• Les vieux, à l'abattoir...

     

    Les vieux, à l'abattoir...

     

      Je crache des clous, lorsque j'entends les "passeurs" de pommade soit hypocrites, soit très con, brandir le slogan à la mode :  "Génération sacrifiée"  dont bien sur, ils ne font pas partie et ce, uniquement pour obtenir ses voix aux élections à venir.

     

    Certes, il y a eu les trente glorieuses, certes, l'on y trouvait aisément du travail puisque la guerre avait tout cassé et qu'il fallait reconstruire vite et du mieux possible...

    Certes, les retraites étaient assurées puisque les trois-quart des jeunes quittaient l'école à 14 ans pour entrer en apprentissage ou mieux encore en usine où, jusqu'à 18 ans leurs salaires étaient amputés de 20%, pour quasiment le même boulot que celui des adultes. Oh ! Oui, elles l'étaient mais à part pour la fonction publique, il fallais avoir 65 ans pour en bénéficier.

     

    Certes, les ouvriers de tous poils, avaient quatre sous en poche, mais la durée légale du travail était de 42 heures puis de 40 par semaine et personne ne rechignait pour effectuer des heures supplémentaires à 25%, jusqu'à sept heures hebdomadaire et 50% au delà, car cela permettait en faisant très attention de pouvoir acheter un frigidaire, voir une télévision ...(En comparaison, elles ont vilaine mines les 35 ou 32 de madame Aubry, celles là même étant à l'origine d'une des plus grosses conneries effectuées pendant les cinq années de socialisme sous la présidence Chirac, en période de cohabitation).

    Les pauses syndicales pour aller fumer son joint à coté des machines à café et des boissons réfrigérées n’existaient pas ou peu  et l'on venait le plus souvent à l'usine ou au bureau en vélo !

     

     Certes, l'on pouvait partir en vacances mais pendant trois semaines étalées sur l'année, les avantages et aides de toutes natures, (en dehors de timides allocations familiales et bons de vacances pour les écoles primaires), n'existaient pas : Il y avait du travail mais pour avoir des sous il fallait oeuvrer sévère (le mot pénibilité n'avait pas encore été inventé) et pour pouvoir se lever le matin ne pas passer ses nuits à faire les andouilles dans les boites, les bars, voir à brûler des voitures !

     

    Peu, poursuivaient leurs études, (c'est pourquoi elles avaient de la valeur), mais pour ce faire beaucoup devaient s'activer à des petits boulots à coté, car les aides se limitaient aux bourses d'études supprimées si les résultats n'étaient pas ceux exigés, et l'on ignorait ce que pouvait être les  aides aux rentrèes scolaires,  Là encore, il fallait passer ses soirées à étudier sur des bouquins, car Internet n'avait pas encore vu le jour,  et plancher sérieusement car les notes aux BAC, n'étaient pas établies en fonction des insuffisances des candidats mais bien d'après de solides critères permettant là aussi de trouver un job ensuite ! Obnubilés par votre arrogance, vous ne vous rendez même pas compte qu'en ne faisant rien actuellement, vous jouissez de plus de confort que les salariés des "trente glorieuses" (votre alibi majeur, pour planquer vos insuffisances) !

     

    Ah ! La génération qui se prétend sacrifiée ne veut plus payer pour ceux qui ont permis qu'elle ait actuellement, ce qui se fait de mieux en confort, (y compris eau chaude au robinet), voitures, matériel électronique tout azimut, voyages ici et là, et  les chiottes ailleurs que sur les palliers et parfois au fond des cours,  sans rien faire de plus que de jaser sur la chance de ceux d'avant !!!

     

    Aux remblais, à la casse les retraités et pourquoi pas "Le soleil vert", mais bande de couilles molles, pour avoir une retraite il faut pour le moins ne pas faire la fine bouche devant les 300.000 emplois qui en ce moment ne trouvent pas preneurs parce-que jugés trop durs, par ces pauvres poussins ne survivants que grâce aux prélèvements fait sur les salaires et maintenant rentes de ces retraités montrés du doigts par des connards, parce-qu'ils vivent plus longtemps !

     

    Certes, il y a des jeunes qui travaillent dur, j'en connais et eux aussi sont ponctionnés méchamment pour venir en aide aux râleur qui n'en "branle" pas une, à ces pleure-michottes (c'est du franc-comtois), issus de France et d'ailleurs, d'ailleurs en grand nombre !

    Alors, vous les glandeurs professionnels arrêter de prendre les Retraités, comme explication vaseuse, à la décrépitude du pays, alors qu'en fait elle est due en grande partie à vos manque d’imagination, de courage, de coeur au ventre, et présentement à la nullité du gouvernement que vous avez élu parce-qu'il vous promettais des lendemains qui chantent... Et surtout ne vous défaussez pas de votre manque d'énergie sur vos, sur nos anciens dont un seul d'entre-eux en vaut et valait cent comme vous,comme nous tous ! Génération qui se croit sacrifiée, car même si les temps actuels sont loin d'être la panacée universelle, tout ce dont vous jouissez ou presque  aujourd'hui, est le résultat du labeur de vos, de nos, parents,  grands et arrières grand-parents !

     

    PS : J'ajoute ici, le commentaire de Tiot : Dans les mines de charbon, la durée hebdomadaire de travail était de 48 heures. (il le sait, c'est un ancien mineur) ! Alors, que ceux que j'ai vu et entendu dire sur les plateaux de télévision, qu'ils ne voulaient plus payer les retraites du temps des "trente glorieuses", avalent un sabre !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    (publié le 12 septembre dans "Coup de gueule")

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    35
    Dimanche 15 Septembre 2013 à 13:13

    Dr Wo

    Je suis très souvent d'accord avec vous Paul, mais nous ne ressentons-pas toujours les choses de la même manière ! Bonne jounée

     

    Liedich

    Même avec les "poings" sur la tête, non les (I), il y a des andouilles qui ne comprennent jamais ! Bises mon poète

    34
    Samedi 14 Septembre 2013 à 12:16

    Et bien vous voilà d'accord avec mon article "Marcher à reculons"

    33
    Samedi 14 Septembre 2013 à 08:53

    Quand une société ne sait plus que surtaxer et opposer les générations entre elles, elle n'est pas digne de pouvoir. Qu'elle crève. Le Français (j'entends le VRAI) est long à la détente mais quand il tire, il tire...

    Merci de ta lucidité.

    32
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 15:19

    Blanche

    Ce gouvernement est très fort pour trouver des responsables à ses lacunes ! Bisous

     

    Dani

    le ras le bol est général et maintenant c'est la génération de traine-savatte qui s'en mêle ! Bises

     

    Fanfan

    Un bon coup de gueule justifié, ça fait du bien Fanfan ! Bises

    31
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 13:44

    Bravo pour ton coup de gueule On en a assez de passer pour des profiteurs: nous , on n'avait pas peur de travailler  ! Bisous

    30
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 12:57

    Il suffit, de prendre les retraités pour des vaches à lait !

    Si vous le souhaitez vraiment, les "gouvernementeux", élliminez-nous, mais proprement, rapidement et sans souffrance. Et pensez à ce qu'il se passera quand nous ne serons plus là...

    plus de logement à offrir, mais ça n'empéchera pas les rentrées et augmentations de population...qui rempliront notre vide!

    Plus de travail, mais il n'y a déjà plus personne qui veut travailler... Nous passons peu à peu à une société de loisir?

    Arrêtez la recherche scientifique, nous n'en auront plus besoin... L'espérance de vie ne sera plus!

    Plus d'éducation profonde, mais ça on y est déjà...

    A bon entendeur, salut!

     

    29
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 12:48

    Bonjour Nettoue et quel coup de gueule.

    Oui, ça suffit de dire amen à tout ce que l'on nous fait subir. Nous les retraités, nous travaillions, sans prime, sans émnagement et sans certitude de pouvoir prendre notre retraite. Et maintenant, on se sert de nous pour subvenir aux besoin d'une population française, qui n'a plus la force de bosser? Non et mille fois Non!

    Bonne journée!

    28
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 08:04

    Solange

    Monter les générations les unes contre les autres avec des formules à l'emporte pièce est un sale boulot ! bises Solange

     

    Satine

    Merci Satine, je suis vraiment furieuse cela me donne du punch bisous

     

    Nicole

    Cette ambiance de jalousies idiotes n'est pas faite pour améliorer les choses ! Bisous à toi

     

    Cricri

    Merci mon Cricri. Je crois vraiment que la solution était d'en partir : je préfère écrire que passer mon temps à apprendre l'informatique ! gros bisous

     

    Rouky

    Bienvenue, c'est une joie de te retrouver... Amicalement à toi

     

    DD

    Ce sont les vérités de l'époque qu'il faudrait apprendre aux jeunes et pas leur monter le bourrichon ! Bisous

     

    Sonya

    Dire les choses telles qu'elles ce sont passées fait du bien ! Bises ma belle

     

    Pangloss

    Ce n'est pas rendre service à une génération déjà peu enclinte à l'effort que de la caresser dans le sens du poil ! Salut l'ami

     

    Mousse

    Les jeunes ne savent plus que croire et que penser. Les dorloter au delà du raisonnable, en vue de leur prendre des voix aux élections on ne leur apprends rien des vraies choses de la vie ! Bisous ma douce

     

    Feekri

    Je viens de passer l'article pour les "Amis de Jacques" : J'espère qu'il conviendra. Bisous à toi ma Cri

    27
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 21:34

    À chaque génération les conditions s'améliores, mais les problèmes changent. et ceux qui non pas connu cette époque parle bien souvent à travers leur chapeau.

    26
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 18:55

    Alors ça c'est du coup de gueule bien argumenté ! On sent bien que tu l'as en travers de la gorge là !

    25
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 18:51

    Bonsoir Nettoue. Un grand merci. Tellement juste ce que tu écris. Et ce n'est pas - hélas - ce que l'on entend ds les media mais aussi autour de nous.

    Personnellement j'ai commencé à travailler alors que je n'avais pas encore mes 17 ans, si bien que l'on a commencé par me retirer 30% sur ma paie, puis jusqu'à mes 18 ans, comme tu l'as dit, 20%. Je me souviens de ma hâte à avoir mes 18 ans ... et mon salaire entier !

    Bcp ne pouvaient faire des études ni même aller au lycée. Mais ns avons reçu une excellente éducation et je me souviens avec reconnaissance de mes institutrices et professeurs. En cours complémentaire (comme l'on disait ) : ns avions 3 professeurs pour toutes les matières, maintenant au collège 11 professeurs !!!!!!!!! Pour des classes de presque 40 élèves !

    Merci encore pour ce billet qui fait du bien ! rétablir les choses dans leur réalité ouf !

    Bonne soirée et à bientôt.

    Bises.

    Nicole75.

     

    24
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 18:25
    cricri d amour

    Concernant OB:

    - toujours pas de date sur le basculement définitif

    - personne, aucun blog, ne pourra rester dans la version actuelle

    sur la nouvelle plateforme

    1- tu peux faire tout ce que tu veux, à condition de maîtriser le html/css/twig, donc, avec l'aide d'un webmaster/bac+10, ça ne devrait pas poser de problème.
    Les catégories deviennent des tags, mais ça fonctionnent à peu près pareil.
    2- les fichiers anciens ne sont pas supprimés, mais pour le reste c'est plutôt flou, apparemment, plus accessibles.
    3- Tout le contenu/articles, des anciens blogs est conservé, les archives reprennent 2 années, mais en modifiant le css, on peut afficher plus.

     

    Voila c'est clair.

    Bises

    23
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 18:20

    Coucou

    Pour aujourd’hui , je fais un copier coller

     

    Car j’avance à petits pas

    Je suis en train d’essayer de revenir tout doux

    Si vous repassez par chez moi

    Redonnez moi l’adresse de votre blog

    Et votre pseudo suivi de votre vrai nom

    Merci , c’est gentil

    Car ça va beaucoup m’aider

    Suis un peu dans le brouillard

    Bisous

    Bernadette , bero , béronounette

     

    22
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 17:47

    eh oui tout ça a bien changé, nous on a eu la chance d'être sur le marché du travail au bon moment !

    perso, après mon diplome, en 1975, un coup de fil a suffi pour mon embauche définitive à 250kms (j'avais choisi la destination!)

    ne me parle pas des 35h, j'ai vu la pagaille que ça mettait dans nos plannings lorsque je travaillais encore ! il est très facile de faire des lois quand on ne donne pas les moyens de les appliquer et c'est valable autant pour la gauche que pour la droite que pour tous les autres qui veulent nous gouverner !

    MAIS je me suis souvent posée une question ... quand on est passé aux 35h on n'a pas eu de baisse de salaire ... je suis sûre que tout le monde réclamerait une hausse si on devait revenir aux 39h ! alors pourquoi ? ce n'est pas logique !

    Bonne soirée Nettoue

     

    21
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 17:19

    très juste ma Nettoue

    je te souhaite une belle fin de journée gros bisous du jeudi

    20
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 16:49

    Des vérités qu'il fallait dire! Cette "génération sacrifiée" profite actuellement du travail de ses parents qui ont transpiré pour qu'ils jouissent du confort actuel. Aucun de cette génération sacrifiée n'accepterait de revivre ce qu'ont vécu ses parents et grands-parents. Bien sûr, la crise actuelle est sévère pour les jeunes mais pas seulement pour eux. Il fallait que ce soit dit. L'incompétence des gouvernants de ces dernières décennies a payé trop vite l'augmentation du niveau de vie avec une dette colossale au lieu de la payer plus .
    progressivement avec de la création de richesses.

    Bonne soirée.

    19
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 16:00
    18
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 15:59
    17
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 15:59
    Mousse17

    Bonjour ma Nettoue,

    Bravo pour ton coup de gueule !

    Tu oses dire la vérité, tu as entièrement raison.

    Je file, je suis débordée en ce moment.

    Bonne fin de journée, bisous doux.

    16
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 15:56

    j'adore tes coups de gueule ma Nettoue :-) tellement justifiés surtout celui ci ....

    bisou pour t'apaiser

    15
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 14:23

    Quichottine

    Je remercie le ciel pour ne jamais avoir entendu mes "Gnolus", parler des "trentes glorieuses et de leur soi-disant privilèges"st de la génération sacrifiée !

    Les polémiques actuelles sont une honte, la génération à grande gueule ne sait pas ce qu'est le travail, car vraiment travailler pour eux est passé de mode, c'est surtout une vraie connerie car cela enrichi les patrons... Je me suis toujours demandé ce qui les empêchait d'en devenir, à part vouloir vraiment bosser ? Et je ne parles pas de ceux qui perdent leur boulôt après des dizaines d'années d'efforts mais bien de ceux qui n'ont jamais essayé d'en faire ! Nous étions si pauvre les enfants du 13, et ma grand-mère Lina allait laver le linge des voisins sans compter les heures passées dans les buanderie ! Oh! Comme je te comprends ma Quichottine !

    J'ai tellement travaillé moi aussi tout en continuant mes études et élevant mes enfants en même temps, que cette minable comptabilité m'écoeure. Gros bisous mon amie

     

    Dann

    Les temps sont durs ma Dann et ta gentillesse ne peut effacer la connerie de certains. Bisous ma belle !

     

    Marcel

    Et l'on discute ta retraite maintenant, ce pays est devenu une honte ! Bisous

     

    Mialjo

    Merci, ma chérie, fais circuler autant que tu veux, tant sur les com que sur l'article, il n'y a pas un mot autre que l'exacte vérité ! Bisous pour toi !

    14
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 14:01

    je t'ai balancé sur tweet...et en plus j'ai fait un copié collé de ton article que j'ai mis sur le site des petits connards qui défilaient le 10...l'unef, surtout leur président un jeune loup à la dent longue qui finira député...comme les autres et ne travaillera jamais de sa vie...je suis aussi en rogne que toi! bisous ma Nettoue.

    13
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 13:29

    bonjour Nettoue  je travaillais  56  heures par semaine en siderurgie  et je faisai  les trois postes sans repos et sans conges payes  pendant 15 ans   et je ne me suis jamais plaint  bisous

    marcel

    12
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 13:28

    J'ai pour une fois écouté une émission à la télé... Comment se fait-il que les décideurs ne fassent pas le nécessaire... pour la paix entre génération !

    Nous avons travaillé, beaucoup. Lorsque j'ai pris contact avec ce que l'on n'appelait pas encore "vie active", je faisais 45 h par semaine chez mon employeur et je n'envisageais même pas d'en faire moins. C'était normal de travailler, de ne pas partir en vacances.

    Nous n'attendions que de pouvoir quitter les parents et d'être indépendants... même s'il nous en coûtait.

    J'ai attendu très longtemps, une fois mariée, pour prendre nos premières "vacances", plus de quinze ans en fait... et elles n'ont jamais dépassé quinze jours par an !

    Mon mari travaillait plus de dix heures par jour pour me permettre de rester à la maison quand nous avons eu nos enfants... je coupais des saloppettes pour eux dans nos vêtements usagés. Nous n'allions ni au cinéma, ni au restaurant... c'était comme ça, je comptais chaque centime dépensé, je notais tout.

    Tout cela, nos jeunes ne le connaîtront pas, et c'est tant mieux.

    Mais qu'on ne nous dise pas, comme toujours en généralisant, que nous sommes des privilégiés.

    Ou alors, qu'on nous dise comment ils feraient si nous n'étions pas là, à la fois pour nous occuper de nos anciens lorsque nous en avons, et des "Tanguy" qui ont du mal à prendre leur envol et trouvent normal qu'on palie aux manques...

     

    Bon, de toute façon, je ne referai pas le monde...

    Bonne journée Nettoue. Gros bisous.

    11
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 12:35
    DANIELLE4

    BONJOUR NETTOUE

    tu vois ce texte est bien

    cv est sur qu avant c était plus facile moi qui est travailler e USINE sur PRESSE il fallait faire tant de piéces a l heures exctttttttt ce n était pas évident mais je voulais dire que pour l heure de la retrate qui sera à 62 ans c est sur qui faut comprendre que les personnes qui font des études comme Médecins et autres quand ils commencent à travailler vers les 25 ans ou 30ans c est sur que la retraîte va plus loin pour les Années il ne faut pas un bac pour comprendre et c est un exemple que je donne mais est ceque les personnes comprendront ela ce n est pas sur vu la MAIFS d hier je te souhaite un bon Jeudi bisous DANIELLE

    10
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 12:00

    Livia

    Ils l'espèrent Livia, car pour la plupart le mot travail (le vrai), ne fait pas partie de leur vocabulaire ! Bisous mon amie

    9
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 11:47

    Tu as tout dis nettoue.

    Aujourd'hui, on veut la lune, mais aussi les étoiles... Et tiens pourquoi pas tout le ciel! Ils y travaillent...

    Bises mon amie

    8
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 11:45

    Gilles

    Merci mon ami d'avoir si bien comblé ce que, en raison d'article qui serait  trop long et d'oubli, je n'ai pas écris ce matin ! Votre commentaire me fait encore plus regretter que vous n'ayez pas de blog.

    Quand la jeunesse d'aujourd'hui va-t-elle se rendre compte, que même sans travail (pour ceux qui en veulent vraiment), ils sont encore largement plus favorisés que ne le fut ceux travaillant pendant ces trente fameuses glorieuses, de 40 à 48 heures semaines et sans le confort et les à cotés actuels. Mais il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre...

    Comme vous bien sur je me réjouis qu'en dépit de tout, la vie soit plus riante aujourd'hui qu'après les deux dernières guerres mondiales !

    Je vous embrasse

    7
    G.Mevennais
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 11:07

    Ah j'aime vous voir comme ça, chère Nettoue, agressive dans le bon sens, et dire les "quatre vérités", et encore vous n'avez qu'effleuré le problème.. Trente glorieuses, à peine quinze, je voudrais les voir, habiter jusqa'aux environs de 1960 dans des logements qui seraient réputés insalubres, j'ai "remouché" dernièrement un jeunot quand je lui ai expliqué : 45 m2 pour quatre, pas d'eau chaude, pas de chauffage central, pas de lave linge, ni tél; ni frigo pas de télé, pas de voiture, la cuisinière à charbon, pas de douches, pas de WC à l'intérieur de l'appart. ah oui, du boulot, il y en avait, mais il était payé combien ? un smic (à l'époque) qui ne valait pas plus que le fameux CPE qu'ils ont tous rejeté, et fallait voir quel boulot, c'était le bâtiment, les ateliers, les usines, les mines, la sidérurgie, c'était l'expo au frois au chaud, pas le cul assis dans un bureau climatisé devant un ordi.... J'arrête, je pourrais en développer ainsi sur des pages... Entendons nous, je suis heureux que les choses aient changé et que les générations actuelles profitent d'un bien-être que nous n'avons pas eu, mais de la à nous montrer du doigt et à nous rabâcher les trente glorieuses, il y a un "abîme" !!!

    Bises, chère Nettoue. Gilles

    6
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 10:22

    Géo

    En effet et j'ai rectifié : Merci et bises mon Géo

     

    Tiot

    J'ai posé ton com sur l'article Tiot ! Et quand je vois et j'entends les âneries débitées aujourd'hui, j'enrage vraiment ! Que ne font-ils pas les politicards pour se faire des voix ! Bisous

     

    Trublion

    Je crois qu'il serait bon de ficher la paix aux retraités, la plupart ont à peine de quoi vivre ! Bises à toi

     

    Cricri

    Rien ne les arrête, vraiment !Mais pourquoi a-t-on cassé la Bastille ? Bisous mon Cricri

     

    Cerise

    Bien sur, ceux là ont beaucoup travaillé et dans des conditions difficiles ! Bisous

    5
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 10:09

    coucou

    je suis fatiguée dur dur le matin comme elle , j'estime que les jeunesses vraiment sacrifiée furent celles qui ont été jeunes au moment des 2 guerres

    hilda
    bonne journée

    bisoussssssssssss

    4
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 09:44

    alut

    le travail comme mineur dans les mines de charbon c'était 48h par semaine

    Après vers 1964 on a eu une journée chomée tous les 15 jours en plus

    le travail étéit dur et même si on avait le logement les payes était petites

    Quand je vois ce qu'on demande actuellement je ma dis qu'on aurait pas relever la France avec ces gens qui revendiquent sans cesse

    35h c'était le rêve avant et on n'y pensait même pas

    bonne journée

    3
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 09:22

    et que dire des horaires des générations passées !

    La gauche se vante des 5 semaines  de vacances, des 35 heures, des avantages qu' elle a pu obtenir, en dépensant l' argent accumulé par la droite !

    Mais aujourd' hui qu' il n' y a plus d' argent dans les caisses, elle ne se prive pas  de réduire le pouvoir d' achat des retraités, comme des travailleurs, afin de continuer à jouir de ses privilèges, et  de poursuivre l' assistanat de son électorat !

    Pauvre France !

     bonne journée

     bisous

    2
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 09:21

     

    Bon là, je n'ai plus rien à rajouter,

    tu as tout dit !

    Ha non, une chose à compléter ....

    le socialisme, Pépère en tête, vient de démontrer toute sa nullité.

    Depuis ce matin, à la radio, je n'entends parler que de taxes...

    diesel, aspartame, redbull, tabacs.....

    à mon avis ils sont complètements barjots!

    Bises ma Nettoue.

    1
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 08:38

    Bravo pour ce coup de gueule...

    mais pas d'accord sur la conclusion

    "aujourd'hui, est le résultat du labeur de vos grands et arrières grand-parents !"

    et les parents alors qu'en fais tu...?

    bisous l'amie...et attention aux clous....!!ça pique..!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :