• L'oeuf brisé, (par Nettoue)

    avant le bug

    Meme-vache-copie-1.jpgMaxime, est assis devant l'assiette de soupe posée devant lui. Il la scrute avec attention un moment, puis y plonge une grosse cuillère qu'il se met à tourner en rond, en tapant contre les bords. Grand-père assis au bout de la longue table de ferme au bois couvert  de blessures patinées le regarde...Étonné, il en oublie de retirer le morçeau de pain qu'il vient de tremper dans la sienne, lequel va se perdre dans le liquide inhabituellement sans épaisseur, du repas du soir.

    Grand-mère a déjà compris et ses yeux se remplissent de larmes qu'elle refoule avec un courage discret né de l'habitude, Maxime, est sur le point de poser la question à la réponse si difficile à faire :

    --- Mémé, pourquoi, il n'y a que du vert dans la soupe ?

    La soupe est verte en effet, verte de l'extrémité des poireaux, de cerfeuil émincé, de quelques feuilles d'oseille et d'orties écrasées, et même de deux choux de brucelles, dont le petit à horreur

    La sécheresse de l'été précédent a grandement mutilée la récolte de pomme de terre ainsi que celle du maïs, nous sommes à la fin de janvier et la réserve est quasiment épuisée ! Seigneur, que cet hiver est dur à vivre sans se laisser aller au découragement, et comme Juliette sa fille employée comme bonne chez de riches bourgeois de la ville tarde à venir apporter son écot !

     

    La pensée qu'elle ait perdu sa place et du se loger dans une chambre dont le loyer , le temps de retrouver un autre emploi met à mal ses pauvres économies, (déjà que le fils de la maison la harcelait depuis des mois), et que l'indifférence de certains coeurs ne lui ai pas fais un certificat élogieux, la taraude depuis des jours, mais elle se retient d'en parler car les mots rendent les choses plus définitives !

    --- Je t'ai gardé deux belles pommes de terre pour manger avec ton lait, pépé et moi aurons un peu de fromage !

    --- C'est pas bon et l'aime pas répond le pitchounet de sept ans en repoussant son assiette.

    Grande-père à le rouge au front, mais il se lève et sort pour revenir avec un bel oeuf pris dans le panier réservé au restaurant de la ville voisine, où il doit se rendre le lendemain très tôt, car quelques dix kilomètres à marcher en sabots sur un sol gelé est dur à un vieux monsieur taquiné par les rhumatismes !

    Par ailleurs, les oeufs sont rare en fin d'hiver, même si l'on a pris grand soin de maintenir les poules les pattes bien au secs dans la paille de la grange.

    --- Tiens dit-il à Maxime, grand-mère va te le faire cuire et... Et il n'eut pas le temps d'achever car l'enfant furieux de commencer à se sentir bien mal à l'aise, vient de balayer la main qui tient le bel oeuf rosé qui tombe à terre et se casse.

     

    Personne ne parla, grand-mère mit une main tremblante, une belle main tavelée de brun, devant sa bouche et se leva : Ce fut alors, que l'enfant vit son grand-père se baisser péniblement après avoir pris sa cuillère et une tranche de pain et ramasser l'oeuf avec mille précautions afin de le glisser sans trop de dégâts sur la tartine.

    Mémé, l'aida à se relever et sans un mot mit les pommes de terre cuites dans leur peau à coté de l'assiette de son petit-fils après lui avoir servi un bol de lait.

    Osant à peine lever les yeux Maxime vit son grand-père poser ce qu'il venait de ramasser devant son épouse... Il eut un gros sanglot de honte quand il  vit celle-ci partager soigneusement l'oeuf et le pain en deux : Moitié pour elle, moitié pour son compagnon de cinquante ans de vie commune !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    51
    G.P. l
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:58

    Bonjour Nettoue

    Voilà un article que l'on est pas près d'oublier. Emu ? bien sûr que je le suis, et comme chantait Berliner "y'a cinquante ans, c'était en France"... J'ai été le témoin direct de ce genre de situation (en Bretagne intérieure) et sans aller jusqu'à une telle misère, ceux qui ont connu la condition ouvrière entre 1945 et 1955 peuvent témoigner que la vie était encore bien dûre à l'époque. Les "30 glorieuses" tu parles ! les 20 glorieruses maxi. oui...

    En tout cas merci et bravo pour ce récit, recommencez à ce niveau sans modération.

    Amitiés. Gilles.

    50
    Samedi 21 Avril 2012 à 16:23

    Oui, mais quelle dignité et quel courage !

    Bon dimanche

    49
    Vendredi 20 Avril 2012 à 10:44

    Dure la vie pour certains à l'époque.

    48
    Lundi 16 Avril 2012 à 16:56

    Surement, et moi qui ai inventé cette histoire qui aurait pu se paser ainsi à l'époque m'a bouleversé, car dans bien des endroits de ce monde des enfants ont encore moins, pendant que leur père se batte au nom de stupidités

    Bisous ma belle

    47
    Lundi 16 Avril 2012 à 16:41

    Le plus émouvant de tout est que nos paysans d'antan ne se jugeait pas misérable, puisqu'ils ne connaissaient pas d'autre faàon de vivre ! Nous n'en serions bien incapable maintenant

    Bonne journée à vous

    46
    Dimanche 15 Avril 2012 à 18:52

    une belle leçon d'humilité et de respect pour ce petit bout!

    la vie était dure  pour les paysans!

    bisous

    45
    Dimanche 15 Avril 2012 à 15:26

    J'espère que cela aura fait réfléchir Maxime...

    Merci pour ce moment si émouvant.

    Je t'embrasse fort. Passe une belle journée.

    44
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:42

    Que merdasse, moi c'est avec mon anti-virus devenu capricieux que j'ai des problèmes et cela me stresse, comme c'est pas possible :

    Bisous ma Dom

    43
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:38

    Et dans certaines partie du monde surtout...

    Bises Mireille

    42
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:36

    la vrai et pas celle des pleurichards qui ne font jamais rien et sont tout étonnés de ne pas avoir d'argent !

    Bon dimanche à vous deux et bisous

    41
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:32

    Qui devrait aire honte à ceux qui ont beaucoup et se plaigne encore !

    Bisous ma Zaza

    40
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:29

    Merci Dani, je suis heureuse que tu l'ai apprécié !

    Gros bisous

    39
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:27

    Je l'ai écrite un peu pour faire une comparaison avec ceux qui râle tout le temps en allant chercher leur provisions au "restos", j'en connais.

    Bisous Nouratin

    38
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:26

    Le mien n'a pas été très chaud et semble-t-il le dimanche va le suivre !

    Bises mon amie

    37
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:25

    Dans certains endroits du monde surement !

    Bises Claude

    36
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:20

    On nous prédit une pénurie d'oeufs, laquelle va faire grimper leur prix ! alors ce n'est pas le moment de les casser !

    Bisous mon Cricri

    35
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:17

    Tu me donnes toujours envie d'y aller mais en ce moment le temps ne s'y prête pas vraiment !

    Bises

    34
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:15

    Je l'ai écrite pour mesurer à quoi se résume nos plaintes actuelles !

    Bises Géo et bon dimanche

    33
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:11

    Je crois que je l'ai écrite pour que nous cessions un pe'u de nous plaindre de notre vie actuelle !

    Gros bisous ma Mousse

    32
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:07

    C'est ce que j'au voulu ! Merci et bises

    31
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:04

    Je l'ai écris au plus près de ce que je sais de ce temps là !

    Bises Isméralda

    30
    Dimanche 15 Avril 2012 à 08:01

    Tu as raison c'est une très beau visage d'antan

    Bises les filles

    29
    Dimanche 15 Avril 2012 à 07:59

    Mais celle de ce temps là n'était pas considété comme telle paceux qui la subissait ! Cette façon, de vivre le plus souvent était leur quotidien !

    Bises Solange

    28
    Dimanche 15 Avril 2012 à 07:58

    Je crois qu'il comprends du moins qu'il ressent : Enfin c'est ce que j'ai essayer de faire ressentir.

    Bisous et bon dimanche

    27
    Dimanche 15 Avril 2012 à 07:55

    Merci Melly

    Je t'embrasse

    26
    Dimanche 15 Avril 2012 à 07:53

    De même pour toi ma belle amie bisous

    25
    Dimanche 15 Avril 2012 à 07:53

    Je me suis sentie émue moi-même en écrivant ce texte !

    Bises Sonya

    24
    Dimanche 15 Avril 2012 à 07:50

    Merci Mona, bon dimanche aussi !

    Bises

    23
    Samedi 14 Avril 2012 à 23:44

    Très joli récit :) Doux dimanche Nettoue pas de savane ce week end je reste à Paris sans regret fait pas très beau...  gros bisousss

    22
    Samedi 14 Avril 2012 à 19:25

    un texte qui m'a ému au plus au point

    cet enfant en gardera le souvenir

    j'espère que tu as passé un bon samedi

    ti bo épi bel fin jounin

     

    ~*·~~Ś Ő Ń Ŷ Á~~·*·~

    21
    Samedi 14 Avril 2012 à 19:24

    Bonsoir Nettoue, bonne soirée et bon dimanche, bisous

    20
    Samedi 14 Avril 2012 à 19:11

    Merci de reconnaitre mes petits talents !

    Salut

    19
    Samedi 14 Avril 2012 à 19:06

    c'est bien émouvant -

    BreizhBizz

    18
    Samedi 14 Avril 2012 à 18:05

    Emouvant. Un bonjour en passant.

    17
    Samedi 14 Avril 2012 à 17:50

    Comme c'est triste! Et ce gamin qui ne comprend pas!

    Je te souhaite une bonne fin de journée

    Bisous Nettoue

    16
    Samedi 14 Avril 2012 à 17:48

    La misère on en viendra jamais à bout, c'est décourageant. Bonne soirée.

    15
    Samedi 14 Avril 2012 à 17:36

    J'aime bien la photo de cet article!!!

    Ben vlà, toutoune passe voir scarlet, il fait froid et il pleut, donc pas de grande balade.. ouaf!!

    14
    Samedi 14 Avril 2012 à 16:57

    Un récit bien dur mais très vrai d´une situation, d´une époque qui pourrait finir par ressembler à la nôtre dans des circonstances autres mais qui conduisent vers le même état: pénurie et incompréhension de la part des enfants innocents qui ne savent pas que parfois même la pitance est difficile à obtenir et qui ne veulent pas faire face à ce qui les dérangent et donc s´obstinent à "exiger leurs désirs".

    Que dire de l´attitude de Maxime: qu´il n´a que sept ans et que malgré les efforts de ces grands parents pour lui rendre moins dur son quotidien, malgré l´amour dont ils l´entourent, il passe par des moments difficiles.

    Que dire des grands parents : que mon Dieu, que ce n´est pas facile de passer par cette situation ! Et qu´ils ont bien du courage dans leur résignation!

    Bisous Ismeralda

    13
    Samedi 14 Avril 2012 à 15:47

    émouvant ! bises

    12
    Samedi 14 Avril 2012 à 15:30

    Bonjour ma Nettoue,
    Bouleversante ton histoire.
    Quelle misère, on revient de plus en plus à cette époque.
    J'espère qu'on ne reviendra quand même pas à sabots !
    Je suis vraiment émue par ton histoire.
    Quelle plume, elle nous fait rire ou pleurer.
    Bon week-end ma belle et une pluie de bisous.

    11
    geo
    Samedi 14 Avril 2012 à 15:06

    belle et triste histoire de la vie...

    bisous

    10
    Samedi 14 Avril 2012 à 13:49

    bonjour Nettoue  je reviens juste de brocantes  petit coucou  gros bisous

    Marcel

    9
    Samedi 14 Avril 2012 à 13:23

     

    là tu es en train de nous préparer l'avenir,

    après les élections !

    Actuellement on distribue des miliards (virtuels),

    hier c'était la Corse, demain ce sera les pharmaciens etc etc.

    Bises ma chère Nettoue.

    8
    Samedi 14 Avril 2012 à 11:52

    Triste mais pourtant si vrai autrefois ( et sans doute aujourd'hui dans certains cas )

    Bisous

    Claude

    7
    Samedi 14 Avril 2012 à 11:43

    Bonjour  douce Nettoue, tres émouvant !!

    le soleil a percer un épais manteau brumeux , ce samedi sera chouette sous le soleil !!
    je te souhaite une belle journée, bisous
    AMITIE-BLOG-COM.png

    6
    Samedi 14 Avril 2012 à 11:11

    Ce qu'il y a de bien, avec la misère, c'est qu'on peut toujours y revenir en cas de

    nécessité, elle est toujours prête à rendre service.

    En tout cas, jolie histoire et racontée avec beaucoup d'émotion.

    Gros bisous.

    5
    Samedi 14 Avril 2012 à 10:17

    Mon dieur que ce texte est touchant... Je l'ai vécu en le lisant. Quand je pense que ça existe aussi de nos jours...Ca me rend encore plus mélancolique.

    merci pour le compliment sur mon nouveau blog. Sur ce site, c'est encore plus facile que sur ob et je m'y sens bien.

    PS: tu oublies de me mettre ton lien de blog quand tu viens....

    Gros bisous de ce samedi qui est assez ensoleillé, pour l'instant...

    4
    Samedi 14 Avril 2012 à 09:59

    Une belle histoire ma Nettoue. Bises et bon samedi ZAZA

    3
    Samedi 14 Avril 2012 à 09:07

    c'est ainsique parfois est la misère..... C'est vrai..... Bises de nous deux et bonne journée.

    2
    Samedi 14 Avril 2012 à 08:01

    ...terrible histoire et pourtant, je suis sûre qu'aujourd'hui encore, chez nous....

    Bon samedi, gros bisous de Mireille du Sablon

    1
    Samedi 14 Avril 2012 à 06:59

    Problèmes d'ordi ...

     

    Bon samedi !

     

    Bisoux

     

    dom

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :