• Je me suis laissée dire... Le Résinier !

    On les appelaient les Résiniers, depuis 250 ans, jusqu'au jour où le progrès jugea inutile, r-signier-2.jpgce rude métier issu des gens de nos campagnes : Sédentaires ou itinérants, ils parcouraient nos belle forêts de France, avant que  d'inconscients  ne commencent à les tuer...

     

    Bien sur, le bois se doit d'être coupé et entretenu,  les arbres rénovés, mais avec soin et amour, pour être sur qu'ils seront aussi la relève des générations à venir...

    Les Résiniers s'en allaient donc, selon un rite immuable avec sabots et baluchon sur l"épaule, parfois avec leur famille pour s'en ailler vivre ailleurs pendant cinq mois de l'année !


    La saison commençait en mars, et les itinérants se fabriquaient des abris de feuillage rustiques et élémentaires, pour vivre hors de leur village jusqu'à l'automne, où ils s'en revenaient munis d'un salaire rudement gagné certes, mais raisonnable : Pratiquement, tous issus de ces endroits où peinait l'agriculture, car elle produisait bien souvent plus de bras que de terre à cultiver, ces départs prenaient pour un temps l'allure d'une sorte d'exode paysanne, et dans ce petit monde, d'avant le début de la modernité, la résine servait à tant et tant de choses... Cela allait de la fabrication du savon où l'on ajoutait de la graisse de porc et un peu de potasse, aux soins et confection de cataplasmes pour les bronchiteux

     

    Semblables aux charbonniers, aux bûcherons et aux scieurs, les résiniers effectuaient leur profession  au sein d'arbres aux mille senteurs : Leurs outillages rustiques et des plus restreints, étaient le plus souvent fournis par les petits artisans qui les employaient; un seau, une serpe recoubée et une échelle à deux montants !

    On leur demandait beaucoup d'effort car les besoins étaient grands : Un arbre  donnait sans en souffrir,  environ deux litres de résine, il fallait donc beaucoup marcher avant de rentrer le soir dans les huttes construites.

     

    camapagnarde-4.jpgPour que la récolte soit bonne, il fallait entailler l'arbre à deux mètres de son pied, car plus l'arbre était écorché haut, plus la résine devenait fluide puisqu'elle avait ainsi eu une chance de se chauffer au soleil; peut-être même, d'apercevoir un coin de ciel bleu se reflétant dans la mousse humide du sol !

    Bien, que l'intensif n'ait pas encore montrer le bout de son vilain nez, il se fallait pourtant lever le camp tous les quinze jours, afin de ne pas avoir à marcher trop loin le matin à l'aube et le soir après la tombée de la fin du jour, ce moment sans pareil, d'où émergeait les bruits confus des petits occupants à poils et à plus ayant la priorité indiscutable des lieux !

     

    A chacun des résiniers étaient attribué un tonneau dans lequel il versait les seaux plein, et chaque semaine les petits employeurs venaient avec leur carriole tirée par des mules récupérer leur butin et apporter les provisions prélevées plus tard sur les salaires.

    Pourtant, pour ces habitués à vivre de peu, et parfois d'encore moins, , savoir utiliser les ressources de la forêt était chose aisée : Et la soupe du soir prise en commun autour d'un grand feu de camp s'agrémentait de champignons, de glands pilés par les épouse au long du jour, d'herbes sauvages et de baies servant de desserts aux enfants, n'étant déjà plus d'âge scolaire, (les plus petits étant restés sous la garde des aïeules)

     

    Et l'on chantait et riait autour de ces flammes de l'amitié, de l'amour, de la satisfaction du travail bien fait, et de la complicité sans arrière pensée ! La lumière des villes était si loin, si en dehors de se qui les entourait, surtout, si peu en accord avec leurs pensées !

    Ils étaient des compagnons de labeur à la rusticité identique. Ils auraient pu être les directeurs de conscience de notre monde d'aujourd'hui, si souvent corrompu, par la richesse des vaniteux, des carriéristes à n'importe quel prix, si gonflés de leur prérogatives, qu'ils sont incapables de chercher derrière eux, se que fut les pas de leurs anciens !

     

    Beaucoup plus tard, la résine fut industrialisée et devenue chimique servi à fabriquer de la peinture, du caoutchouc etc... Certes, il fallait progresser, mais pas à n'importe quel prix, pas en tuant son humanité, sa solidarité envers les autres.... Ce métier disparu totalement dans les années 1940..

    (réédition, pour cause de "pause exceptionnelle" d'un samedi, mais je viendrai vous voir bien sur).

     

    A demain mes ami(es). merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op un p'tit com pour Nettoue".

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    86
    marie25
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:50

    COUCOU NETTOUE, ..

    En retard pour bcoup de choses .. je viens te dire Belle Nuit

    et BRAVO , on apprend des choses intelligentes !!! Foi de Marie..

    Tout va bien..

    Très beau ce soir en rentrant j'ai planté avec mon mari (60) tulipes jacinthes  ..J'M..

    Là c'est complèt..

    GROSSES BIZZ

    85
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 15:21

    La vie était courte, c'est dommage, elle 'était saine et conviviale

    Bises Claude

    84
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 15:14

    Trop dur pour les muiscles des jeunes de notre époque, et puis il y a les machines faiseiseuses de chomeurs !

    Gros bisous mon Cricri

    83
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 14:56

    merci ma Mousse

    Gros bisous

    82
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 14:48

    Il est ancien et n'existe plus comme beaucoup tués par le modernisme !

    A bientot, avec plaisir

     

    81
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 06:58

    Bon week end chère amie nettoue gros bisous

    80
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 00:16

    Beaucoup de petits métiers sont (heureusement ?) morts à cette époque...

    J'éspère que tu as bien profité de ta journée de repos ;)

    Bises

    79
    Samedi 22 Septembre 2012 à 23:51

    Je ne connaissais pas ce métier du temps jadis..et tu nous le fais découvrir de manière fort plaisante, comme on lirait une page de nos livres d'histoire de France..quel dur labeur que celui-ci..bravo pour cet article, à bientôt chère chroniqueuse..et bisous

    78
    Samedi 22 Septembre 2012 à 19:50

    un chti bisou à mes copines!!

    ouaf

    En espérant que tu passes un bon weekend, je passe te faire un petit coucou du samedi

    77
    Samedi 22 Septembre 2012 à 19:46

    Ici l'automne arrive avec la pluie, je te souhaite un bon dimanche. Bises.

    76
    Samedi 22 Septembre 2012 à 18:30

    Bonsoir ma Nettoue,

    La vie n'était pas facile !

    Il paraît que les gens étaient plus heureux.

    Comme quoi, plus on a facile, moins on est heureux.

    Bonne soirée, bisous en pagaille.

    75
    Samedi 22 Septembre 2012 à 18:30
    74
    Samedi 22 Septembre 2012 à 17:59
    Merci pour ton passage !
    73
    Samedi 22 Septembre 2012 à 15:42
     
    journee-d-automne.jpg
    Coucou Nettoue, merci pour ce pan d'histoire sociale!, Une journée d'automne idéale, du soleil pour notre balade... Bisous Rose rouge
    72
    Samedi 22 Septembre 2012 à 15:30

    je te souhaite une agréable fin de journée

    ti bo ma Nettoue

    •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 

    71
    Samedi 22 Septembre 2012 à 15:01

    MERCI POUR TON COMPLIMENT

    IL M'A EMUE!

    ...gros bisous et bon week-end :-)

     

    70
    Samedi 22 Septembre 2012 à 14:38

    bonjour NETTOUE

    un grand merci de ce document excellent et approfondi vraiment aujourd'hui j aurais appris des choses très interessant et savoir bien sur et cela tombe bien vu que c est l AUTOMNE une saisson que j adore et aime ces changements de couleur différentes ce donne du romantiste et oui je suis comme cela parfois et me fait du bien passe un bon samedi après midi bisous ton amie DANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN

    69
    Samedi 22 Septembre 2012 à 13:10

    J'ai vu les saignées et le peitit godet en dessous qui récolte la sève du pin, dans les Landes du côté de Morcenx.

     

    Tout métier de compagnonnage avait cette mentalité, elle s'est perdue au long des ans.....

     

    Belle journée. Bises x 2

    68
    Samedi 22 Septembre 2012 à 10:36

    Encore un métier disparu

    aïe aïe.

    C'est dur , hein,

    vivement la retraite.

    hihihi

    Bises ma Nettoue.

    67
    Samedi 22 Septembre 2012 à 10:19

    saint valentin

    bonne journée

    bisoussssssssssssssss

    66
    Samedi 22 Septembre 2012 à 08:47

    Tous ces petits métiers qui faisaient le charme de la France rurale ont disparu et d'autres vont encore disparaître  au profit des machines: C'est ça le progrès! Parfois on s'en passerait!  Bon week end à toi ma Nettoue; bisous

    65
    Samedi 22 Septembre 2012 à 08:14

    Une époque difficile mais n'est-ce pas là la Vérité ??? Je veux dire la proximité de la nature pas encore polluée ou progressivement détruite .....

    Bisous

    Claude

    64
    Mercredi 7 Septembre 2011 à 19:13

    Et hop, comme tu dis !

    Je viens te faire ma tit' clicouille du soir avec de gros bisoux.

     

    63
    Lundi 15 Novembre 2010 à 15:35

    Surtout que la pluie est revenue !

    Des bises pàour toi

    62
    Dimanche 14 Novembre 2010 à 18:39

    Plus de vent, mais on laisse tomber les restaurations ... On verra ça plus tard.

    Bisou$$$

     

    61
    Dimanche 14 Novembre 2010 à 15:14

    N'ouvblie pas pour autant de me laisser des cordes !

    Bisous ma Dom

    60
    Samedi 13 Novembre 2010 à 19:00

    Ici aussi, le vent s'est un peu calmé ...

    Bisou$$$, ma chérie.

     

    59
    Mardi 2 Novembre 2010 à 07:19

    Je ne savais pas qu'il y en restait d'aussi prôche de nous !

    Bisous Ecureuil

    58
    Lundi 1er Novembre 2010 à 20:42

    Il y avait beaucoup de résiniers dans la forpêt des Landes et nous leur devons les premières pistes cyclables. Bonne soirée et bisous

    57
    Dimanche 31 Octobre 2010 à 15:47

    merci Benoït. J'ai aussi une tendresse particulière pour cette rubrique. Le travail de ces hommes d'antan impose le respect !

    56
    Samedi 30 Octobre 2010 à 17:24

    Aujourd'hui grâce a des anti-inflamatoire cela va mieux, mais se n'est pas encore l'allali !

    Je t'embrasse ma Dom

    55
    Samedi 30 Octobre 2010 à 17:21

    Bonne fin de semaine cher Gégouska et des bises pour mon ami

    54
    Samedi 30 Octobre 2010 à 16:00

    On les a fort décrier à un moment donné. Tous les enfants devaient faire des études, même ceux qui ne le souhaitaient pas !

    Bisous et bonne fin de semaine

    53
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:58

    Et la vie plus courte. Si seulement on pouvait concilier les deux ! Si seulement il y avait eu plus de medecin à l'époque et su'ils aient les moyens de les payer !

    Bisous amicales Mousse

    52
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:56

    Bonne journée mon ami et des bisous

    51
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:56

    Ou bien il se fait mécaniquement et l'on tue l'arbre en même temps !

    Des bisous ma Zaza

    50
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:55

    Moi, c'est un accès inflammatoire d'arthrose, et ça fait mal ...

    Bisous Turbo

    49
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:54

    mais tu as vu des paysages de rêve, et cela t'a fais des molets d'acier !

    Merci de tout se que tu apporte par l'intermédiaire de ton blog.

    Bises Pat

    48
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:52

    C'est vrai, à trop les gâter, ils perdent legout de l'effort

    Je t'embrasse ma Fabette

    47
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:50

    Avec la senteur des forêts et le dureté de l'époque, mais la solidarité était là

    Amicalement  Flo

    46
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:49

    l'on dis qu'à trop avancer, on fini forcément par reculer...

    Bises Melly

    45
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:48

    Il a fait très beau et frais ! j'aime bien ma rubrique des " vieux métiers "

    Bises ma Christiane

    44
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:47

    Il y avait de la camaraderie et de la solidarité à revendre à cette époqie.

    Bisous mon ami

    43
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:46

    Je crois que les coulées blanchâtres viennent d'excès deseve, mais je ne suis pas sure !

    Bises Domino

    42
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:45

    Il n'y a plus de place pour la solidarité actuellement... Va-t-elle revenir ? Bonne journée Cathy

    41
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:44

    Exactement comme le progrès tue le progrès et l'infi tue l'info...

    Des bises FLB

    40
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:43

    Moi, non plus, mais elles ne sont surement pas à notre avantage. Ce sont des pubs Wikio

    Bisous ma Cerisette

    39
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:41

    mais le métier était dur, s'en contenterait-on maintenant ?

    38
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:40

    J'aime les belles images que tu m'envoie, merci et bises mon amie Eliane

    37
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:39

    Merci, j'aime cette rubrique de ces vieux métiers !

    Amicalement

    36
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:38

    Certains se croient déhonorés de travailler de lkeurs maine

    Bises Jacques

    35
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:37

    le progrès à des bons cotés, parfois c'est au détriment du courage au labeur.

    Bisous Fanfan

    34
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:36

    Et il y en a de plusieurs sortes sortes, et d'après quelles critères sont elles posées ? On nage dans le bouillard

    33
    Samedi 30 Octobre 2010 à 11:24

    je ne connaissais pas le métier de résinier. je trouve que ton article met en valeur les hommes de ce métier d'antan. on apprend toujours quekque chose avec Nettoue, à chaque passage sur ton blog, on devient moins con. Plus intelligent. C'est ça que j'aime apprendre de maniére ludique. tu y arrive parfaitement.

    32
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 18:53

    Certaines c'est mieux, mais le courage de ces travailleurs d'antan esont des exemples

    Gros et encore gros bisous mon Cricri/ Le petot gif semble débordé...

    31
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 18:47

    le progrès a du bon, surtout sur la sante et l'espèrance de vie, mais ces vieux métiers prouvent que l'on est beaucoup moins courageux de nos jours.

    Bisous mon voisin

    30
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 18:19

    Dur, sans doute, mais avec une liberté laborieuse

    Bonne journée Solange

    29
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 17:23

    Je ne pense pas que tu l'étais le matin, puisque j'ai le plaisir de ta découverte !

    Amicalement

    28
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 17:21

    Merci, ma belle amie bisontine. J'ai un problème d'arthrose subit et n'en bave. La nuque et d'une épaule à l'autre...

    Je t'embrasse et mais à nouveau l'image en réserve

    Bisous cent fois

    27
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 07:12

    hebergeur d'image" />

    26
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 07:05

    Ca se pratique encore au Canada, avec l'érable ...
    Comment va ton épaule ???

    Bonne fin de semaine ! Bisoux. +++


    dom
     

    25
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 21:56

    coucou netoue!!

    bin dis doonc Les nouvelles pubs sont un peu longues

    mon coucou du jour, bise à scarlet

    24
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 20:57

    tous ces beaux métiers ont, hélas ,disparu; la vie était dure mais simple et honnête .

    Le progrès n'est pas toujours gai! Bisous.

     

    23
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 20:51

    c'est incroyable comment on se couche moins cons le soir grace à internet ! Bonne soirée

    22
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 20:09

    Bonsoir ma Nettoue

    En continuant comme cela les metiers manuels se perdent et pour avoir un plombier il faut prevoir la panne 3 semaines a l'avance

    Je t'embrasse mon amie

    Jacques

    21
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 18:40

    Bonjour Nettoue,

    Excellent ! ,on apprend beaucoup de

    choses sur ton blog !

    Bon blog et bonne soirée.

    Ema2100.

    20
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 18:37

     

    Coucou, merci pour ces belles infos... je t'embrasse tres fort ma Nettoue

    et  survole la pub vidéo...

    Halloween-citrouille pdc

    Belle soirée Nettoue

    19
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 18:17

    Bonjour Nettoue,

    merci pour ce récit sur les résiniers. Je suis en train de me demander : aujourd'hui il y a de plus en plus de personnes qui utilisent les recettes de grand mère, on revient aux légumes d'antan, avec les fruits et légumes de saison , j'ai l'imrpession que l'on revient en arrière, est ce que notre industrie fera de meme ?

    18
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 17:51

    je ne comprends rien à leur nouvelles pubs

    bisous

    17
    FLB
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 17:38

    j'aime quand tu parles de tous ces vieux métiers disparus au fil du temps !

    l'industrialisation a eu du bon, mais trop d'industrialisation la tue !

    bisous et bonne soirée

     

    16
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 17:00

    Bonjour Nettoue,

    Un métier que je ne connaissais pas avant de lire ton article... Certaines traditions ont disparu alors qu'elles soudaient les hommes entre-eux.

    Remplacer l'homme par la machine n'a pas été forcément la meilleure avancée... La technologie a anéanti en grande partie cette solidarité si importante dans le travail.

    Merci pour ces informations et ces belles illustrations.

    Douce soirée,

    Bisous,

    Cathy.

    15
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 16:55

    bonjour Nettoue    merci pour cet article qui nous rappelle les vieux métiers , qui devaient être très pénible , par tous les temps être en pleine forêt !  ici , ion voit quelques arbres qui sont entaillés et sur leur tronc cette coulée blanchâtre , je ne sais pas très bien à quoi ça peut servir de nos jours et par qui c'est fait !  on en voit que très très peu .. seulement une dizaine de troncs depuis 15 ans que je me balade en forêt ici .  bonne soirée              bisous

    14
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 16:34

    C'est un métier que je ne connaissais pas, je me demande si on le pratiquait chez nous. Merci pour la découverte et bonne fin de journée.

    13
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 15:46

    bonjour Nettoue encore un métier pénible et dehors par tous les temps mais je suis sur qu'il y en a qui aimaient ça  bisous

    Marcel

    12
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 14:26

    cou cou ma Nettoue

    j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce papier très interressant. J'ignorais leurs existance et j'en ai beaucoup appris. Encore un métier dur qui a dû céder le pas à l'industrialisation

    J'espère que le soleil brille sur l'Alsace pour te rendre tes journées souriantes et chasser ton blues d'automne

    Je t'embrasse très fort

    11
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 12:55

    Bisous Nettoue -  l'histoire de la résine est intéressante -  je me demande de quoi sera fait l'avenir de nos futures générations, je ne vois pas quels autres progrès ils feront !

    10
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 10:30

    Superbe métier que ces gens effectuaient

    Amitiés, Flo

    9
    fab
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 09:52

    Ah si nos jeunes devant le pc et leur console de jeu pouvait lire ça !!!! Des métiers fatiguant extrèmement difficiles et pourtant les gens vivaient heureux et moins stressés à la limite à en avoir le regret de notre grande technologie même si par internet on a la chance de se faire des vrais amis et amies ! bisou ma puce

    8
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 08:51

    Hello Nettoue

    C'est beaux les villages perchés !!! mais ca fait 2 jours que je suis cassé à cause d'avoir parcouru le village de Saorge ..... Tu verras mon article. Il ne fait pas parti des plus beaux villages de France mais , des 40 villages monumental de France. Sans aucun doure , le plus beau de mon departement. Tu sors du XXIe siecle et tu reviens direct au moyen age.....

    bisous

    pat

    7
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 08:34

    Bonjour Nettoue,je vais pas te faire un grand discoure se matin hiii.Mes je suis pas en forme se matin,je vais aller au docteur aujourd'hui.En plus j'ai un œil je t'explique pas,j'arrive à peine à l'ouvrir,pas facile d'écrire avec sa..Mes comme d'habitude j'aime laisser une trace de mon passage.Je te souhaite une bonne journée.++5 et un gros bisous.
    http://bettyboop206.boosterblog.com

    6
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 08:10

    Encore un beau métier qui a pratiquement disparu. Bises ma Nettoue. Bon jeudi.

    5
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 08:08

    hebergeur d'image" />

    4
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 08:08

    Il semble qu'aujourd'hui ne pas suivre les conseils ou les exemples des anciens soit devenu une tradition .....

    Bises et bonne journée ma voisine

    Claude

    3
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 08:01

    Hé oui, beaucoup de choses changent.

    Des bises pour toi.

    2
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 07:52

    Bonjour chère Nettoue,

    C'est bien de nous rappeler, des choses que l'on oublie.

    Ils avaient la vie dur en ce temps-là.

    Très beau billet.

    Bonne journée.

    Je t'embrasse affectueusement.

     

    1
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 07:44

    combien de metiers d'antan  surtout manuels n 'existent plus aujourd'hui ??  surement un grand nombre à l'image du résinier...
    bonne journée bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :