• Les amants terribles

    Jean Cocteau aurait 120 ans, et à l'occasion de cet anniversaire, l'écrivain Bertrand Meyer-Staley, dévoile dans cet ouvrage l'histoire du couple mythique qu'il forma avec Jean Marais !

     

    cocteau-marais.jpg

     

    Cocteau, l'autodidacte, l'homosexuel engagé, homme de lettres, de théâtre, de cinéma, de peinture, eut tous les talents à grande échelles, curieux et insatiable il fut aussi l'amoureux fou de Jean Marais, âgé de plus de vingt ans de moins que lui, qu'il aima d'un amour fou devenu légende.

     

    Jean Cocteau à 48 ans quand il rencontre l'acteur qui en a 24 : Pour le génie, ce fut un coup de foudre immédiat, un besoin physique jamais connu, dès le premier regard : De son coté Jean Marais, au départ du moins, s'avoua plus intrigué qu'intéressé, seulement débutant dans son métier, il prend vite conscience de la chance exceptionnelle qui lui est offerte et en moins de dix jours se laisse aller au charme incontestable de celui qui pendant douze ans, tout au long d'une liaison passionnée et tumultueuse deviendra l'amour de sa vie !

     

    Cocteau, lui est en adoration perpétuelle devant son ami, pour lui il écrit, après avoir compris son potentiel, des oeuvres faites pour lui : Comprenant que le théâtre ne lui convient pas, il le pousse à s'intéresser au cinéma, car fou d'amour et perpétuellement inquiet, il mets tout en oeuvre pour leur trouver un chemin commun, au sein duquel il sait que le jeune homme aura toujours besoin de lui. L'époque les perçoit mal, n'hésite pas à les traîner dans la boue, ils leur faut un grand courage pour assumer la folie que représente leur amour tumultueux et jaloux, mais Cocteau est respecté malgré tout et sa protection n'est pas négligeable pour un débutant.

     

    Pour garder son jeune amant, l'auteur est prêt à frôler tous les dangers, à prendre tous les risques, Marais est si beau, si sexy et charismatique, et puis par comparaison à lui si jeune...

    La jalousie le dévore et pendant les absences de l'acteur, il va jusqu'à lui écrire des lettres folles, passionnées, qu'il glisse sous la porte de son appartement du palais Royal. Cet amour inconditionnel fini par être largement payé de retour, entre-eux nait alors une histoire artistique de génie : Cocteau, va au delà de son immense talent, il explore des domaines magnifiquement interprétés par l'homme qui es devenu celui incontestable de sa vie ! Et puis Jean Marais parvint à sauver Cocteau de son addiction à l'opium : Quand ils se sont connus celui-ci fumait jusqu'à 60 pipes par jour, lesquelles étaient en train de le tuer, (Jean Marais, les lui remplaça par... d'autres... intérêts c'est sur !)

     

    L'on peut dire qu'ils furent les précurseurs de l'homosexualité dûment assumée aux yeux de tous et même s'ils ont souffert de ce qu'étaient alors les idées reçues à cet épineux sujet, cela n'empêcha pas Jean Cocteau de laisser entre-autre, un livre bouleversant "La difficulté d'être".

    Certains dirons qu'ils furent en vivant ensemble, en s'affichant meurtris mais sans honte, un exemple pour tout les "gays", encore en souffrance !

    (sources multiples)

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    32
    G.P. l
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:52

    Bonjour Nettoue

    Très intéressant billet effectivement. Bon, les mentalités ont changé, le monde a évolué, c'est un bien, il y a encore un peu de chemin à faire, probablement, mais tout aurait été beaucoup plus facile s'il n'y avait pas eu des excès et des provocations. Le lobbye homosexuel d'abord, c'est à croire qu'il faut être gay pour avoir "droit de cité" dans certains milieux. Les excès et bien oui, le PACS a été fait pour eux, s'il doit être amélioré, qu'il le soit, mais il faut un "mariage" avec possibilité d'adoption comme tout le monde, et l'adoption pose problème semble-t-il, et puis la provoc. je ne suis pas certain que la "gay-pride", cette pantalonnade étalée sur la voie publique, dans le seul but de provoquer, soit un élément positif pour l'homosexualité.

    Bonne journée. Bise. Gilles

    NB. Merci pour votre réponse

    31
    Mercredi 15 Août 2012 à 12:25

    C'était le déshonneur absolu, l'hypocrisie était reine car avec de la chance...

    Bises

    30
    Mercredi 15 Août 2012 à 11:34

    Merci Eliane, bonne joiurnée

    29
    Mardi 14 Août 2012 à 21:02
    Bonsoir Nettoue,   je te souhaite une tres belle soirée
    bisou > a Bientôt Rose rouge
     2-mer-comup.jpg
    http://parfumsdecampagne.over-blog.com
    28
    Mardi 14 Août 2012 à 13:27

    Il faut se rappeler que l'époque était abominablement coincée (mais les turpitudes de la haute société étaient secret d'Etat) et le sexe était tabou. Un jeune (17 ans) de mon entourage s'est jeté dans la Loire parce qu'il avait mis enceinte sa petite amie : sa fille posthume a aujourd'hui 56 ans. Une de mes amies de collège s'est tuée au gaz pour les mêmes raisons... Alors vous pensez... les homos étaient au ban de la société !

    Jean Marais dans ses mémoires dit qu'il a commencé sa relation par ambition mais que l'amour est venu après : ils se sont vraiment aimés, ces deux-là.

    Gwen

    27
    Lundi 13 Août 2012 à 16:59

    Cocteau avait tous les talents mais il n'était pas aussi séduisant !

    Bises Danielle

    26
    Lundi 13 Août 2012 à 16:48

    Coté Cocteau surtout, reste que j'ai entendu Jean Marais en parler dans une interview après la mort de Cocteau et qu'il était très ému

    Bisous ma puce

    25
    Lundi 13 Août 2012 à 16:29

    Je l'ai vu au festival de Nice il y a très longtemps, j'étais gamine et très émus

    Bises

    24
    Evy
    Dimanche 12 Août 2012 à 22:05

    J'ai vue Jean Marais vue sa galerie beau partage bonne soirée bisous evy

    23
    Dimanche 12 Août 2012 à 18:47

    Dis donc que de belles histoires aujourd'hui...je ne la connaissais pas celle ci, la liaison, oui, mais ce grand amour non. Remarque, il était si beau Jean Marais...par contre Cocteau...mais quel homme! ils ont dû en essuyer des colibets, comme chante Aznavour dans "comme ils disent"...merci. kiss.

    22
    Dimanche 12 Août 2012 à 17:11

    tu sais Nettoue

    ils avaient un talent différents mais tellement extraordinaire et cela devait être dur avec ces critiques ce cet époque qui l'est encore aujourd'hui merci des réponses bisous dan

    21
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:36

    A toi aussi ma Cerise

    Gros bisous

    20
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:35

    C'est mieux ainsi, vivre normalement est plussain que de se cacher !

    Bisous

    19
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:25

    Leurs chance est d'avoir été célèbres et doués, la chose passait mieux, les temps ont changés il le fallait !

    Bisous Claude

    18
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:22

    Un amour sincère surement qui fit grand bruit ! Tous les deux étaient célèbres !

    Bises ma

    quichotti,ne

    17
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:19

    Cela a fait du bruit à l'époque car les homosexuels étaient encore montrés du doigt !

    Bises Guillaume

    16
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:16

    Ils s'aimaient mais l'époque ne s'y prétait pas et la critique les a souvent montré du doigts. Seulement Cocteau était un génie et Jean marais tellement beau !

    Bisous Danielle

    15
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:12

    Cela choque plus volintiers les hommes ! C'est l'image qu'ils en projette qui les dérange !

    Bisous ma Mousse

    14
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:11

    A part les très jeunes dont on rabat les oreilles avec l's homosexuels, je pense que les hommes n'apprécie pas ! L'image qu'ils en voient les choque. je réagis de la même manière au sujet des lesbiennes !

    Vicieux, je ne crois pas, la nature les a fait ainsi, c'est tout ! 

    Il y a encore du chemin à parcourir 

    Gros bisous

    13
    Dimanche 12 Août 2012 à 14:57

    Merci Yvon, très nostalgique pour moi !

    Bises

    Je n'arrive toujours pas à ton blog ! Je tombe sur une pub en anglais : Que se passe-t-il ?

    Bises

    12
    Samedi 11 Août 2012 à 19:35

    un très beau rappel, Nettoue;

    merciet bonne soirée;

    11
    Samedi 11 Août 2012 à 19:22

    merci de nous avoir présenté cet ouvrage

    certains homo n'ont plus peur de s'afficher

    la semaine dernière , un couple de de gays s'est présenté en tant que chrétiens evangéliques baptistes en disant qu'il faut accepter les gens différents dans les églises

    douce soirée

    ti bo

    10
    Samedi 11 Août 2012 à 14:33
    Bon week-end
    bonne journée
    bisoussssssssssss
    9
    Samedi 11 Août 2012 à 12:53

    Chacun prend son plaisir où il le trouve mais perso, j'ai toujours trouvé cela abominablement dégueu.

    Cela dit, à l'époque ils ne s'en vantaient pas et on ne les voyait pas s'afficher partout glorieusement. Et, qui mieux est encore, la presse n'en parlait pas ou

    alors sous forme d'allusions vicelardes mais discrètes.

    Autres temps autres moeurs...hélas!

    Gros bisous.

    8
    Samedi 11 Août 2012 à 12:43

    Bonjour ma Nettoue,

    On s'en fout qu'ils étaient homos, le principal c'est de vivre une grande passion, que c'est beau l'amour !

    Merci,un beau billet.

    Bon week-end ma belle, bisous tout plein.

    7
    Samedi 11 Août 2012 à 11:42

    J'étais jeune et admirative de la beauté de Jean Marais, plus tard j'ai compris à quel point il avait du être dur pour eux d'assumer ! (J'ai rencontré Jean Marais lors d'un carnaval à Nice, il était simple et charmant) !

    Nettoue

    6
    Samedi 11 Août 2012 à 11:39

    Je suis tout à fait de votre avis Gilles. Autant, je trouve normal que chacun s'assume dans ses choix sexuels car chacun à droit à sa façon d'envisager le bonheur,  bien que je ne les partage pas. autant je trouve vulgaire et faisant reculer plutôt qu'avancer leur cause, cet étalage de presque nudité se sucant la langue montés sur des chars, me fait frissoner et je détourne la tête. J'agirais de même s'il s'agissait d"hétéro, car ce genre de provacation est un très mauvais "grand guignol" !

    Bises à vous

    Net(toue

    5
    Samedi 11 Août 2012 à 10:38

    On jasait beaucoup à l'époque.

    Dr WO

    4
    Samedi 11 Août 2012 à 10:16

    bonjour Nettoue

    là un grand bravo je viens de lire quelque chose de beau et vrai que je connaissais c'est sur que cela n'a pas du être facile à cet époque mais l'amour entres eux à été le plus fort pas forcement le sexe ils y avait sans doute quelque chose de plus fort maintenant ce serait mieux accepter mais combien de personnes ce sont tuer à raport de leurs parents ami<e<s et autres je pense et je dis vrai que chacun à le droit de vivre sa vie son choix et non les juger je ne le supporte pas comme avoir un amant ou une maîtresse pourquoi pas je trouve cela beau ce n'est pas du vice trout simplement chercher l'amour que nous trouvons pas autre chose de merveilleux dessoler mais j'ai toujours eue l'esprit libre sans faire mal à personnes merci de ce bel article passe un bon samedi bisous  DANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN

    3
    Samedi 11 Août 2012 à 10:13

    Je ne savais même pas qu'ils étaient ensemble...

    Hier, journée très chaude, visite de Rocamadour, d'un château fort et du gouffre de Padirac (avec cette chaleur, c'était appréciable...)

    Bises

    2
    Samedi 11 Août 2012 à 08:55

    Un bel amour...

    Je crois que finalement, l'important n'est pas le sexe de la personne que l'on aime, mais les sentiments qui nous lient à elle.

    Passe une douce journée, Nettoue. Bisous.

    1
    Samedi 11 Août 2012 à 08:43

    Ce qu'ils ont vécu à cette époque devait être très dur, aujourd'hui on n'y fait plus attention ( ou presque ) mais cela reste un peu tabou malgré tout .....

    Bisous

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :