• j'ai quéque chose dans l'oeil !

    henri-II.JPGNous sommes le 28 juin 1559 et le roi Henri II, vient de faire célébrer deux mariages en même temps : Celui de sa fille avec Philippe II roi d'Espagne, (par procuration, l'Espagne de l'époque ne se dérangeant pas pour si peu) et celui de sa soeur avec le duc de Savoie.

    Pour mettre un peu d'ambiance, (chose se révélant ardue lorsque Catherine de Médicis et Diane de Poitiers, l'épouse et la maîtresse royale, une couguar de 20 ans son aînée, se retrouvaient  cote à cote), Henri décide tout soudain d'organiser un tournoi devant son palais des Tournelles, rue Saint-Antoine. La foule se réjouit, elle adore voir les chevaliers se casser le nez par terre !

     

    Le roi, solide gaillard de 1,84 mètre (il fallait bien cela pour en imposer à l'empoisonneuse italienne), regarde ses jeunes seigneurs effectuer des prouesses qu'il aimerait faire lui-même, en se tapant  d'impatience,  le cul sur sa chaise : Au bout d'un moment il n'y tint plus et décide contre l'avis de tous d'y participer lui aussi !

    C'est le roi, n'est-ce pas, une sorte de président de la république, sans veston ni cravate, avec des pompons sur ses cothurnes, et possédant le même entêtement dans les grosses bêtises : Le voilà donc, qui enfile sa grosse armure, (l'immunité parlementaire de l'époque), grimpe sur son fier destrier, empoigne une lance, salue sa dame, snobe la reine, puis se dirige vers l'extrémité de la lice où trois chevaliers l'attendent... Les trompettes sonnent la charge...

     

    Ni une, ni deux, Henri lève sa lance et désarçonne son premier adversaire, un hurlement de fierté s'élève de la foule, (pensez le buteur en titre de l'équipe de France, vient de marquer un but) ! Fier Comme un paon, car le fait était déjà chose rare, il réitère et marque le second, alors, là on commence à s'envoyer des canettes d'Heineken dans les gradins. Le troisième à flanquer dans le filet est le tout jeune capitaine de l'équipe écossaise, patatras, les deux lances se cogne et se brise, le match nul est déclaré:


    Normalement, la joute devrait s'arrêter là mais le roi dopé à la rhubarbe, assure qu'il a senti son adversaire... branler et quasiment quitter les étriers, il veut recommencer ! Catherine de Médicis, Diane de Poitiers, ses écuyers, les grands seigneurs, (Ayraut, Fabius, Montebourg), tous tente de l'en empêcher  : "Arrière, valetaille, fichez-moi la paix, vous savez bien que lorsque je décide de faire une connerie je vais jusqu'au bout", s'enflamme François, pardon Henri. On cède, les cavaliers galopent, et la lance de Montmorency se brise sur la cuirasse royale, merde, celle-ci probablement de construction chinoise manque d'échantéité, un éclat s'introduit sous le casque et se plante au dessus de l'oeil droit du souverain qui tombe à terre en hurlant de douleur.

     

    Bref, médecins et chirurgiens se précipitent, on emmène le blessé dans son château après lui avoir retiré  son immunité, pardon son armure. La plaie est effroyable, le sang gicle de partout, Ambroise Paré soi-même arrive à la hâte, retirera les petits morceaux qui font ressembler son président,  pardon son roi à un hérisson : Pour le soulager il lui fera avaler de la "momie", mélange de bitume et de poix . On diagnostique un ébranlement du cerveau après avoir décapité quatre malheureux prisonniers pour mieux voir comment les choses pouvaient bien se présenter dans le crâne royal !

     

    Le roi de France décédera le 10 juillet vers 15 heures et pourtant Nostradamus l'avait prévenu en ces termes : Le lion jeune, le vieux surmontera... En champs bellique par singulier duelle... Dans cage d'or, les yeux lui crévera !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue".

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    41
    Dimanche 22 Juillet 2012 à 17:21

    La vie, et d'horrible façon !

    Bisous Satine

    40
    Samedi 21 Juillet 2012 à 11:58

    Sa fierté lui a coûté cher.

    39
    Lundi 16 Juillet 2012 à 16:37

    Merci, cela fais partie de mes plaisirs, ça me plais bien que tu aimes !

    Bon début de semaine

    38
    Lundi 16 Juillet 2012 à 16:14

    Je crois que le recorman fut Louis XIII ! Quelle horreur !

    Nettoue

    37
    Lundi 16 Juillet 2012 à 15:58

    Il manie surement mieux sa langue qu'une lance !

    Bises et bises

    36
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 18:32

    Voilà ce que c'est de jouer au con, c'est pas à Flamby 1er qu'il arriverait des trucs

    pareils, tiens!

    35
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 17:10

    Sans oublier la saignée qu'on lui fit (alors qu'il saignait) et la purge qu'il prit pour se vider par les deux bouts...

    Dr WO

    34
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 15:02

    Je suis moins brutale, tu as remarqué j'en ai presque fais un roman à l'eau de rose !

    Gros bisous Claude

    33
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:56

    De belles illuminations, et uniques !

    Merci Cerise

    32
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:53

    L'idée m'a plu aussi alors je n'ai pas résisté

    Bises Francine

    31
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:51

    Si autrui est ami, je pense que l'on peut

    Bises l'ami

    30
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:48

    Et le pis est que l'histoire est tout à fait vrai, mais ça tu le sais !

    Merci et bises ma Quichottine

    29
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:46

    Merci Evy, il a été très venteux

    Bisous

    28
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:45

    C'est la mienne et les principales données sont toujours scupuleusement justes

    Bonne journée

    27
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:42

    J'ai un de ses bouquins écris en vieux français sur la page de gauche et traduyite sur celle de droite , mais ce n'est quand même pas facile à comprendre bises

    26
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:35

    A toi aussi

    Bises

    25
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:33

    Jouter avec elle... C'est elle qui détiens le pouvoir, le pauvre il lui faut se résoudre au jeu de l'oie !

    Bises mon Géo

    24
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:31

    Et j'ai un henri charmant dans mes lecteurs, et voilà que je l'ai oublié : C'est impardonnable !

    Pardon Henri

    Bisous ma Mousse'

    23
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:27

    Je n'ai pas défilé , Je voulais être porte drapeau sion rien !

    Bises ma Mousse

    22
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:23

    Un ébranlement du cerveau fut le diagnostic de l'époque, à notre époque' c'est chose courante,

    Bis"es François

    21
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:19

    C'est sérieux, enfin cela l'était à cette époque...Moi j'aime bien en tarte meringuée !

    Bisous Joëlle

    20
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:16

    J'aime et quand on aime, on ne compte pas !

    Bises

    19
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 14:13

    Il voulait épater ses femmes, il y a des hommes qui oublient que c'est avec sa... tête qu'il faut penser !

    Salut Pangloss

    18
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 11:45

    Bonjour

    J'adore l'humour, l'analogisme et l'anachronisme de l'Histoire de France revue et corrigé.

    Bonnze journée

    17
    Samedi 14 Juillet 2012 à 18:38

    A force de jouer au con, on finit par gagner.

    16
    Samedi 14 Juillet 2012 à 18:21

    lol j'ai bien ri par moment

    il y a toujours des perdants dans tout

    doux 14 juillet

    gros bisous ma Nettoue

    15
    Samedi 14 Juillet 2012 à 17:22

    bonjour Nettoue

    franchement je t'admire ce que tu mets tous les jours et c'est super bien à lire passe un bon 14 juillet et j'espère qu'il ne pleuvra pas si tu sors bisous dan

    14
    Samedi 14 Juillet 2012 à 16:27

    depuis quand on peut se shooter à la rhubarbe?????????  j'en ai dans le jardin, je vais essayer...dis donc les débuts de la chirurgie furent très dificiles!!!tu m'étonnes qu'il est mort!!!lol...bonne fin de journée ma Chérie, j'ai la flemme d'écrire un article aujourd'hui...on verra demain!!!kisss

    13
    Samedi 14 Juillet 2012 à 16:21

    d'où : on remarque la paille dans l'oeil du voisin et pas la poutre dans le sien !

    Bises

    Jj

    12
    Samedi 14 Juillet 2012 à 15:29
    11
    Samedi 14 Juillet 2012 à 15:28

    Bonjour ma Nettoue,
    L’histoire revue et corrigée par ma Nettoue, un vrai régal.
    Pauvre Henri dont c'était sa fête hier.
    Bon week-end et bonne fête nationale ma belle.
    Je t'embrasse bien fort.

    10
    geo
    Samedi 14 Juillet 2012 à 15:26

    bonjour Nettoue..

    quelle histoire..pauvre henry...

    tu vois pas toi l'père hollande jouter avec merckel?

    bisous

    9
    Samedi 14 Juillet 2012 à 14:53

    Bonne journée ma belle !

    Bises.

    8
    Samedi 14 Juillet 2012 à 14:43

    hello Nettoue,  ah ce charlatan de nostradamus , lol on ne le comprend qu'apres !!  je te souhaite une bonne fete nationale !  > bisous a demain

    7
    Samedi 14 Juillet 2012 à 13:47

    Un façon comme une autre de faire l'histoire..... Bonne journée Bises de nous deux !

    6
    evy
    Samedi 14 Juillet 2012 à 13:46

    Bonjour 

    Mon petit passage pour te souhaité un bon week-end du 14 juillet bonne journée bisous féerique evy

    5
    Samedi 14 Juillet 2012 à 13:21

    Un passage que tu racontes à merveille... J'aime bien le coup de l'immunité !

    Bisous et douce journée, Nettoue.

    4
    Samedi 14 Juillet 2012 à 10:01
    3
    Samedi 14 Juillet 2012 à 09:27

    Pauvre Henri II, il était si fier !

    J'ai bien aimé la cuirasse de construction chinoise !!!!

    Bisous et bonne journée Nettoue

    2
    Samedi 14 Juillet 2012 à 09:04

    bonne journée

    bisoussssssssssssssss

    1
    Samedi 14 Juillet 2012 à 08:40

    C'est ainsi que les livres d'histoire racontent ( sans détails ) cete histoire.

    Bon 14 juillet

    Bisous

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :