commentaire du Washington Post, Hk45, qui se demande si la nouvelle sagesse de la France, n'est pas due à l’afflux d’émigrés musulmans et à leur façon de voir ou ne pas voir les femmes,  avant d'ajouter, la France étant le dernier pays que j'aurais imaginé se soucier de l'hyper sexualisation des femmes"?

     

    Ben, monsieur, il se peut bien que vous ayez vu juste, mais quel qu’en soit les raisons, en interdisant les concours des "mini-miss", le Sénat français, utile pour une fois, à fais quelque chose de bien et ne boudons pas notre plaisir, nous gens de bon sens, l'enfance est une étape de la vie qu'il convient de respecter car elle est courte et une fois achevée elle ne revient pas !

     

    L'Amérique est particulièrement friande de ces défilés, (elle est beaucoup moins tolérante en ce qui concerne l'infidélité conjugale, alors qu'en général, il s'agit là d'histoires d'adultes ne regardant que les intéressés), friandes donc de ces défilés auxquels participent chaque années 250.000 petites filles juchées sur des échasses et vêtues comme des strip-teaseuses, en dépit de ruban sur l'oreille, que due ou non  à l'afflux de musulmans, nous avons rudement bien fait d'interdire une mode aussi  dangereuse :  Ces chasses aux dollars sont immorales... Car bien entendu si ces fameuses exhibitions d'enfants  ne rapportaient pas quelques 5 milliards de dollars  par an, l'engouement de leurs organisateurs prendraient de grosses baffes sur le nez !

     

    En 2010, un rapport de l'association américaine de psychologie mettait en garde ces concours donnant à l'apparence une énorme priorité pouvant conduire les enfants à souffrir de troubles mentaux, car ils sont  exploités : (Dame à trois ou quatre ans, les fillettes ne sont pas normalement, faite pour se pavaner sur des échasses ni pour aller se faire rôtir dans des cabines de bronzages, mais les taux d'écoute sont énormes et le sacro-saint pognon est roi.

     

    En France le Sénat, s'est donc prononcé jeudi en faveur de l'interdiction de concours pour les jeunes filles de moins de seize ans : Cette mesure doit encore être adoptée par nos députés ! Heureusement que ce sont des gens trop bien  pour qu'il se trouve des voyeurs parmi-eux risquant de faire capoter la loi !

    Reste que  le danger d'intensifier la pédophilie chez les accrocs à ces spectacles est réelle !  

     

    A demain mes ami(es). merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'ti com pour Nettoue".

     

    (publié le 20 septembre dans "Pauvre monde")

     

    Yahoo!

    30 commentaires
  • Rire et fou-rire garanti...

     

    Pour bien commencer la journée !

     

    Une histoire de moto, amusante et d'actualité,  mais de loin pas de la qualité exceptionnelle du gag ci-dessus :

     

     C'est, trois multi-récidivistes, et de ce fait se croyant tout permis, qui, après avoir déposé leurs grosses motos, devant la porte d'un relais routier y entre avec l'intention de faire chier quelqu'un !

    A une table, il avise un chauffeur, pas bien épais, qui vient de finir de déjeuner et fume tranquillement une cigarette. Ils s'en approchent en roulant les mécaniques (dame protégés par la grande prêtresse à nattes serrées, ils se sentent invincibles).

     

    Le premier arrache la cigarette des lèvres du brave travailleur et la lui écrase dans son café. Le routier ne bronche pas.

    Le second prend sa bière et la lui verse sur la tête. Le routier ne bronche toujours pas, paye et se lève.

    Alors le troisième lui fait un croche-pied et le travailleur s’étale de tout son long. Il se relève sans un mot et sort. Les trois multi-récidivistes ricanent :

    Le plus con dit au patron :

    --- Vous avez vu ce minable ? Il ne sait pas éteindre sa clope !

    --- Ni boire sa mousse, ajoute le deuxième encore plus con !

    --- Il n'est même pas capable de marcher normalement, fait le troisième, le champion-con du trio !

    --- Et il ne sait pas conduire non plus, dit le patron. Je viens de le voir partir avec son trente-huit tonnes, en faisant marche arrière, il a écrasé trois grosses motos...

     

     A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    (Publié le 19 septembre dans "Humour")

    PS : La photo à été chipée à Pangloss

     

    Yahoo!

    34 commentaires
  •  

    Des pluies dites merveilleuses ! !Ces pluies auraient eu lieu depuis la nuit des temps et nos anciens, très anciens attribuèrent le phénomène à la colère de Dieu ! Dame, n'ayant ni cellule psychologique ni Lysansia sous la fin, rendre responsable de ces petites misères,  qui ne peut pas se défendre est chose banale !

     

    Pour autant lorsque la chose arriva au 19ème  siècle, le monde ayant grandi dans sa tête, le Bon Dieu fut dédouaner et lorsque  de minuscules batraciens s'entassèrent sur les toits, les arbres, et même pour les plus coquets, sur les parapluies et chapeaux des dames, l'on commença la première terreur passée à suspecter les sorcières.

     

    Le récit suivant est extrait de "Monthy Weather Review"de mai 1917, il relate un déluge de crapauds et de grenouilles tombé en France 150 ans plus tôt sur le village de lalani.

    Il faisait très chaud lorsque soudain vers trois heures de l'après-midi, il tomba une telle abondance de pluie mêlée de charmants petits batraciens que 159 hommes de la "Grande Garde", passant par là durent se mettre à l'abri pour ne pas être noyée !

     

    Ces petites bêtes étaient de la taille d'une grosse noix encore dans sa coque verte et celles sachant déjà nager se mirent à sauter dans toutes les flaques d'eau en s'amusant comme des petites folles ! la peur des passants fut indescriptible car même par gros temps voir des grenouilles et des crapauds tombés du ciel faire la brasse n'est pas chose très courante, d'autant qu'entre deux sauts elles s'accrochaient aux passants essayant de les décourager en leur disant "Allez couché vilaines bébêtes"....

     

     Le même journal visiblement spécialisé par tout se qui vient d'en haut fit également état de la même situation arrivée dans la ville de Poitiers le 23 juin 1808 : Ce fut alors que des savants qui ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez se récrièrent "Meuhhh non, ce n'est pas possible car à ce compte là, il pourrait tout aussi bien pleuvoir des vaches" ! 

    Ce ne fut pas l'avis d'un physicien renommé, monsieur Ampère, qui ayant assisté à une de ces avalanches et vu une mignonne grenouille aux grands yeux étonnés agripper à son lorgnon expliqua fortement condescendant : "Lorsque les têtards  perdent leurs queues, certains éprouvent le besoin de voir du pays, et gesticulant dans tous les sens se font emmener sur les nuages par des vents violents et en redescendent lors de fortes pluies".

     

    Bref, il y eu beaucoup d'exemple dans les dernières décennies, notamment en 1969, quand une pluie de grenouilles fit l'objet d'un article dans le "Sunday Express", car elle eut lieu sur le toit de la maison de la journaliste qui y sévissait.

    En France, ce genre de choses s'étouffent et si elles fuient , on minimise, on ricane puis l'on fini par nier les faits... (Suis-je toujours en train de parler des pluies miraculeuses) ?

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op un p'tit com pour Nettoue".

     

    (publié le 18 septembre dans "Énigmes de l'histoire")

     

    Yahoo!

    30 commentaires
  • Le p'tit foutoir

     

    Ah ! mai 68, l'année de toutes les libertés, les femmes pour montrer leur... indépendance brûlent ou jettent leur soutien-gorge !

     (Si vous voulez mon avis, je ne vois pas en quoi cet acte considéré comme symbolique fut susceptible d'apporter de l'eau à leur moulin)

     

    Qui l'eut crû ? Michel Ange à bien réalisé un faux volontairement : Ce faux à fini par être vendu ! La version la plus poétique raconte que l'artiste le réalisa pour prouver aux experts en antiquités qu'il fallait se méfier des imitations, mais la chose aurait tournée différemment

    Bref, la statue aurait été traité à l'acide pour la vieillir et vendue à un intermédiaire. Lorsque celui-ci apprit la supercherie, le tricheur, (un génie c'est sur, mais ce n'est pas incompatible), aurait proposé de la reprendre, mais l'intermédiaire refusa : (Sentimental, il s'y était attaché)...

     

    Ce qui eut pour effet que ladite découverte fut rapidement attribuée à l'artiste contribuant à la reconnaissance de son talent (déjà à l'époque, les gros goulus  n'hésitaient pas à faire grimper la mayonnaise pour enrichir certaines causes rentables )... On sait qu'ensuite elle fut donnée à Césare Borgia et aurait fini détruite moult années plus tard, dans un incendie londonien.

     

    Au Moyen âge,  (là on ne prends pas de risque, car il lui fut attribué toutes les choses que l'on ne savait pas où caser, à ce moyen âge) : Au Moyen Age donc, les délits étaient jugés au civil ou au pénal, et quel qu'en soit l'auteur. Les bêtes étaient tenues responsables de leurs actes au même titre que les humains : (Au jour d'aujourd'hui, ce sont les inhumains que nos lois protège, mais ça c'est une histoire abracadabrante et dangereuse qui par le nombre des crimes de toutes natures perpétués quotidiennement, montre, non pas ses failles ni même ses crevasses, mais ses cratères) : 

     

    Donc l'on jugeait et mettait même à mort les porcs ayant mordu, ou même les taureaux et chevaux coupables de ruades douloureuses en prison. L’Église, quant à elle à excommunié moult insectes, rats et autres petites bêtes n'ayant pas un physique agréable !

    L'histoire à retenu le nom de Barthélémy de Chassanée qui fut célèbre pour avoir défendu la cause des hannetons envahisseurs du vignoble beaunois !

    Voilà, voilà, voilà.. 

    (doc et photo, prises sur internet)

     

    A demain mes ami(es). merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    (publié le 17 septembre dans "Le p'tit foutoir".

     

    Yahoo!

    30 commentaires
  • Prenez vos  places...Le Western va commencé....

    Avec Clint Eastwood..

     

     

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    (publié le 16 septembre dans "Entre parenthèse")

     

    Yahoo!

    28 commentaires