• Le bas de laine d'antan

    C'était la tradition, si minime fut l'économie, il fallait la faire y compris au détriment du quotidien  : Bas-de-laine_0001.jpgDeux sous de gagnés au marché où à la vente des oeufs chez les bourgeois de la ville voisine, et l'on devait en mettre un "à l'épargne" : Dame, on ne sait jamais, et puis les sabots ça se renouvelle tous les ans, et les biaudes il arrive ben un moment où l'on en est à relier les reprises entre-elles !

     

    Le bas de laine était le porte-monnaie issu de l'imagination et de l'inspiration du moment, c'était le gage d'une sécurité plus illusoire qu'autre chose car comme chaque foyer utilisait un jour ou l'autre les mêmes cachettes, il devenait évident qu'à un instant donné l'Arsène s'était planqué la cagnotte au même endroit que le Joseph le forgeron d'en face, qui lui le veinard disposait de beaucoup plus d'endroits et surtout plus inaccessible à un voleur égaré !

     

    Alors que les agences bancaires n'en étaient qu'à leurs balbutiements, (Ma Doué, quel merveilleux temps) ! en matière de placements et autres commerces d'argent, du coté des gens de la terre on préconisait les économies cachées dans le bas de laine.

    Cette si ancienne habitude d'économiser sou par sou était une véritable institution apprise de génération en génération. Elle était de l'argent gagné avec tant de peine et mise de coté avec un réconfort secret car elle se pouvait être le début de la dot de la petiote, ou l'étrenne à donner à l'an nouveau. : Et puis l'on savait qu'avec ce sou glissé dans l'ourlet d'une vareuse, derrière la couronne d'oranger pendue au mur de la chambre,(symbole de sa virginité) de la grand tante Adèle l'on n'aurait au cas où la récolte serait mauvaise et l'hiver glacial de quoi acheter de la farine pour cuire au four du village le pain de la semaine. !

     

    L'on vivait souvent presque misérablement dans nos belles campagnes du temps  où les cochonneries vendues par des vampires ne respectant que la loi du gagner encore et encore, ne détruisaient pas les abeilles... mais l'on épargnait sans l'aide de ces banques flambantes neuves qui effrayaient un peu par leur nouveauté et paradoxalement l'on se privait pour pouvoir manger le lendemain !

    Bien sur ce genre d'épargne n'avait aucune valeur rajoutée, mais elle avait le mérite de rassurer ce que ne faisait, pas  à ceux qui l'avaient tenté, le morçeau de papier remis en tant que reçu !

    Le papier ça jaunissait à la longue, il pouvait se froisser voir se déchirer et c'était aussi pourquoi l'on ne voulait jamais de billet, lesquels aux yeux de ces gens simples et cependant pas plus sots que d'autres ne donnaient pas la sécurité qu'il leur fallait pour continuer à se lever à l'aube, à se courber le dos des heures sous le soleil, le froid ou la pluie et à revenir le soir en souriant parce-qie demain était jour de marche et que l'on pourrait en ramener le sou à joindre aux autres, dans le bas de laine !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue"

     

    krikri


    Yahoo!

  • Commentaires

    35
    G.P. l
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:56

    Bonjour Nettoue

    Jusqu'à la fin des années 50, et même un peu après, la plupart des gens ne possédaient pas de compte bancaire, ni même de CCP, institutions réservées aux "riches". Les salaires étaient payées en espèces et remis aux bénéficiaires dans une enveloppe avec le bulletin. Les crédits étaient peu utilisés, on économisait et on payait comptant en espèces (d'où les économies planquées chez soi !). Ce ne sont pas "les banques", à mon sens les plus grands responsables des risques actuels, c'est de ne pas avoir cloisonné, de façon drastique, les banques d'affaires et les banques de dépôts. Aucune mesure n'a été prise, suite à la première faillite d'une banque (le crédit lyonnais), renfloué par le contribuable... mais comme tout a été programmé via les comptes bancaires...

    Amitiés. Gilles

    34
    Mardi 22 Mai 2012 à 18:50

    Le printemps ne va pas mieux que nos politique à croire qu'il ne s'en remets pas lui non plus !

    Bisous ma Cerise

    33
    Mardi 22 Mai 2012 à 18:47

    Des socquettes me suffisent, je vais m'y mettre aussi !

    Bisous

    32
    Mardi 22 Mai 2012 à 18:26

    Des socquettes suffiraient pour moi et surtout pas chinoise !

    Bises Nouratin

    31
    Lundi 21 Mai 2012 à 19:22

    Ou entre les paires de draps, mais alors l'on ne craignait pas trop d'être dévaliser

    Bises mireille

    30
    Lundi 21 Mai 2012 à 19:19

    Pour l'instant on ne peut guère y penser... Et je ne crois pas que cela va s'arranger très vite

    Bises Cerise

    29
    Lundi 21 Mai 2012 à 19:18

    Certes et c'était mérités !

    Bises Claude

    28
    Lundi 21 Mai 2012 à 19:17

    Les gens de cette époque ne connaissaient rien d'autres, alors ils se contentaient de ce qu'ils avaient : Sommes-nous aussi raisonnables ?

    Nettoue

    27
    Lundi 21 Mai 2012 à 19:05

    J'espère que tes cotelettes n'ont pas été arrosées ma Mie et que le temps a été gentil pour toi !

    Gros bisous

    26
    Lundi 21 Mai 2012 à 19:02

    Et les banques profites du peu que l'on p)eut y poser

    Bonne journée l'ami

    25
    Lundi 21 Mai 2012 à 19:01

    Dépêches-toi, sinon je drague les deux !

    Gros bisous

    24
    Lundi 21 Mai 2012 à 18:52

    Moi, je ne remplitais même pas une socquette ! Et dire que maintenant si tu es payé en liquide tu deviens sispect !

    Bises ma Fanfan

    23
    Lundi 21 Mai 2012 à 18:44

    La caisse d'Epargne à été rappelé à l'ordre car elle n'est pas censée jouer aux monopoly avec l'argent qui lui est confié, mais à savoir si elle en a tenu compte. Tu as raison, le client se laisse toujours gruger, alors bien sur, les plus malins et moins honnêtes en profite

    Amicalement Gilles

    22
    Lundi 21 Mai 2012 à 18:38

    En se qui me concerne les socquettes sont assez grandes  !

    Bisous mon Cricri

    21
    Lundi 21 Mai 2012 à 18:34

    On vivait plus calmement mais moins lçngtemps ! La vie était plus saine mais la medecine n'était pas au top !

    Bisees

    20
    Lundi 21 Mai 2012 à 14:33

    Les temps ont bien changé, maintenant nous avons des chaussettes chinoises...

    et vides.

     

    19
    Lundi 21 Mai 2012 à 06:58

    Hé bien moi, étant donné ce qui se passe, je m'en vais faire un bas de laine ...

    Bon début de semaine.
    Bisoux



    18
    Lundi 21 Mai 2012 à 05:16

    je ne suis pas sortie de l'après midi hier tellement j'étais gelée

    Un p'tit café ...

          

    bonne journée

    bisoussssssssssssss

    17
    Dimanche 20 Mai 2012 à 21:15

    "C'était le bon vieux temps", mais il n'était pas forcément meilleur...

    Bises

    16
    Dimanche 20 Mai 2012 à 19:49

    merci du partage ma Nettoue

    douce nuit

     

    ti bo du soir

     

     

     

    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 

    15
    Dimanche 20 Mai 2012 à 18:55

    Oui mais maintenant nous mettons des socquettes,

    alors pour mettre des €, ça va pas le faire.

    hihihi

    Aujourd'hui, copieusement arrosé !

    Bises ma Nettoue.

    14
    Dimanche 20 Mai 2012 à 17:33

    Bonjour ma Nettoue,

    Elle est loin cette époque, je trouvais ça bien.

    Les banques ne nous enrichissent pas que du contraire.

    Je ne me demande si ce ne serait pas mieux de refaire un bas de laine ?

    Qui sait, on reviendra peut-être un jour en arrière.

    Merci ma Netoue, c'est toujours joliment écrit.

    Bonne fin de journée remplie de bisous.

    13
    Dimanche 20 Mai 2012 à 17:28

    Autre temps et mêmes moeurs; malgré les changements de techniques, le goùt de l´épargne se transmet de génération en générations dans les familles ouvrières ou bourgeoises...dans la Haute Société: c´est le goùt de la fraude qui s´enseigne!

    J´aime toujours lire tes jolis récits !

    Bonne soirée, bisous Ismeralda

    12
    Dimanche 20 Mai 2012 à 17:14

    C'était le temps où nos sous ne servaient pas à engraisser des actionnaires !!

    Je me souviens d'un vieux bonhomme chez qui on a trouvé plein d'argent caché sous le matelas ,le jour où il est mort : cela a servi à payer son enterrement.

    Bisous

     

    11
    Dimanche 20 Mai 2012 à 14:50

    C'était pas une mauvaise idée, pas sécuritaire, mais avec les cartes de guichet il y a risque aussi.Bon dimanche

    10
    Dimanche 20 Mai 2012 à 13:57

    Très peu en avaient de ces bas... Comme soit-disant les lessiveuses d'argent chez les paysans à la fin de la guerre...je me souviens lors du changement du Franc. Certains changeaient plus grâce à des gens pauvres qui le faisaient pour eux, en échange de quelques francs ou alimentation... car en général, ce furent des commerçants qui s'étaient le plus enrichis surtout dans l'alimentation...

     

    Belle journée avec bises

    9
    Dimanche 20 Mai 2012 à 13:28

    je ne saurais jamais choisir entre Grégory et Joffrey ; tu me connais....

    bisous

    8
    Dimanche 20 Mai 2012 à 13:04

    De nos jours, on n'épargne plus, on économise rarement.

    Bonne journée.

    7
    Dimanche 20 Mai 2012 à 12:37

    C'était un autre temps, et ça rend nostalgique de la mentalité d'avant. De nos jours, comem tu dis, à part consommer, que savent faire les gens? On n'a pas besoin de tout ce qu'ils nous font acheter. Espérons qu'on enb reviendra au bon sens trés vite!

    bisous

    6
    Dimanche 20 Mai 2012 à 12:25

    Bonjour Nettoue
    J'ai prévu un BBQ, mais le temps est bien incertain.
    On verra entre deux nuages...  bisous

    coeur lignecarre com1-copie-1

    5
    Dimanche 20 Mai 2012 à 11:28

    Si notre époque a bien des vices, celle que vous décrivez (fort bien) n'est pa à envier.

    Dr WO

    4
    Dimanche 20 Mai 2012 à 09:49

    Il faudrait peut-être revenir à ce temps... les banques sont loin d'être fiables.

     

    Bisous et douce journée, Nettoue.

    3
    Dimanche 20 Mai 2012 à 09:34

    Quelle satisfaction ils devaient éprouver en regardant ce bas de laine augmenter !

    Bisous

    Claude

    2
    Dimanche 20 Mai 2012 à 08:26

    pour l'instant c'est remettre le jardin et la maison en état pour l'été

    petite fille et coquelicots

    bon dimanche

    bisoussssssssssssss

    1
    Dimanche 20 Mai 2012 à 07:45

    ...un temps pas si lointain où les billets se retrouvaient aussi.... sous le matelas!

    Bon dimanche, gros bisous de Mireille du Sablon

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :