• L'oeuf brisé (par Nettoue)

    L'oeuf brisé

     

    Justin, est à table, assis devant l'assiette de soupe qu'il scrute avec attention, depuis un petit moment déjà, puis y plonge une grosse cuillère qu'il se met à tourner en rond en tapant contre les bords. Grand-père, assis au bout de longue table de ferme au bois griffé de blessures patinées le regarde faire sans rien dire, en oubliant de retirer le morceau de pain qu'il vient de tremper dans la sienne, lequel va se perdre dans le même  liquide sans épaisseur de ces dernières semaines.... Grand-mère à déjà compris  et ses yeux se remplissent de larmes repoussées avec un courage discret né de l'habitude : Justin, est sur le point de poser la question à la réponse si douloureuse à faire...

    --- Mémé, pourquoi il n'y a que du vert dans la soupe ?

    La soupe est verte en effet, verte de l'extrémité des poireaux, de cerfeuil émincé, de quelques feuilles d'oseille et d'ortie pilées et même de quelques choux de brucelles dont le petit à horreur.

     

    La sécheresse qui a sévi l'année précédente  à grandement mutilée la récolte de pomme de terre ainsi que celle du maïs, nous sommes à la fin de janvier et la réserve est épuisée : Seigneur que cet hiver est dur à vivre sans se laisser aller au découragement, d'autant que Juliette la maman du petit, employée comme bonne chez de riches bourgeois de la ville tarde à apporter son écot !

    La pensée qu’elle ait pu perdre sa place et du se loger dans une chambre où le loyer à mis à mal ses pauvres économies, (déjà que le fils de la maison la harcelais sans cesse) et que l'indifférence de certains cœurs ne lui ai  pas fais de certificat élogieux, la taraude depuis des jours, car alors, le travail pourra être dur à retrouver. Mais elle se retient d'en parler car les mots rendent parfois les choses plus définitives !

     

    --- Je t'ai gardé une belle pomme de terre pour manger avec ton lait, grand-père et moi aurons un peu de fromage.

    --- C'est pas bon et j'aime pas lança le pitchounet de sept ans en repoussant son assiette.

    Grand-père à le rouge au front mais il se lève et sort pour revenir avec un bel œuf pris dans le panier à livrer au restaurant du petit bourg voisin le lendemain. Certes il préférerait les garder, mais cela est impossible, car il faut du foin pour nourrir les deux vaches et tenir les pattes des poules au chaud, dans la grange, si l'on veut en récupérer quelques uns, (la récolte de fourrage  ayant été catastrophique, elle-aussi), un peu d'argent est nécèssaire pour en acheter à la coopérative : Au contraire, il va devoir s'en aller très tôt et marcher en sabots sur le sol gelé, et c'est dur à un vieux monsieur au dos courbé !

    --- Tiens-dit-il à l'enfant, grand-mère va te le faire cuire et.... Il n'eut pas le temps d'achever car Justin furieux de se sentir un peu mal à l'aise vient de balayer la main qui tient le bel œuf rosé lequel tombe à terre et se brise.

     

    Personne ne parla, grand-mère posa  une main tremblante, une belle main tavelée de brun devant sa bouche et se leva : Ce fut alors, que l'on vit le vieux monsieur se baisser péniblement après s'être muni de sa cuillère et d'une tranche de pain écarter la coquille et ramasser l’œuf avec mille précautions afin de le glisser sans trop de dégât sur la tartine. Mémé l'aida à se relever et sans un mot mit la pomme de terre cuite dans sa peau et un bol de lait devant son petit fils

     

    Osant à peine lever les yeux, lorsque Justin vit dans son brouillard de larmes grand-père  poser la tartine dans l'assiette de son épouse, et celle-ci la partager en deux, moitié pour elle, moitié pour son compagnon de vie depuis cinquante il eut un gros sanglot !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    (publié le 10 juillet dans "Le temps d'avant")

     

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    20
    Mardi 23 Juillet 2013 à 15:41

    C'est une très belle mais très triste histoire Nettoue!

    J'aime mieux les histoires drôles que tu nous raconte, j'aurai donné un fessée (bien que Peillon l'interdit) à ce vilain petit garçon. La vie, hélas ne fait pas de cadeaux, et je pense que les enfants d'aujourd'hui, ne sont pas assez corrigés, on leur prépare des lendemains qui déchantent!

    Bises Nettoue

    Livia...

    19
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 20:15

    oh comme c'est triste

    cet enfant mérite une belle fessée

    il ne connait pas la valeur des choses

    je crois que dès le berceau on doit pouvoir éduquer les enfants dans ce sens

    la vie est dure

    elle n'est pas rose comme certains enfants pensent

    belle fin de journée

    ti bo

    18
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 18:06

    Bonsoir. Tu connais de bien belles histoires. Et chacune invite à la réflexion !!! Merci bcp de ce beau partage.

    Bonne soirée.

    Nicole75.

     

     

     

    17
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 17:34

    je ne vois pas mon commentaire de ce matin.

    J' y disais que cette histoire était bien belle, et que la pauvreté se moque des siècles !

    Il suffit de voir les ravages de la famine dans le monde, pour affirmer que nos sociétés ne sont pas idéales !

     bonne soirée

     bisous

    16
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 16:51

    salut

    une histoire que l'on devrait raconter aux jeunes des écoles

    bonne journée

    15
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 16:45

    bonjour Nettoue  belle histoire  encore maintenant il ya des personnes qui ont beaucoup de vert dans la soupe helas    des malheureux il y en a   beaucoup  bisous

    Marcel

    14
    nettoue Profil de nettoue
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 15:26

    Dr Wo

    J'espère qu'il ne restait pas de coquilles sur la tartine !

    Bonne journée Paul

    13
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 15:18

    Une triste histoire d'Oeuf.

    12
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 15:04
    11
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 15:03
    10
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 15:03

    Bonjour ma Nettoue,

    Une belle histoire du temps d'avant, les gosses ne comprennent pas toujours.

    Les temps redeviennent durs !

    Avec cette chaleur c'est dur.

    Nous ne sommes jamais contents.

    Bonne fin de journée, une envolée de bisous.

    9
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 14:14

    coucou

    passes une belle journ malgré la chaleur, je vais m'inscrire car je ne reçois plus tes newsletters

    bisoussssssssssss

    8
    nettoue Profil de nettoue
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 12:40

    Pangloss

    Un grand, mais quand faudrait se reposer, faudrait...

    Bises Pangloss

    7
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 11:16

    Des rééditions. Un petit coup de fatigue. Passager, j'espère.

    Bonne journée.

    6
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 11:09

    Magnifique histoire très émouvante.

    5
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 10:53

    Coucou Nettoue

    Désolé pour le copié/collé et le passage rapide, j'ai des amis de l'etranger (Paris) qui sont à la maison pour une semaine.... je te souhaite une bonne journée

    Bizz

    Pat

    4
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 10:32

    La mélancoli et la tristesse ne sont plus ce qu'elles étaient !

    Jean-Claude

    3
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 10:23

    Belle et triste histoire qui est toujours d'actualité pour une bonne partie de l'humanité en 2013!!!

    2
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 09:11

    Belle histoire du temps d'avant...la misère reviendra sans doute mais les beaux sentiments c'est beaucoup moins sûr.

    1
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 09:07

    Les enfants ne savent pas tout... ton histoire est superbe ma Nettoue.

    Bisous et douce journée.

     

    (Navrée pour mon absence... mes petites-filles sont là jusqu'à dimanche)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :