• Oui, me souvenir...

      demis-roussos.jpg
    Il est un souvenir enfoui, qui parfois, surgit sous l'impulsion; d'un mot, d'un souffle, d'une voix ! Hier ce fut d'une chanson surprise par hasard, au détour du blog d'une amie ! Elle me reporta loin en arrière, et ce fut soudain, si proche, si vivant que l'émotion me submergea...

    Mon divorce venait d'être prononcé, et j'avais eu la chance de décrocher un travail dans un hotel restaurant, quatre étoiles, en voie d'achèvement, à quelques 500 mètres de chez-moi. ( En passant par les champs alentours s'entends ).

    Ne connaissant rien dans ce domaine, et ma bonne étoile scintillant au dessus de ma tête, j'avais, sans autre forme de procès, réussi les tests, mis en place par la socièté, dans les locaux de l' A N P E . L'ouverture de l'établissement devait avoir lieu trois semaines plus tard .

    Je ne connaissais rien au service en salle, et encore moins dans le choix des vins. Et pourtant, j'avais décroché un poste de < responsable de restauration > . Se qui fit, qu'en attendant l'ouverture, je bûchais l'art et les manières des bonnes tables, et ce sont mes  < gnolus >, qui me faisaient réciter le soir, la composition des cocktails. Bref, ces détails ne sont donnés, que pour exposer se qui va suivre.

    L'hôtel était très chic, et les suites de grands luxe ! Nous y recevions, aprés des débuts difficile, où les bagagistes, allaient chercher les clients devant les gares, de Mulhouse et de Colmar, dans un mini bus, aux armes de la chaîne d'hôtels ! Où avec le directeur, nous allions traquer les séminaires et les repas d'affaires à pieds d'oeuvre: J'adorais cela, et m'y éclatais. Et puis nous y recevions, parfois, des artistes et certains politiques..

    C'était l'été et dans la période de la < foire aux vins > de Colmar... La chaleur était au rendez-vous. une fin d'après-midi, comme une autre en somme. Et nous n'attendions personne en particulier..; Et soudain Thérèse, la responsable caissière, que bizarrement, j'ai retrouvé plus tard, dans mon parcours de la mode, me souffla discrètement :  Regardez, là à la réception on dirait...

    Il nous tournait le dos, il était vêtu d'un pantalon prit dans de hautes bottes de cuir, sur lesquelles flottait une tunique blanche. Sa chevelure très brune lui arrivait au milieu du dos. Il était grand et de forte corpulence...

    Il s'appelait Dèmis Roussos, lequel,  fatigué par une longue route, se cherchait une chambre avant sa destination qui était Colmar. Il était extraordinaire de simplicité ! Et moi qui me gavait de ses chansons depuis < Ma musique, et Good bye, my love, good bye, > sentait la terre se dérober sous mes pieds.

    Et je n'avais pas encore recu le choc de ses yeux, immenses, d'un noir si profond, qu'en m'y plongeant, je doutais de pouvoir en emmerger...

    Il sourit alors pour m'expliquer < Je fais faux bond, là où j'ai une réservation, alors il me faut téléphoner moi-même pour m'excuser >  Et là nouveau choc, avec ce grand sourire blanc, éblouissant !

    Sur le rebord du comptoir j'ai regardé ses mains. Les mains ont de l'importance pour moi, les mains d'hommes s'entend ! J'essayais souvent, par ce biais de décrypter les caractères. Celles de Dèmis étaient petites, ou bien le paraissaient au regard de sa forte carrure. Un léger duvet noir les recouvrait par endroit.

    Il lui fallait trois chambres, car bien sur, il n'était pas seul; Je lui fit donner la < suite présidentielle > la 208. sans même me préoccuper de savoir si elle était ou non réservée ,

    Il regarda mon badge et me dit , qu'il fallait que je l'appelle par son prénom et le tutoie.grille-copie-1 A cet instant, je crois que mes genoux et mes dents s'entrechoquaient, comme des castagnettes, un soir de flamenco, en terre andalouse.

    Et puis il demanda qu'on lui apporte un plateau de crudité pendant qu'il prenait une  douche. Crudités assorties mais avec une majorité de choux blancs. Quand il redescendit, il portait une de ses djellabas dans lesquelles, on le voyait souvent à la télévision. Tout le personnel présent, s'est proposé pour le servir. Il ne voulu que moi !

    ( Petits détails que je trouvais charmants, mais il fait tenir compte de l'âge que j'avais et de cet instant vécu, dans une quatrième dimension : il mangea les choux avec les doigts.

    Il partit ensuite, pour Colmar, où il était attendu, étant décidé qu'il souperait vers minuit dès son retour. Lorsque je lui proposai de l'installer au bord de la piscine, il refusa. Demis, était frileux, et plus encore depuis la tournée qu'il venait de faire en Suède.

    Minuit arriva, Michel, un de nos bagagiste, lui ouvrit la porte, et Demis me tendit la main , me fit asseoir à sa table, et parla, de lui, de tout, de moi ! Il signa des cartes de bar par douzaines, et dédicaça  des photos pour mes enfants. ... Et chanta ensuite... Chanta... < S'il faut mourir un jour, je veux que tu sois là... >

    A demain mes amis. Merci de votre fidèlité à ce blog, et n'oubliez pas, "Et Op, un p'tit com pour Nettoue"

    (C'est article est une réesition de mes débuts, j'espère que vous l'aimerai)

     

    krikri


     

    Yahoo!

  • Commentaires

    98
    Lundi 15 Décembre 2008 à 22:50
    Mets une capuche ma Dom, sinin tu vas être trmpée avant que le oarapluie soire ouvert ! Bisous
    97
    Lundi 15 Décembre 2008 à 22:48
    Merci, à toi et à Francis, que j'irai voir d'ailleurs. Amicalement
    96
    Lundi 15 Décembre 2008 à 22:47
    Merci, ma petite Kri. Tu es un amour de génèrosité,Je t'embrasse
    95
    Lundi 15 Décembre 2008 à 22:46
    Merci, Dany, j'apprécis le geste? Je suis d'ailleurs passé e te voir cet aprés-midi, etsans oublier tes votes
    Bises, à toi
    94
    Lundi 15 Décembre 2008 à 22:44
    Prends soin de toi, ma chèrie. Ne me fais pas la coup de la grosse grippe ! Je n'aurais même pas la possibilité de te préparer un bon grog, à la framboise d'Alsace. Bisous, é toi
    93
    Tiz
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 15:04
    Petit passage dominical à ma très chère Nettoue. Je crois que Demis est apprécié dans le monde entier...il nous a tous fait vibrer avec sa voix fascinante. Grosse bise gelée depuis Genève.
    92
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 12:32
    Bonjour à tous,j'ai toujours des petits problemes de santé, ce qui explique mon absence..
    j'arrive tout juste à publier un article par jour..je fais ce copier/coller, pour vous saluer tous
    et vous dire que je ne vous oublie pas
    ..amitiés aux mecs et bisous aux fillesHebergement gratuit d image et photo
    91
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 11:15

    Très bon dimanche!!

    90
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 09:48
    Je viens de chez Francis, je comprends que tu te souviennes de ces instants comme si c'était hier. Il a une voix envoutante en plus, j'adore l'écouter. Bon dimanche..Bises
    89
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:59
    Merci, des paroles de cette magnifique chanson ! J'ai été la lire et la relire. Merci, merci, ma violette. Cent bises, pour toi !
    88
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:58
    Qu'en termes galant , ces choses là sont dites. Merci mon ami de chaque jour. Que j'embrasse , avec grande amitié
    87
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:55
    De beaux mots de mon amie, pour résumer , mon émotion.
    Je t'embrasse. toi, ma trés chère
    86
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:54
    On dirait bien oui, Chris. Bispus et bon dimanche
    85
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:52
    Oui, par la suite, il est passé , d'aprés les infos people, par des régimes insensés et petit à petit disparu de l'avant-scène. Mais pour moi, ce jour de la < foire aux vins > de Colmar est resté un tendre souvenir
    Je t'embrasse mon amie Jackline
    84
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:49
    J'aimerais vraiment te rencontrer devant un bon diner et un grand cru, d'Alsace par exemple ma Secrete
    Bisous
    83
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:48
    Ah! Qi'il est beau, et un sens du rythme lorsqu'il danse, !! sans conter sa voix et ses yeux. Et j'ai vu dans une émission, de Ruquier à quel point il était presque laid plus jeune. Ses yeux verts... !!!
    Bisous Dom
    82
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:46
    Bon dimanche mon nouvel, ami Petitlouis. je suis vraiment heureuse de notre rencontre inter-blog
    Je t'embrasse
    81
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:44
    Demis à envoyer pendant un temps quelques cartes à l'hotel.. Le soir, je suis rentrée chez-moi, Et le lendemain, je n'ai pu que l'embrasser dans le hall, en amis et agiter mon mouchoir... Mais j'ai suivi son parcours au travers de sa musique... Bisous ma Canelle
    80
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:42
    Ce fut exactement ça, chère Christiane ! Un souvenir empli de charme et de douceur. Je t'embrasse
    79
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:40
    Tu sais quoi, l'un de nous ou Charlie qui sait si bien alimenter les chaines de partage, devrions raconter, ce genre de souvenir.. Ils nous sont précieux  Je t'embrasse mon ami
    78
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:39
    Oui, ma petite Kri, et crois-moi, il le mérite
    Bisous
    77
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:38
    Tu es star dans mon coeur, coté amitié, cher Cricri. Et un monsieur des plus charmants. Caches ce com. à ma Renée, ... lolJe vous embrasse mes amis
    76
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:36
    Elever seule une grande famille demande de gros efforts. Au vu des résultats, ce fut un plaisir, mon Huron.
    Bisous
    75
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:34
    Tu sais mettre en valeur cette belle et talentueuse jeunesse, que nous regardons en se disant < C'est beau >, sans nous rendre compte que la perfection atteinte, est un travail de longue haleine. Merci Pierre
    74
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:32
    Tu as raison ma chère Chausette ! Même ceux qui prétende que cela leur est indiffèrent. Bon dimanche, et bises amicales
    73
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:30
    Non, sauf, une carte ou deux qu'il a envoyé à l'hotel.. Mais au travers de ses chansons, oh! que oui... Amicalement
    72
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:28
    Bien sur, je suis allée, un peu en retard. Je ne t'oublie jamais mon Loïc. tu es bien trop charmant pour cela. Bisous
    71
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:27
    Merci Lmvie. Je vais me rendre chez-toi, sur un blog qui est sensationnel de par sa qualité, et sa chaleur humaine. Bisous
    70
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:26
    Salut mon ami Tabèllarius ! Il est bien arrivé merci. Je me demande pourquoi, on ne parle pas de ce genre de thérapie, en France. Je préfèrerais nettement. Si cela n'énnuie pas tola, je vais lui demander plus de détails . Quand, et quoi? Je vous embrasse tous les deux
    69
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:23
    J'ai apprécié ma chance à l'époque ma chère Josy. Et femme de chambre ou pas, chacun a droit au respect dés lors qu'il s'assume de son mieux. Et Roxfeller à commencé son immense fortune en lavant les vitres des < grattes-ciel > de New-Yorck.
    Bisous, ma chère amie
    68
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:16
    Grosses bises, ma chère amie Nath ! Et bon dimanche
    67
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:15
    Merci, Camomille. D'autres artistes sont passés à l'hotel, bien sur, mais peu, on laissé un tel souvenir. Bises aussi et bon dimanche
    66
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:13
    Merci, Kania. Et ces souvenirs sont d'autant plus inoubliables qu'ils n'ont pas de suite... juste, je me souviens
    Bisous, ma Bichette
    65
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:12
    Je me rends compte au fil de nos rencontre cher FLB, que bien des choses nous sont communes. C'est un plaisir
    bizzzzzzz
    64
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:10
    Je suis sure qu'elle ne se ressemble pas  lolo ! Ma petite poilue de son nom de naissance s'appèle < Bien-Aimée de l' Etoile du Buchet > C'est pas rien . !! Elle a deux ans et demi. Je l'ai rebaptisé Scarlett. Demis, m'a laissé le souvenir, d'une personne d'une grande simplicité. aimable et gentil ! Certain artiste sont tellement imbuvable. Nous en avons recu d'autre à l'hotel, mais ils ne m'ont pas laissé un tel souvenir..
    Je t'embrasse et bon domanche
    63
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:05
    Les Dimanches d'avant les fêtes ne sont pas un plaisir pour tout le monde ! On a tendance à l'oublier. Bon courage, ma petite Cecile et bisous
    62
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:04
    Je suis comme toi, Mamaillou. et j'avais l'age des rêves... Et j'aimerai bien que tu en dises plis.... ( mon esprit people aussi ! )
    Gros bisous, mon amie
    61
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 07:02
    Je manquais un peu d'assurance, c'est vrai ! Ce sont les années d'expèrience qui en donne ! Dommage que l'on ne puisse avoir en même temps, la jeunesse et l'expèrience
    Bisous, et trés bonne période d'avant Noël, pour toi
    60
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 06:59
    Bonjour Dine!. Si j'ai pu te faire trouver le temps de ton absence un peu moins long, j'en suis ravie. Et j'aime aussi beaucoup te lire.
    Je t'embrasse ma petite Dine
    59
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 00:05
    Enfin me voilà, et comme je l'ai écrit dans mon poème je me délecte de tes mots et là je ne regrette pas... c'est dans ces moments là que je comprend pourquoi il y avait ce MANQUE... et oui tout simplement à lire de telles choses... qui donne envie de lire d'un bout à l'autre sans en perdre une miette... wow... que ça fait du bien. Que d'émotion en lisant ce récit que j'aurais bien aimer vivre... avec quelqu'un d'autre mais bon... il en faut pour tout le monde, et je suis sûr que même si la personne en face de toi tu ne l'apprécie pas forcément cela doit être touchant à un tel point... que n'importe qui aurai eu les même réactions.  Ma chère Nettoue, je voulais juste encore rajouter ...  tes mots chez moi m'ont fait un bien fou et j'en suis vraiment très touchée... sache que j'en suis... euhhh ben j'en perd mes mots... tout simplement... bon, bref... un énorme merci qui vient du plus profond du coeur. Je te souhaite un bon dimanche et t'embrasse tendrement. à bientôt
    58
    Samedi 13 Décembre 2008 à 23:25
    Alors çà j'imagine ce moment l'émotion qui devait t'envahir  de voir celui que tu  appréciais dans des mots et des mélodies et qu esoudain tu voyais se révéler en chair et en os devant toi ...  Peut être as tu eu peur de perdre te smots ( enfin je ne sais mais cela aurait été mon cas ) ... Sacré souvenir et sacrée première médaille à accrocher à ta toute nouvelle blouse de "responsable de rsetauration" ... quelque chose me dit que tu l'avais bien mérité... Ciao Nettoue Merci pour ce partage !!!
    57
    Samedi 13 Décembre 2008 à 23:21
    un vrai beau moment, de ceux qui marquent à vie
    merci de nous faire partager cette émotion
    c'est vraiment charmant
    on aimerait presque imaginer une suite, je me surprends un esprit people soudain à vouloir inventer un truc croustillant...
    bisou du soir avec dans la tête moi aussi quelques images, mais je n'en dirai pas plus...:)
    56
    Samedi 13 Décembre 2008 à 22:09
    C est une bien mignonne anecdote.
    Bonne soirée
    une fois de plus d ouverture demain donc je ne traine pas
    poutouxxx
    55
    ktl
    Samedi 13 Décembre 2008 à 20:53
    merci pour ton message.
    Rencontrer des artistes est toujours impressionnant et quand 'on les aime' c'est encore plus déconcertant!
    au fait moi aussi j'ai une Scarlett dans ma famille.....c'est ma cousine!!!!!
    54
    FLB
    Samedi 13 Décembre 2008 à 20:31
    Quelle chance tu as eu de pouvoir le rencontrer !!!
    J'adore sa voix, ses chansons .... une partie de ma jeunesse ...
    Pour te faire plaisir, je mettrai une vidéo ou deux demain (j'espère en trouver)
    Bises Nettoue, tu es non seulement cultivée, mais tu as de très bon goûts .
    53
    Samedi 13 Décembre 2008 à 20:13
    Tab a raison... On te sens encore émue de cette rencontre... Et comme d'hab tu as su parfaitement retranscrire cette émotion et nous la faire partager
    52
    Samedi 13 Décembre 2008 à 20:05
    Rencontre étonnante et surprenant... Il portait la simplicité sur lu/ De beaux souvenirs pour toi ! Bonne soirée Netttoue et bises d'amité :
    51
    Samedi 13 Décembre 2008 à 19:41
    bonne soiree bon week end bisous nath
    50
    Samedi 13 Décembre 2008 à 18:22
    Non mais est-ce que tu te rends compte des jalouses que tu fais là ?  J'ai bossé aussi dans un grand hotel mais en simple femme de chambre moi.
    49
    Samedi 13 Décembre 2008 à 18:08
    T'chao Nettoue... tu as un pigeon....
    Je te souhaite une bonne soirée et fin de wk...
    Demain point sur le pc en vadrouille !!!
    Gros bisous mon amie
    48
    Samedi 13 Décembre 2008 à 18:02
    Je t'invite à un jeu d'écriture en mon humble blog
    Bises
    47
    Samedi 13 Décembre 2008 à 17:53
    Bonsoir,
    Voilà une bien charmante histoire et émouvante aussi. Quand on met ses souvenirs dans un classeur, bien rangés et que l'on peut vite les retrouver, c'est bon de les sortir de temps à autres. Certains d'entre-eux seront en couverture, car ils sont impérissables.
    Je viens tard. J'ai des ennuis informatiques. J'ai passé toute la journée dessus et je n'ai pas fini. J'en ai marre !
    Alors quelques mots pour me détendre et pour que tu ne t'inquiètes pas. Mais tu n'es pas venu me saluer, aujourd'hui !
    Bon, c'est pas grâve, tu dois avoir plein de choses à faire pour préparer Noël.
    Nettoue, je t'embrasse et te dis à demain. Amicalement. Loic
    46
    Bab
    Samedi 13 Décembre 2008 à 15:19
    Rencontrer son artiste préféré, ce n'est pas banal. L'hôtellerie et al restauration ont de ces côtés sympathiques pour les fans

    As-tu gardé le contac avec lui par la suite ?
    45
    Samedi 13 Décembre 2008 à 15:06
    (merci beaucoup du compliment c'est super gentil)
    En tout cas, que de chance de rencontrer ainsi son "idole"... qui donc n'en n'a pas déjà rêvé...
    44
    Samedi 13 Décembre 2008 à 12:53
             Merci pour  tes paroles sympathiques  au  sujet  de mon  nouveau  blog    : Majorette-majorette.....
    Je   te  souhaite une  bonne  journée  , Pierre .
    43
    Samedi 13 Décembre 2008 à 11:53
    Tu en as eu une vie! Salut!
    42
    Samedi 13 Décembre 2008 à 11:39


    J'en crois pas mes yeux...
    Nettoue et Démis...incroyable !!!
    Quelle superbe rencontre.
    Un sacré chanteur tout de même.
    Oui c'est vrai,nous avons encore tous ses disques en vinyl.
    je n'en reviens encore pas !!!!
    Grosses bises chère Nettoue,
    de l'humble cricri qui n'a jamais été star.
    41
    Samedi 13 Décembre 2008 à 11:04

    Beaucoup d'émotion dans ce souvenir...

    40
    Samedi 13 Décembre 2008 à 10:57
    T'chao mon amie Nettoue...
    Magnifique évocation d'une rencontre entre deux êtres... On te sens encore émue à cette évocation. Belle histoire.
    Sans vouloir tout ramener à moi...
    Petite ville normande, trottoirs en travaux, maison de la presse avec pour unique passge une planche de 30 cm, un type lambda qui sort, moi qui rentre, il me laisse aimablement le passage, je le remercie, lui aussi.... C'était Yve Montant... IL mourrait la semaine suivante !!!
    Trop beau pour rester enfermé, vais soit au lac soit au ski.. A peluche et bonne journée mon amie. Bisous
    39
    Samedi 13 Décembre 2008 à 09:37
    quel beau souvenir que celui là! C'est bien souvent un tout petit rien qui fait remonter de merveilleuses choses à la surface l'espace d'un instant pour replonger ensuite mais quel moments de douceurs!
    bon week end ma chère Nettoue
    je t'embrasse
    38
    Samedi 13 Décembre 2008 à 09:17
    quel merveileux souvenir ma Nettoué, et je comprends que tu ne puisses l' oublier de sitôt  de brefs moments d'emotion intense
    bises et bonne journée
    37
    Samedi 13 Décembre 2008 à 08:06
    Un beau souvenir à n'en pas douter !
    36
    Samedi 13 Décembre 2008 à 07:05
    je suis serveuse,il y'a t-il une place pour moi qlq part???
    Juste pour le plaisir d'etre une seule fois le responsable des autres....
    Puis gouter le vin me plairait bien0....
    HIHIIHIHI
    Juste moi........
    35
    Samedi 13 Décembre 2008 à 01:25
    Ben mazette !! c'est qu'il t'aurait bien séduite le bougre ! remarque je comprends qu'il n'aurait pas eu beaucoup à se fatiguer, t'étais déjà "mûre" si j'osais l'expression hi hi..prête à être cueillie;.quel séducteur, à cette époque là, parce qu'après..bref, mieux valait le voir dans ces années là..grosses bises
    34
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 23:28
    waow... nous avosn tous nos madeleines on dirait bien ;-). chris
    33
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 23:21
    Quelle émotion se dégage dans ton récit de cete rencontre xceptionnelle et quel charme tu devais posséder pour capter à ce point l'attention de ce grand artiste... Je crois qu'il a vu plus que toi il a vu en toi... Je be suis pas étonné... toi aussi tu es rare... je t'embrasse Nettoue... beauté alsacinne !... sourire vers toi
    32
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 23:21
    J'entends ton coeur battre, je vois tes yeux ébahis...
    Devant un homme qui sans doute te renvoyait lui même à un autre pour que l'émotion soit aussi forte...
    Tout est gravé, tout est trace, rien ne disparaît, se laisser surprendre par  une émotion et les mots coulent à flot...
    Et maintenant la fatigue libératrice.
    Bonne nuit ma Nettoue
    31
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:59
    Sa voix reste exceptionelle, on a beaucoup de gout commun ma Rénée. Je prendrai le temps de rechercher.. Merci et une grosse poignée de bisous à chacun
    30
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:56
    Oui, ma Coru, et pour plus de sureté, je le mets en cage. Merci ma belle
    29
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:55
    Tu vois, nous avons tous enfermé quelques part, un instant curieux, innatendus, ou plein d'émotion qui peut surgir , ... Moi, je fais en sorte, du moins j'essaie de barrer la route aux mauvais, mais comme chez tous le monde parfois, < Faut faire quelques chose... ça déborde.. >
    Je t'embrasse, mon ami
    28
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:51
    Ma réponse s'est envolée, cela arrive, mais j'ai pu rattraper ton com. Merci pour ce tag, qui est sympathique. L'amitié et le partage sont précieux. Il faut veiller dessus avec un soin jaloux. Bisous monsieur de Metz, Marc
    27
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:46
    Voui, mon copain. tu vas y découvrir, un autre de mes précieux souvenir. A demain, et grosses poignée de bisous
    26
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:44
    Et j'avais des années en moins, je rêvais encore... Maintenant aussi, bien sur, mais plus de la même manière
    Une oignée de bisous, pour mon amie
    25
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:42
    En effet, bonne soirée à toi aussi Carole.
    24
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:41
    Il s'est montré d'une grande gentillesse et simplicité. et quelle voix merveilleuse, si riche et proifondeEncore un dout commun, mon ami Jacques
    23
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:39
    Je t'aime également beaucoup Katherine. Et t'apprécie tout autant. Je suis vraiment heureuse de teconnaitre
    Je t'embrasse, mon amie
    22
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:36
    Quand tu veux, mon ami. Tu as le code de la serrure pour entrer
    Je t'embrasse
    Nettoue
    21
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:35
    Pas une histoire Rébècca, un instant de vie, dont on se souvient comme d'un beau rayon de soleil , dans les jours gris
    Bisous
    20
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:33
    J'ai déjà été cherché ta réponse. Ce week-end, je veux m'y promener. Merci Derisette, et bisous







    bisous
    19
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:31
    Un instant magique, jamais oublié. Croliquette
    Gros bisous
    18
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:28
    En d'autres temps, en d'autres lieux, mais se ne fut pas le cas. Je suis rentré chez-moi, aprés les chansons qu'il a dir chanter pour moi. Et lorsque je suis revenue le lendemain, prendre mon travail vers 10 heures. Il était parti plus loin ... Je le savais et s'était normal//
    Bisous mon poète
    17
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:25
    Je comprends maintenant ton émotion. C'est un merveilleux souvenir. Bonne nuit et tente de rêver encore... Bisous
    16
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:23
    Les chansonts ont un pouvoir évocateur parmi les plus authentique., je le suis reporté des années en arrière.. Bonsoir Solange
    Bises amicales
    15
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:11
    C'est un très beau souvenir, c'est pas tous les jours qu'on a cette chance.
    14
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 22:07
    ah ah tu veux me rendre jaloux ! c'est amusant, on m'a raconté cette semaine une histoire où il est cité.
    Je partage ta joie de ce souvenir. Et ta fin est une apothéose.
    Belle nuit Nettoue.
    13
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:56
    he bienn quelle histoire tout ca !!!bisous annick du62.
    12
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:38
    Eh ben ! quelle histoire !
    Gros bisous
    God bless
    11
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:38
    je t'ai répondu pour la communauté, mais ton blog est très bien aussi , tu sais
    bisous
    cerisette
    10
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:24
    Je viens te voir demain. Bonsoir, je suis à la bourre. Pardon. Amitiés. Loic
    9
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:12
    Quelle histoire! C'est très émouvant je suppose de rencontrer une personne  célèbre que l'on admire et qui se conduit sinplement.
    Je ne connais pas très bien Demis Roussos mais il y a une chanson que mon père mettait en boucle parfois à la maison "rain and tears" ( il faisait partie d'un groupe à l'époque , je crois me souvenir ( Aphrodite's child ?). J'adorais cette chanson, elle était douce et déchirante tout à la fois et la voix aigüe de ce chanteur m'avait boleversée. Voilà...
    Je t'embrasse ma si chère,  chère Nettoue
    8
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:11
    Bonsoir ma Nettoue
    Dis donc....copieuse!! good bye  my love good bye je l'adore et comble de tout il mangeait dans le meme restaurant que moi en 1985 je crois!! C'etait a "l'hoel de la poste a SAUVIAT SUR VIGE  a 40 km de limoges.....et j'ai mangé egalement avec Monsieur Francis Blanche a la frontière de la breme d'or  franco allemande !! c'etait en 1966.....Je t'embrasse Nettoue et merci de ta gentillesse
    Jacques
    7
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:05
    waouuu quel beau souvenir!
    bonne soirée nettoue
    6
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:02
    bonsoir nettoue
    je percois ton emotion a travers de ton histoire, une tres belle histoire d ailleur ca m a donné egalement un souvenir c est que ma grand mere voulait que je lui passe en boucle en ce temps la k7magnéto la derniere chanson que tu cites je sais encore les paroles(mourrir aupres de mon amour et s en dormir sur son sourire)....
    merci ma nettoue pour nous faire partager un bon moment de ta vie gros bisous nath
    5
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 19:57
    T'chao mon amie... Je sais, c'est pas bien, mais je préfère me délecter de ton article dans le calme... Je reviendrais commenter plus tard... Bien eu ton pigeon et je vais y répondre après avoir consulter loll Pour l'instant je te souhaite une bonne soirée et je te fais de gros bisous.
    4
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 19:56

    Après t’avoir taguée je suis allé voter sur tes deux votes.

    Ensuite je me suis plongé dans ton article.

    Veinarde, grâce à Violette tu nous sers un exceptionnel souvenir…

    Grâce à toi, je viens de repasser quelques minutes dans l’un des miens totalement oubliés.

    <o:p> </o:p>

    Août 1971, aéroport de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Nous étions ma future ex-femme et moi (c’était avant de nous marier en novembre de cette même année) en attente de notre avion pour Fort-de-France (Martinique).

    <o:p> </o:p>

    Nous avons ramené d’une rencontre bien plus courte mais tout aussi exceptionnelle nos billets d’avion dédicacés (c’était les seuls papiers dont nous disposions au moment de cette rencontre…). Nous avons discuté d’une façon tout aussi sympathique que la tienne avec Monsieur (pendant une bonne trentaine de minutes) Gilbert Becaud.

    <o:p> </o:p>

    Une semaine plus tard, au bureau Air France nous étions en train de confirmer nos réservations pour le retour. Je tends nos billets. La personne les prend, les regarde et dis « c’est quoi cà ? ». Je lui demande « quoi ça ? ». En fait, avec les carbones contenus dans la souche des billets les mots et la dédicace de Gilbert Becaud étaient reproduits sur tous les éléments des billets ! Je lui réponds « ha ça !… c’est Gilbert Becaud ! ».

    <o:p> </o:p>

    La jeune fille (martiniquaise) alors se lève d’un coup et hurle «  Y AAAAAAAAAAAAA GGGGGGGIIIILLLLLLLLLLBERTTTTTT     BEEEEEEEEEEEEECAUD………….et en rajoutant très très excitée : dans l’AAAAAGGENNNNCEEEEEEEEE !

    <o:p> </o:p>

    Evidement, nous nous en avons ri très très longtemps !

    Elle beaucoup moins sur le coup car l’agence était pleine !

    Je sais qu’actuellement la moindre rature sur un billet serait dramatique !

    Là elles ne furent ces ratures… que comiques.

    C’était un bien belle époque !

    Merci Nettoue et merci Violette…

    Merci. Je t’embrasse. Marc de Metz.

    3
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 19:32

    Dame Amie Nettoue, en allant sur mon blog, tu découvriras que grâce à ta chance tu viens d’être tagué(e).

    Voici le titre de ce tag : « Cécile de Metz récidive et me tague en décembre... ».

    Je peux deviner ta joie puisqu’elle doit là ressembler à la mienne.

    Je te souhaite une très belle soirée.

    @mitié de Metz, Marc.

    2
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 19:16
    HAAAAAAAAAAA que d' émotion , moi aussi je suis folle dingue de lui et j' ai presque tous ses disques j' ai passé des heures à les user , veinarde , à travers toi j' étais à ses côté , quel extase tu as raison , merci de ce beau rêve par anticipation.

    Gros bisous-poutous de mamiekéké , Sabine et Dimitri ton petit copain .

    P.S. pour le gros repas je vais voir ce que je peux faire , mais je l' ai déjà fait l' an dernier dans la même période me semble t' il si tu as le temps de chercher visite les arrièrés . RENEE
    1
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 19:16
    Fantastique ! un vrai conte de fée ...
    J'espère que tu le verras, cette fois, ce petit com !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :