• Michaël, il est où ton père ? (par Nettoue)

    Michaël, il est où ton père ? (par Nettoue)Ils ne veulent pas le croire et pourtant ce sont ses copains. Ils habitent le même petit quartier résidentiel et ce sont aussi ses potes à l'école, enfin il le croyait... Depuis quelques semaines, le mot "C'était", lui trotte dans la tête et lui broie le cœur... Pourquoi, puisqu'ils s'aimaient bien, les choses ont-elles à ce point changées ? Pourquoi les affaires des parents interfèrent-elles dans leur amitié?

     Cela devient terrible vraiment lorsqu’à son propre chagrin s'ajoute le lâchage des "meilleurs amis", et en fait à cette douleur insidieuse qui le harcèle au fil des jours !

     

    Au début, il n'en avait pas fais grand cas. Papa étaie en voyage, cela lui était déjà arrivé : En tant que directeur d'une grande société informatique, de celles qui ont des points de chute dans les grandes villes d'Europe, il n'y avait là rien de surprenant...

    Seulement, cette fois ci,  Michaël fini par remarqué que contrairement à d'habitude, il n'était jamais là lors des appels téléphoniques et n'avait plus le bonheur de l'entendre dire "Comment ça va, fiston ?"

     

    Michaël a dix ans. Il est né en 1950 et bien sur à cette époque on ne disposait pas de portable, sinon il aurait appelé son père lui-même, bien qu'il soit beaucoup plus souvent en retard le soir et que ces derniers temps, il ait passé plusieurs week-end à son travail, ce qui ne lui était jamais arrivé avant.

    En y repensant, le cœur gros, le petit garçon s'était même souvenu que le soir de son dernier départ, son père avait emporté beaucoup plus de valise que d'habitude et que sa maman Jocelyne avait pleuré. il lui avait bien demandé pourquoi mais elle s'était mouché en prétextant un gros rhume.

     

    C'était un aout chaud et ensoleillé, Maxime, Jérôme, Adrien, et les autres copains étaient revenu de vacances. Pour la première fois, lui n'était pas parti, mais il ne s'en était pas inquiété, il y avait une grande piscine derrière la maison et "C'est promis", avait dis sa mère, nous partirons plus longtemps cet hiver : Alors il était parti jouer au ballon après avoir agité la main en regardant rouler la belle voiture de papa Louis, le long de la route réservée aux seuls riverains.

     

    Seulement, une semaine, puis deux s'étaient ajoutées à la première et lorsqu’il demandait la dâte du retour de papa, Jocelyne puis ses grands parents venus passer quelques jours dans leur grande maison répondaient très vite avant de parler d'autres choses :

    --- Bientôt mon chéri, tu sais, il a beaucoup de travail !Michaël, il est où ton père ? (par Nettoue)

    Un jour pourtant en ouvrant une grosse enveloppe, Jocelyne était devenue très pâle et du s'accrocher à la porte en fer forgé, avant de se redresser la sueur au font et le cœur en larmes pour rentrer à la maison.

    Et puis vint le moment où après avoir sans doute entendu leurs parents faire des réflexions plus ou moins acerbes, les copains commencèrent à le submerger de question :

    --- Dis Michaël, il est où ton père ? Pourquoi, il ne revient pas ? et ce fut alors qu'il entendit chuchoter pour la première fois le mot "divorce" !

     

    A l'époque le fait était encore mal perçu : Divorcer était quasiment un peu honteux et bien entendu la faute en était presque toujours à l'épouse, et cela d'autant plus qu'elle devenait un mauvais exemple dans une petite communauté où les femmes ne travaillaient pas et ne vivaient que du salaire de leurs conjoints. Elle devenait aussi, surtout si elle était jolie et c'était le cas, un danger pour les bien-pensantes, un peu coincées craignant une propagation !

    --- Dame, si son mari l'a quitté, c'est qu'elle le méritait ! Allez savoir si même elle ne le trompait pas, car il faut le dire nos maris la trouve jolie !

    --- Mais non, s'effrayait  Michaël, ils ne divorcent pas, d'ailleurs il va bientôt revenir...

     

    Combien de fois se  répéta-t-il cette phrase devenue un vrai leimotiv, avant qu'il ne se fasse traiter de menteur et que l'on ne vienne plus vers lui que pour rire de ses pauvres tentatives ?

    Alors, le petit garçon inventa un autre mensonge :

    --- Il est revenu, bande de naze, en ce moment il taille ses rosiers derrière la maison ! 

    A maman Jocelyne il ne demanda plus rien, car elle avait les yeux rouges en permanence et les cachait derrière des lunettes de soleil arguant d'une allergie, et portait sur son visage un air de grand malheur. malgré cela, elle était belle, si belle et sentait toujours si bon ! Elle mettait même tous les jours ses habits de petites visites... Un peu comme si elle s'attendait à vois son mari surgir tout à coup, un bouquet à la main.

     

    Vint le moment, où l'on ne crut plus du tout ca qu'affirmait Michaël, où ses amis ne vinrent presque plus le voir : Pensez, un fils de divorcés dans cette classe bourgeoise à la vue limitée, n'était guère fréquentable !

    Michaël travaillait mal à l'école, ne jouait plus dans la cour, ne voulait plus sortir... Ce fut alors qu'un jour alors qu'il rentrait son vélo en revenant de sa chic école privée et que son ancien meilleur copain l'interrogeait à nouveau :

    --- Il est où ton père ?... Qu'une voix chère, jamais oubliée, mille fois espérée, une voix qui gonfla de joie à l'en faire éclater le coeur du petit garçon, retentit comme avant :

    --- Je suis là Maxime, où veux-tu que je sois ? Puis, ignorant le petit curieux bien mortifié, la voix reprit : Maman nous attend, on se dépêche de manger et ensuite pusque demain  est un jour sans école nous irons au cinéma !

     

    Ebloui, tremblant, Michaël leva les yeux, Jocelyne était à deux pas de lui avec un beau sourire de joie répandu sur le visage. papa, avait bien l'air un peu gêné et une touche de regret se lisait au fond de ses yeux, mais il souriait aussi...Aussitôt, le petit comprit que son père était revenu, qu'il ne serait plus question qu'il divorce pour "l'autre", (ce mot là était celui que chuchotait parfois ses grands parents).

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue"

     

    (réédité le 22 aout dans "Vous dire")

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    30
    Vendredi 23 Août 2013 à 21:29

    trop triste mais ça fini bien, en fait le petit Michael à le même âge que moi...il a eu beaucoup de chance que son papa soit revenu...le mien n'est jamais revenu...bisous ma chérie.

    29
    Vendredi 23 Août 2013 à 15:27

    C'est sans doute plus simple aujourd'hui, mais les enfants je le pense en souffrent toujours autant.

    Ton texte est magnifique Nettoue.

    Bisous et douce journée.

    28
    nettoue Profil de nettoue
    Vendredi 23 Août 2013 à 14:54

    Nouratin

    Avant c'était trop compliqué et maintenant trop facile ! mais bon à chacun de voir midi à sa porte ! Je suis divorcée depuis moult années

    Gros bisous

     

    Blanche

    Bien sur, le mariage est devenue un jeu "à qui perd gagne", moi j'ai gagné, j'ai rompu les amarres

    Bises

     

    Dgidgi

    Quitte à faire autant donner dans le grabdiose, c'est ce que tu as fait !

    Bisous ma belle

     

    Gwen

    Mieux vaut se séparer que d'être malheureux ensemble, reste les enfants...

    mais bon chacun sa vie

    Bises à toi

     

    Sanya

    Un échec laisse toujours des traces et un divorce en est un  !

    Bises

     

    Solange

    Tu as raison, c'est très rare qu'il ne reste pas de fissures même les morçeaux bien recollés

    Bisous Solange

     

    Mireille

    Et puis les temps étaient autres, dans les grandes familles la chose ne se faisaient pas, et dans les plus modestes, l'on n'y pensais même pas !

    Bisous Mireille

    27
    Vendredi 23 Août 2013 à 13:23

    Bonjour Nettoue,

    Et oui, le divorce, nous sommes nombreuses et nombreux à être passé par là ; une chose est sure, on ne m'y reprendra pas, car c'est trop injuste. Pour ma part, j'y ai perdu toutes mes plumes, et mes illusions sur la vie.

    Bisous

    26
    Vendredi 23 Août 2013 à 12:52

    Joli conte, bravo!

    Ca me rappelle le bon vieux temps, quand on ne laissait pas tomber sa femme et ses gosses,  parceque ce n'était pas bien...

    Gros bisous.

    25
    Jeudi 22 Août 2013 à 22:38

    les enfants trinquent toujours

    et parfois ce n'est pas facile de reconstruire sa vie

    le divorce laisse des séquelle

    merci pour cette histoire

    gros bisous ma douce amie

    24
    Jeudi 22 Août 2013 à 22:06

    Des situations de plus en plus répétées et combien de souffrances pourraient pourtant être évitées, si les couples avaient prit e temps de se connaitre , mais voilà le monde de la tentation est à la portée , alors, 
    Je me suis remariée avec mon premier mari nous avions divorcé au bout de 7 ans  et nous sommes remariés 17 après, j'en fut sa veuve quelques années plus tard  ..
    Ainsi va la vie de fous que nous menons

    Bonne soirée Nettoue,  Biz Fichier hébergé par Archive-Host.com

    23
    Jeudi 22 Août 2013 à 20:45

    Nettoue nous a concocté un bien joli conte... C'est vrai que la terrible "rumeur" de quartier se répandait en accablant le plus souvent la malheureuse abandonnée.


    C'est sans doute pour cela que nos jeunes ne se marient plus... et que les femmes assument en refusant d'être victimes !

    22
    Jeudi 22 Août 2013 à 20:29

    A l'époque, beaucoup de divorces n'ont pas eu lieu à cause des enfants. C'est peut-être plus facile maintenant que chacun travaille . Quand ce n'est plus possible, il vaut mieux se séparer. Bonne soirée, gros bisous de Mireille du Sablon

    21
    Jeudi 22 Août 2013 à 20:26

    Une histoire qui fini bien contrairemennt à ce qui arrive généralement dans la vie.

    20
    nettoue Profil de nettoue
    Jeudi 22 Août 2013 à 18:31

    @ Mamyours

    Tu as raison bien sur, et les femmes font de même : Les jeunes à présent se marient pour un temps déterminé et plus du tout pour une vie ?

    Parfois se séparer est indispensable, parfois une preuve d'égoïsme !

    Bisous

     

    @ Dr Wo

    En cela c'est une avancée spectaculaire... Une avancée parfois qui avance trop vite, j'ai divorçé il y a longtemps et n'ai jamais regretté de l'avoir fais, d'avoir été obligé de le faire si !

    Bonne journée Paul

     

    @ Marcel

    Ce n'est plus qu'une petite formalité à présent c'est vrai Marcel !

    Bises

     

    @Livia

    Certains divorces sont indispensables, beaucoup ne sont pas nécéssaire, mais oui, mai 68 est passé par là !

    Bises et bonne journée à toi

     

     

     

    19
    Jeudi 22 Août 2013 à 18:09

    Une très jolie histoire... qui heureusement finie bien!

    Mai 68 étant passé par là, les divorces aujourd'hui, ne sont qu'une question de papier, d'avocats et de fric! Sauf pour celui qui aime! Et là! On vous dit :"tant pis pour lui/elle, il faut vivre avec son temps!

    Bises Nettoue

    18
    mamyours 2
    Jeudi 22 Août 2013 à 16:56

    une histoire si bien racontee et qui finit bien !!!!

    malheureusement les papas qui reviennent sont en voix de disparition , mais je n'accuse personne !!!la preuve c'est moi qui suis partie , il n'y avait plus de petit michael a la maison !! bonne soiree

    mamyours

    17
    Jeudi 22 Août 2013 à 16:39

    Et bien vous voyez qu'aujourd'hui ce genre d'ostracisme n'a plus lieu.

    16
    Jeudi 22 Août 2013 à 16:37

    bonjour Nettoue  a i=une certaine epoque  divorser était tabou  et tres mal vu  maintennat  c'est chose courante  helas  bisous  

    Marcel

    15
    nettoue Profil de nettoue
    Jeudi 22 Août 2013 à 15:50

    @ Pat

    Je suis divorcée Pat, il y a des situations qui l'exige !

    Bises

     

    @ Cricri

    Je ne veux pas te faire peur mon Criri ! Tu m'as dis que tu aimais les histoires d'amour qui finisse bien !

    Gros bisous

     

    @ Jean-Claude

    Es-tu si sentimental mon ami ????

    Je t'embrasse

     

    @ Dann

    Dann, la sensible, mais tu vois mon histoire fini bien !

    Bises

     

    @ Mousse

    Toi aussi mon amie tu aimes les histoires qui finissent bien ! J'ai faites celle-ci en ce sens.

    Gros bisous ma douce

     

    @ Patriarch

    Parfois, l'on réussi sa vie en plusieurs fois Patriarch; Mais à une époque c'était mal vu !

    Bises

     

     

    14
    Jeudi 22 Août 2013 à 15:38
    13
    Jeudi 22 Août 2013 à 15:37
    12
    Jeudi 22 Août 2013 à 15:35

    Bonjour ma Nettoue,

    Un récit bien émouvant qui arrive bien trop souvent, pour ce petit cela se termine bien.

    Les enfants souffrent d'un divorce, combien de malheureux dans notre société, il n'y a plus que cela !

    Merci, un très joli texte.

    Bonne fin de journée, bisous doux.

    11
    Jeudi 22 Août 2013 à 14:07

    bonjour NETTOUE

    cela m a fait un point et oui tellement plaisant à mlire mais une tristesse pour ce gamin qui était heureux et ainsi avec ces copains et tout à coup tout bascule ces femmes qui jugent et critiquent <<dessoler Nettoue cela ce fait encore <<<<< << sans savoir ce qui c est passer et ne s occupent pas elles ce que font leur Mari ????????qui parfois ne sont pas des saintles enfants font de même avec leur ami et tant mieux que cela finisse bien tu à écrit une histoire Magnifiquement belle qui pourrait être vrai  je te félicite et j ai été sensible a ce sujet moi qui n est pas conne mon Père car il n a pas voulu de moi franchement cela m a manquer bisous et excellent Jeudi prends bien soins de toi DANNNNNNNNNNN

    10
    Jeudi 22 Août 2013 à 13:55

    Ce sont souvent les enfants qui trinquent. certains couples divorcent tout en restant continuellement en contact.... Ce fut mon cas !! Mais mon seul tort était d'être trop prit pas mes activités syndicales et politiques..... Mais c'était tout de même un tort !!!!

     

    Bonne journée avec bises de nous deux.

    9
    Jeudi 22 Août 2013 à 13:32

    Snif Snif Snif ! 

    8
    Jeudi 22 Août 2013 à 12:50

    Bon tu m'as fait peur, dès le matin!

    moi je suis toujours désolé quand on me parle de divorce,

    de famille recomposée etc etc.

    J'me vois pas dire....

    bonjour , tu es le fils du gendre qui est parti se remarier

    avec la fille du boulanger qui a déjà divorcé 3 fois....

    Ca c'est des histoires sans queue (ben voui ) ni tête

    à la sauce Taubira/Pépère.

    Bises ma nettoue.

    7
    Jeudi 22 Août 2013 à 12:11

    Hello Nettoue Ce mot la , on ne l'a jamais connu dans ma famille sur les 4 dernieres generations

    6
    nettoue Profil de nettoue
    Jeudi 22 Août 2013 à 12:01

    @ Gilles

    De ces choses que j'aime à inventer cher Gilles, lorsque j'ai l'inspiration... En ce moment, elle se fait un peu plus rare ! Merci Gilles

    Bises à vous

     

    @ Liedich

    C'est une douce revanche mon poète, tes écrits m'ont souvent fait pleurer... Je n'oublierai jamais "La maison du poète" et "Le taudis de la vraie vie". Je n''oublierai jamais non plus l'effet que ma fait ton cri à Brel (Attends-moi Jacques, nous avons une "bière" à partager)

    Ce jour là, tu m'as arracher !

    Toujours pour toi !

     

    @ Michel

    Merci Michel, c'est le but rechercher bien sur : que mes aminautes s'émeuvent de mes petites inventions !

    Bisous

     

    @Trublion

    Une de mes nouvelles Trublion, je ne les invente pas toujours aussi heureuse. Merci de toi

    Bises à toi

     

    @ Tiot

    Tu vois juste Tiot, en écrivant, c'est ce que j'ai éssayé de faire passer !

    Bises, bonne journée et merci

     

    5
    Jeudi 22 Août 2013 à 11:44

    Tu m'as fait monter la larme à l'oeil Muguette...Jolie écriture ;)

    Bonne journée

    4
    Jeudi 22 Août 2013 à 11:33

    lut

    une belle histoire qui se termine bien

    on remarquera que les copains ne sont que des profiteurs et que dans la classe bourgeoise tout doit être propre, du moins en apparence

    bonne journée

    3
    Jeudi 22 Août 2013 à 10:57

    Putain tu fais chier dès le matin ma Folle.... Des montées d'émotion telles, merde.

    Bisous quand même. Je t'aime trop bien.

    2
    Jeudi 22 Août 2013 à 10:55

    c' est un conte de fée, et la réalité n' a pas souvent cette fin heureuse !

    Mais il est vrai qu' un divorce avec ses conséquences, doit être traumatisant pour un enfant !

    Même la polygamie n' est pas une solution, en se disant qu' il y a plus de femmes que d' hommes sur terre !

     bonne journe

     bisous

    1
    G.Mevennais
    Jeudi 22 Août 2013 à 10:55

    Un joili conte, chère Nettoue, comme vous savez si bien les raconter, mais hélas, cette "happy end" est tellement improbable dans la "vraie vie". Enfin, il n'est pas interdit de rêver et d'apprécier votre billet poétique comme il se doit.

    Bises. Gilles

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :