•  villepin onu
    Il faut, garder ses amis près de soi et ses ennemis, encore plus près : Hein, ce n'est pas idiot ça ! Les amis c'est pratique pour qu'il porte le chapeau, (J'en sais quelque chose), et les autres pour les avoir sous la loupe...
    Dès qu'ils font mine de te dépasser, hop ! tu leur flanques une peau de banane sous les pieds ! C'est vrai ça, quand mon Jacquot, m'avait nommé le < Premier de la liste >, j'avais prévenu, manière d'envoyer une vacherie à Raffarin, : Ne pas faire chier l'homme, il a des couilles lui ! Et son CPE, ça sera sa conquête de l'ouest...

    GL --- Mais vous l'avez quand même abandonné, malgré vos c...
    DDV --- Certes, mais sous pression, comme la bière de Jacquot ! Et je me suis bien battu. Les français étaient dans la rue et demandaient ma démission, en me criant des insultes !

    GL --- Et Nicolas, vous est passé devant le nez, en dépit de se que vous auriez, dit-on, essayé de lui faire. Par ailleurs, à la sortie des audiences du début, vous les portiez plutôt basses vos c...
    DDV --- Vous les auriez eu comment, vous connard, si on avait attenté à votre honneur ? Et maintenant, vous venez me les briser menu pour savoir si se qu'affirme le < Press Club > est vrai. Et bien , je viens de l'affirmer devant les caméras, je vais créer mon propre mouvement en juin ! Et pourquoi pas, mon vieux ? Il y a toujours des villepénistes... J'en connais deux ou trois ! Et je n'ai pas démérité, autant qu'on à l'air de le penser.

    GL --- Et dans ce cas, allez-vous prêter allégeance à l'UMP ?
    DDV --- Allégeance, moi, un (De) ? Mais je ne suis pas Robin des bois devant Richard coeur de lion ! Je suis compatible, politiquement parlant, mais quant à tourner dans la même orbite... D'abord, ceux de la cour élyséenne ne l'ont pas en or, et cela dépendra : Mon ami de l'Hérault, Pierre Grand, assure qu'il est impossible de faire bouger les culs de la rue Saint-Antoine.

    GL --- Dont vous faites toujours partie !
    DDV --- C'est vrai, j'ai toujours ma carte de membre, mais une hirondelle ne fait pas le printemps, et je ne suis pas d'accord avec la gestion de la crise... Et puis, ma plainte envers le Président, pour non respect de la présomption d'innocence, vous savez bien, cette vanne que j'ai lancé pour détourner l'attention des médias, et bien, elle traîne toujours dans un tiroir...

    GL --- Vous, êtes donc en désaccord absolu avec la politique actuelle !
    DDV --- Comme vous y allez... Pour le moment oui. Il faut que je me démarque de ceux qui plombe le navire. Mais imaginez qu'ils se rencontre des bouées... En politique, se qui passe avant tout, ce sont les gros intérêts !

    GL --- Lesquels les vôtres ?
    DDV --- Naturellement ! Merde, que dis-je ? Bien sur que non ! Ceux de la nation, avant tout ! mais vous m'avez donc oublié à l'ONU, comme je l'ai défendue la nation ? Comme j'avais réussi à mettre les français en gélatine ? J'étais bon, hein en ministre des affaires étrangères.

    GL --- Très, mais au sujet des intéréts du pays, il faut appliquer certains principes !
    DDV --- Oui, bien sur ! Mais c'est quoi au juste des principes ? Un mot sur le dictionnaire. D'ailleurs, c'est le genre de mot que l'on utilise et surtout, applique de moins en moins, de nos jours au sein des formations politiques. Qui prennent de la place dans des bouquins trop lourds pour le dos de nos enfants ! Vous n'êtes pas d'accord Gédéon. Et bien mon ami, vous n'avez aucun avenir politique !

    A demain les amis. Merci de votre fidélité à ce blog, et n'oubliez pas combien  vos commentaires font plaisir...

    signature2.gif



    Yahoo!

    69 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique