• Les amours de Louis II et de Wagner

    bavière louis En 1804 Louis II, âgé de 18 ans accède au trône de Bavière ! Il est beau, frêle, d'une  grande faiblesse morale et grands amoureux des arts... Subjugué par le génie de Wagner, il profite de sa ruine, et de l'abandon de son épouse, lors d'une cinquantaine harcelée par les créanciers, pour l'inviter à le rejoindre dans son château : Subjugué par l'homme, encore plus que par ses oeuvres, le roi devint son mécène, règle ses dettes, le loge, nourrit avec faste et devient son amant avec une passion dévorante et au début du moins, dans la plus grande discrétion.

     

    Louis, est sincèrement amoureux, Richard semble l'être également, mais lorsque les langues se délient on le soupçonne assez vite d'opportunisme... Vraie ou fausse leur liaison se révèle passionnée et le musicien traité comme un prince : Sans créancier aux fesses, il transcende ses créations que le roi s'empresse de faire connaître...

    Bien que baignant dans la soie, le velours et l'amour, la tête du roi s'en devint de plus en plus branlante et en dépit de l'affection et du soutien sans faille de la jeune impératrice Sissi, dont Louis aurait du épouser la soeur, au lieu de lui préférer celle-ci, en toute innocence ! Pourtant, le peuple commence à gronder.

     

    Désespéré et sous les pressions diverses, le roi se voit obliger de se séparer de son amour pour un temps, (lequel devra durer dix ans), mais au cours duquel ils s'écrivirent des lettres enflammées, en voici un exemple : Mon seul ami, mon ardemment aimé, cette après-midi à trois heures "pêtant", je suis revenu d'une magnifique excursion en Suisses, comme ce pays m'a charmé et surtout j'y ai retrouvé là votre chère lettre... Mes plus vifs remerciements pour elle : Elle m'a rendu un enthousiasme nouveau car je vois bien que mon aimé marche avec confiance vers l'accomplissement de nos grands et éternels desseins... Je veux, pour vous, abattre tous les obstacles, disperser tous les orages, (Que merdasse, comme c'est beau )! Vous êtes l'étoile de ma vie , je brûle d'être à nouveau vers vous, Ô mon saint, mon adoré, que cette malédiction qui nous sépare retourne dans les profondeurs d'où elle a surgi

    Comme je vous chéri, mon Unique ! mon Adoré ! mon Bien suprême, vous le Soleil de ma vie.

     

    Pauvre roi, qui de ce fait vécu dix ans dans les ténèbres, car si sa passion est bien réelle, il y eu semble t-il beaucoup de roueries dans celle du grand musicien, qui ne revint à Munich, que les bourses plates à tous point de vue !

    Pour lui plaire à nouveau, Louis II, engagea des dépenses somptueuses , pour lui plaire, mais aussi parce-qu'il s'était décollé son petit pois dans la tête lors d'un voyage à Versailles, où il s'efforça ensuite de s'en faire bâtir la réplique, puis le Luderhorf et le pavillon de chasse le Sachem... Il aurait sans doute continuer à construire encore et encore si Richard n'était pas mort quelques temps plus tard en 1883, et qu'aidé par ses sujets sa famille n'ait réussi à le faire déclarer tout à fait fou, trois ans après.

     

    La mort du roi fut très mystérieuse car bien qu'attaché aux basque de son psychiatre, il tomba néanmoins et semble-t-il dans le lac de Stamberg, un soir sans lune où de toutes manières, il était trop tard pour aller à la pêche jouer du moulinet.

    Alors, fut-il victime d'une malheureuse glissade dues à des peaux de bananes malencontreusement jetées là ? Ou tout bonnement assassiné, car sa pauvre tête faisait de plus en plus tâche dans le pedigree de la famille ?On en accusa tout de même quelque peu la Prusse, mais vraiment quelque peu  et sans insister !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue"

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    35
    Lundi 20 Février 2012 à 17:48

    Celuici est devenu légendaire

    Bonne soirée à toi

    34
    Dimanche 19 Février 2012 à 12:31

    L'amour est beau quelqu'en soient les initiés !

     

    33
    Mercredi 15 Février 2012 à 16:57

    Amour et l'amitié ça compte aussi mon Cricri ! Souvent elle est même très fidèle

    Gros bisous

    32
    Mercredi 15 Février 2012 à 16:53

    Merci Pat, j'espère que tu as été un peu sage ?

    BGisous à toi et merci pour ce magnifique bouquet

    31
    Mercredi 15 Février 2012 à 16:52

    Les châteaux sont de vrais joyaux, quant à Wagner, ce n'est pas mon préféré mais il a fait ses preuves.

    Bisous ma douce

    30
    Mercredi 15 Février 2012 à 16:25

    Je le crois et rare car à l'époque ce genre d'amour était procrits !

    A-t-il été heureux ce petit roi ? Il était celui qui aime le plus.

    Bisous ma Zaza

    29
    Mercredi 15 Février 2012 à 16:18

    Histoire vraie, et l'on peut visiter les châteaux autrichiens bien sur !

    Bises Patriarch

    28
    Mercredi 15 Février 2012 à 16:17

    La preuve, enfin Wagner en a bien profité, et sans doute ont-ils eu des instants de joie

     

    27
    Mercredi 15 Février 2012 à 16:10

    Il ne le savait sans doute pas non plus avant de timber amoureux de Wagner. le pauvre était un peu simple !

    Bonne journée à toi

    26
    Mercredi 15 Février 2012 à 16:03

    Le roi était amoureux et malheureux mal dans sa tête aussi, Wagner lui a sans doute donné un peu de bonheur !

    Bisous Géo

    25
    Mercredi 15 Février 2012 à 15:58

    Innatendus mais sincères le pauvre roi n'allait pas bien !

    Bises

    24
    Mercredi 15 Février 2012 à 15:53

    L'un aimait surement plus que l'autre, mais c'est une belle histoire d'amour c'est vrai !

    Bisous

    23
    Mercredi 15 Février 2012 à 15:27

    Il avait des grands vide dans le ciboulot, c'est sur, mais son Richard, il l'a aimé !

    Bises

    22
    Mercredi 15 Février 2012 à 15:18

    Oui et de très beaux ! Les châteaux sont de petites merveilles aussi !

    Bisous Fanfan

    21
    Mercredi 15 Février 2012 à 15:12

    L'amour était presque à sens unique mais l'argent est un puissant moteur, et puis il a permis à un prodigieux talent de s'éppanouir !

    Nettoue

     

    20
    Mercredi 15 Février 2012 à 15:08

    L'époque se voulait discréte et hypocrite aussi !

    Bises Guillaume

    19
    Mercredi 15 Février 2012 à 15:01

    On peut visiter les châteaux en Autricyhe, ils sont forts beaux !

    Bises

    18
    Mercredi 15 Février 2012 à 14:59

    Aujourd'hui et humide et moins froid !

    Bisous

    17
    Mardi 14 Février 2012 à 19:23

    Bonsoir Nettoue,

    Je te souhaite une bonne soirée, bien au chaud car il fait encore bien frais.
    Bisous

    16
    Mardi 14 Février 2012 à 18:58

    Je ne connaissais pas cette histoire, une histoire d'amour aujourd'hui c'est bien. Bonne soirée.

    15
    Mardi 14 Février 2012 à 18:19

    C'était plus courant qu'on pourrait le penser... Mais ça devait dépendre de qui c'était, et ça ne devait pas être trop étalé...

    Bises

    14
    Mardi 14 Février 2012 à 18:16

    Visite dans les alcôves de la grande musique.

    Dr WO

    13
    Mardi 14 Février 2012 à 17:02

    il y a eu beaucoup de films tournés sur la vie de ce prince  un peu fou! Il a eu une mort tragique le pauvre !

    Bisous

    12
    Mardi 14 Février 2012 à 16:34

    Drôle de zigomar, ce Louis II, je le savais pote avec Wagner mais de là à

    en faire sa walkyrie!

    En tout cas il a fini aussi bizarrement qu'il aura vécu. Comme un félé.

    Grozibous.

     

    11
    Mardi 14 Février 2012 à 15:58

    Bonjour Nettoue, 

    Pour ce jour des coeurs battant, une si belle et triste histoire d'amour...c'est souvant le cas.... celle de LouisII ne pouvait pas mieux tomber...merci

    Bonne journée

    Bises

    10
    Mardi 14 Février 2012 à 15:49

    Je ne connaissais pas l'histoire.
    En tout cas, il savait écrire des lettres d'amours.
    Je n'ai jamais eu de telles lettres, St Valentin ou pas.
    Quel amour !
    Jolie et triste histoire.
    Il s'est peut-être suicidé .
    Va savoir.
    Bonne fin de journée, bisous.

     

    9
    Mardi 14 Février 2012 à 15:45

    coucou Ma Nettoue,  j'aime l'histoire et ses travers,  j'ai donc adoré ces amours la que je ne connaissais pas.  

    bisous ma douce et belle journée de st Valentin 

    a demain

    8
    Mardi 14 Février 2012 à 12:51

    bonjour. Nettoue

    très belle histoire de ce Louis II

    une fin tragique digne de corneille (pas le chanteur..hein!!)

    ou de racine (pas celles des pissenlits.hein::)

    bonne journée

    bonne stValentin

    bisous

    7
    Mardi 14 Février 2012 à 10:52

    Bonjour Nettoue,

    Je ne savais pas que Louis II était homo. J'avais seulement lu qu'il était le mécène de Wagner.
    Mais bon, le pauvre a mal fini.

    Bonne journée et bisous

    6
    Mardi 14 Février 2012 à 10:32

    triste histoire ! naitre dans la soie ne fait pas tout! bises bonne journée

    5
    Mardi 14 Février 2012 à 09:49

    Sourires.. toujours bien "troussée" ton histoire... Bon St Valentin avec bises de nous deux

    4
    Mardi 14 Février 2012 à 09:04

    Une magnifique histoire d'amour ma Nettoue, (mais relie ton texte, car pavillon de chiasse dans une relation homosexuelle fait tache.....!!!! ) Bisous, bisous ma Nettoue

    3
    Mardi 14 Février 2012 à 08:27

    On lui doit des merveilles... la folie peut faire des miracles.

    2
    Mardi 14 Février 2012 à 07:51

    hello Nettoue

    Je te souhaite une merveilleuse journée

    Bisous

    Pat

    1
    Mardi 14 Février 2012 à 07:46

    En plus c'est la St Valentin,

    alors on va fêter ça, hein !

    Bises ma chère Nettoue.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :