• Fernand l'accordéoniste

    Il était de toutes les fêtes... Dame ! Il faut bien chanter et danser en musique de temps en accoedeoniste-deux.jpg temps : Et sans Fernand, comment se faire une polka, une valse ou une scottish ? Il mettait de l'ambiance et donnait l'exemple pour faire venir la bonne humeur, alors dans ce petit village de Franche-Comté, le Fernand, on se le gardait à portée de main...

     

    Bien sur il allait aussi au delà, à pied le plus souvent avec son instrument rangé dans une solide housse, mais comme on le connaissait, il arrivait qu'un paysan en carriole tirée par des boeufs , ânes ou chevaux, le fasse monter près de lui pour lui alléger la fatigue !

    Fernand était gai de nature et chantait souvent le long des chemins : Pour lui, pour des rêves qui parfois l'emportant dans un des grands orchestres de la ville, pour la famille qu'il n'avait plus, pour celle qui n'avait pas construit, parce-que le temps avait passé trop vite...Sans vrai raison, en somme, la chose ne s'était pas faite voilà tout !

     

    Aujourd'hui n'est pas un jour comme les autres, ah! Bé neu, alors... Aujourd'hui, on célèbre les épousailles de la Noémie et de l'Arsène : D'elle l'Arsène en était amoureux depuis toujours, mais elle, la petite n'était pas décidée à se marier... De ses grands-parents elle avait hérité leur bicoque et  quelques sous, elle aidait aussi en saison dans ls plus grosses fermes et servait aussi deux fois la semaine de bonne à monsieur not curé.

     

     L'Arsène avait joué avec elle étant enfant, c'est dire s'il se connaissent depuis longtemps !

    Quand s'était-il pris d'amour pour elle ? Sans doute lorsque petit garçon de cinq ans, il l'a vit pour la première fois le jour de son baptême : Oui, ce fut bien là, alors qu'elle souriait sans y penser dans les bras de sa marraine. qu'il lui avait donné un gros morçeau de son petit coeur d'enfant !

     

    aeséne deux Depuis, il l'attendait, cela allait faire quarante ans et pour lui l'attente fut longue, c'est même pour cette raison qu'il s'en allait boire une chopine ou deux de "gratto", le petit vin du pays, quand sans y penser elle avait une nouvelle fois fait pleurer son coeur : Pas méchamment bien sur, mais elle n'aimait pas l'idée qu'il aille boire car elle ne comprenait pas, que justement, il s'en allait lever le coude, après qu'elle l'ait refusé une nouvelle fois !

    °°° Mais bécasse, c'est à cause de toué, que j'picole un peu, pour oublier que tu viens encore de me faire mal pour des jours...

     

    Et puis les choses avaient changé à la noce de la Louise et de l'Emile, lorsque sans y penser, comme ça pour rire, un invité avait plaisanté :

    --- Et toi l'Arsène quand qu'c'est y que tu t'marie ? Serait y qu'tu veux rester vieux garçon ?

    Il n'avait pas répondu et détourné la tête pour que l'on ne vit pas son chagrin et Noémie qui se tenait tout près s'était sentie devenir toute chose en voyant une larme couler sur sa joue... Et puis, ne chuchotait-on pas ici et là, dans le village, qu'il songeait à partir à Baume-les-Dames, là où vivait sa soeur dont le mari venait de se faire couper le pied suite à une blessure avec sa faux qui avait ricocher sur un cailloux ?

     

    Et puis, dans le même temps, la Noémie prit conscience qu'en dehors de la "Santé" aux mariés, Arsène ne buvait rien  et était resté un peu à l'écart jusqu'à l'interpellation de son voisin. Qu'à présent il semblait attendre, pour s'en aller  que Fernand l'accordéoniste, donna le signal de la danse là où les parents des mariés avaient installés une estrade, ... Mais oui, c'était bien cela puisqu'il avait son chapeau à la main !

    Alors,  pour la première fois, rougissante sous le regard qu'il posa  sur elle, la Noémie s'était approchée tout près de lui :

    --- C'est y que tu ne vas pas me demander ma main aujourd'hui, alors que je l'ai faite toute belle pour te la donner ?

     

    Aujourd'hui 15 juillet 1899, Noémie et Arsene se sont unis dans la petite église de Bussy-l'Arnaud en Franche-Comté !

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oublire pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue"

    krikri

     

    Yahoo!

  • Commentaires

    39
    G.P. l
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:59

    Bonjour Nettoue

    Tout a été dit sur les comm. précédents. La vie était incroyablement rude à l'époque, mais les rapports entre les gens étaient tellement différents !! Maintenant on ne joue plus d'accordéon, nos traditions s'effacent petit à petit... Merci en tout cas pour tous ces "éditoriaux" aussi agréablement écrits que variés. Cela devient un réflexe de prendre connaissance du texte "du jour".

    Bonne journée Nettoue. Amitiés.

    Gilles

    38
    Quichottine
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:59

    C'est une histoire émouvante. J'aime infiniment.

    Merci, Nettoue.

    Bisous et belle journée.

    37
    Mardi 3 Avril 2012 à 15:56

    Il parait qu'il revient à la mode, tu as raison c'est très entrainant

    Bonne journée Satine

    36
    Lundi 2 Avril 2012 à 19:32

    C'est un vieil instrument qu'on a tendance à ne plus considérer à sa juste valeur. Pour moi dès les premières notes il met de l'entrain et donne envie de se trémousser.

    35
    Lundi 2 Avril 2012 à 18:07

    Et un amour d'exception !

    Bonne journée mon amie

    34
    Dimanche 1er Avril 2012 à 18:45

    Fernand c'est le musicien qui joue au mariage de l'Arsène...

    Bises Dom

    33
    Dimanche 1er Avril 2012 à 18:39

    E3n effet mais ce pauvre instrument si gai est dépassé par la techno que je déteste, mais bon ce que je préfère sont les instruments à bec et la batterie des orchestre de jazz...

    Ton petit gif vient de me jouer "le petit vin blanc" !

    Gros bisous mon Cricri

    32
    Dimanche 1er Avril 2012 à 17:48

    Et bien sur le pauvre Marius n'a pas de remplacant... L'accordéon n'a plus la cote !

    Bisous Claude

    31
    Samedi 31 Mars 2012 à 17:51

    "Le mien" s'appelait Marius et je suis allé à ses obsèques l'an dernier.

    re-bisous

    Claude

    30
    Samedi 31 Mars 2012 à 17:48

    Je pense, car la danse le dimanche et les jours de fête était les seules distractiuons avec les "conteurs" d'histoires !

    Bises Claude

    29
    Samedi 31 Mars 2012 à 17:47

    A chaque fois que j'en trouve une à raconter, je crois bien que j'y mets avec les mots un peu de mon coeur ! J'aime ce passé même si je ne suis pas sur d'avoir voulu le vivre dans son intégralité,

    Bisous ma Zaza

    28
    Samedi 31 Mars 2012 à 17:37

    Moi pas, je chante faux et pourtant je relève la mpoindre fausse note, alors c'est à n'y rien comprendre !

    Bises ma belle

    27
    Samedi 31 Mars 2012 à 17:31

    On ne connait même plus ses voisins, les relations humaines à quelques exceptions près deviennent d'une indiffèrence féroce

    Amicalement Gilles

    26
    Samedi 31 Mars 2012 à 17:28

    la photo du bas m'a fait craquer : Elle aurait pu être mon amour de grand-mère Lina

    Bisous Géo

    25
    Samedi 31 Mars 2012 à 17:06

    Elle fini bien c'est vrai, et c'est l'essentiel

    Bises Francine

    24
    Samedi 31 Mars 2012 à 17:00

    Le seul inconvénient pour moi était pour beaucoup une durée de vie restreinte , sinon j'aime ces paysans !

    Bises Nouratin

    23
    Samedi 31 Mars 2012 à 16:54

    Je suis d'accord Yvon, mais la vermine comme les poux au quotidien n'est pas bonne pour la santé non plus !

    Bises et bon week-end

    22
    Samedi 31 Mars 2012 à 16:51

    Entrer est facile, mais se résoudre à en sortir ?

    Bisous

    21
    Samedi 31 Mars 2012 à 16:49

    Merci l'ami

    20
    Samedi 31 Mars 2012 à 07:06

    Tiens ça tombe bien,

    hier j'entendais, une société de fabrication d'accordéons sera reprise par ses ouvriers.

    C'est une bonne nouvelle pour eux.

    Bises ma Nettoue.

    19
    Samedi 31 Mars 2012 à 06:57

    J'ai pas compris, j'ai mélangé le Fernand et l'Arsène ...

    Bon week-end.
    Bisoux



    18
    Vendredi 30 Mars 2012 à 19:59

    Bravo!

    17
    Vendredi 30 Mars 2012 à 19:17

    Pour le coin gourmand, c'est simple : tu entres et tu n'as que l'embarras du choix.
    Bonne soirée Nettoue et bises

    16
    Vendredi 30 Mars 2012 à 18:52

    Je passe te souhaiter un bon weekend, avec le beau temps. ma tourista s'améliore avec les médicaments, mais c'était dur dur!!

    Bise

    15
    Vendredi 30 Mars 2012 à 18:50

    l'Inde est une grande nation (plus riche que la France !!!) qui n'a pas besoin de l'aide des ONG qui ont largement assez de travail dans les pays pauvres et qui n'ont rien;

    utiliser des produits chimiquespour se laver n'est pas la panacée car ça pollue l'eau qui est consommée par les humains et les animaux; l'eau est très précieuse dans ce pays qui vit avec la mousson mais aussi,la sécheresse; c'st difficile à comprendre pour nous qui avons tout et qui ne nous soucions pas de l'environnement;

    bonne soirée, Nettoue

    14
    Vendredi 30 Mars 2012 à 17:41

    merci pour ce récit

    ti bo ma douce et belle fin de journée

     

    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 

     

    13
    Vendredi 30 Mars 2012 à 17:14

    Ca fout un peu la nostalgie parcequ'on était probablement plus heureux à

    la fin du XIXe qu'au début du XXIe. Et pourtant, on a eu le progrès...

    Va comprendre!

    Gros bisous Nettoue.

    12
    Vendredi 30 Mars 2012 à 16:58

    Bonjour ma Nettoue,

    Quelle jolie histoire, on s'y croirait.

    J'adore tu racontes divinement bien.

    Je n'ai pas connu tout cela, c'était le bon temps comme on dit.

    Merci ma belle.

    Bonne fin de semaine et mille bisous.

    11
    Vendredi 30 Mars 2012 à 16:34
    10
    Vendredi 30 Mars 2012 à 15:25

    Bonjour Nettoue,

    C'est une belle histoire Nettoue. Un peu triste mais qui finit bien dans la France d'antan.
    Merci

    Bonne journée et bisous

    9
    Vendredi 30 Mars 2012 à 14:59

    bonjour Nettoue la ou j'habitais avant j'avais un voisin accordeoniste c'etait sympa  hihi  bisous

    Marcel

    8
    geo
    Vendredi 30 Mars 2012 à 12:57

    bonjour Nettoue..

    très belle histoire d'un temps passé...

    bravo

    bonne journée

    bisous

    7
    Vendredi 30 Mars 2012 à 12:31

    Coucou Nettoue, merci ma douce pour ce moment a l'ancienne, quoique...
    Dans l'éphéméride du jour, j'ai relevé ...
    ''Joindre les mains c'est bien; les ouvrir c'est mieux''  
    "Il y a du bonheur dans toute espèce de talent"
    Excellent vendredi et  à demain   

    herbes-champfleuricom.png

    6
    Vendredi 30 Mars 2012 à 10:02

    Plein de tendresse ton mot d'aujurd'hui.... Bises de nous deux

    5
    Vendredi 30 Mars 2012 à 09:53

    Ah le temps jadis, c'était autre chose. D'ailleurs, moi accordéoniste, je me demande si je serai re-capable d'en jouer?

    Bonne journée!

    4
    Vendredi 30 Mars 2012 à 09:37

    Quelle magnifique récit; un conte de fées dans un milieu campagnard, mais un conte de fées plein d´Amour et de simplícité...dommage que les Êtres Humains nous ayions tous tendance à nous compliquer tellement la Vie.

    Bonne journée, bisous depuis ma Belgique natale

    Ismeralda

    3
    Vendredi 30 Mars 2012 à 08:56

    Hello nettoue

    La nuit a été courte et pourtant, il faut se preparer pour une nouvelle fiesta ....

    bisous et bon Vendredi

    Pat

    2
    Vendredi 30 Mars 2012 à 08:31

    Une belle histoire d'antan ma Nettoue. Bises et bonne journée. ZAZA EKLABLOG

    1
    Vendredi 30 Mars 2012 à 08:14

    Il devait y avoir un accordéoniste au moins par village, il y en avait un quand j'étais enfant et il est décédé ( âgé ! ) l'an dernier.

    Bisous

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :