• Bar de nuit, par Nettoue

    Un décors à planter :

    bar-de-nuit.jpeg Plutôt  dans la bonne moyenne, ni trop, ni trop peu comme dans la pub du fromage : Pas de voyous notoires, ou alors des silencieux voulant fuir les embrouilles l'espace d'un bon verre dans un endroit anonyme avec de la bonne musique qui n'arrache pas les tympans, au milieu de gens qui n'interrogent et ne jugent pas :

    Des friqués fatigués de se la jouer snobinards parce-que leur Jackpot est récent, des citoyens sortant leurs amies, discrets parce-qu'ils ne tiennent pas que le prix qu'ils paient  le champagne s'ébruite, mais aussi et surtout, des esseulés, déboussolés par une rupture, une trahison, ou bourges s'imaginant s'encanaillerer et s'échouant là comme un cachalot sur une plage de Saint Tropez, ajoutons à cela, quelques coincés du bulbe, et chefs d'entreprises espérant trouver dans le fond de leur verre l'oubli de la férocité des affaires.

    Bien sur, il y a aussi les couples en perdition venus chacun de leur coté ressasser leur griefs, les touristes et les fêtard, tolérés uniquement s'ils ne font pas de vacarme, du bien fréquentable en somme !

     

    Etienne, le patron alsacien pur souche tombé dans ce coin de la capitale après y avoir rêvé d'un grand destin, bon gars, dans le sens pas chiant à condition que l'on accepte ses règles : On ne casse pas, ne se dispute pas les queues de billards et ne draguent pas les femmes contre leur gré.il n'accepte pas non plus les hôtesses de bar venant levés le client, mais offre volontiers une tasse de café, ou un rafraîchissement à quelques habituées du trottoir venues se réchauffer l'espace d'un instant, là où elles savent trouver un accueil cordial !

     

    bar-de-nuit-2.jpg Il y a des cacahuètes dans les distributeurs du bar, et des oeufs dur à des prix raisonnables , des amuses-gueules et des toasts également.

    Veillant sur la bonne entente et la fraude, il y a aussi Bob, que l'on pourrait appeler videur, mais dont l'appelation ne correspond pas, car il y a si rarement quelqu'un à mettre dehors, la réputation du bar étant nickel, il lui arrive seulement de prendre les clefs de voiture à quelqu'un ayant, à son avis, un peu trop bu, et à le pousser dans le taxi qu'il vient d'appeler.

     

    Dans le fond, devant les tentures de velours vertes, masquant l'au-dehors, Louis, tapote sur l'impeccable piano qu'il entretient avec soin. Il tapote même très bien et l'on sent qu'il a fait bien davantage dans de plus grands espaces, dans des temps meilleurs. Quand, il cesse de jouer le temps d'une pause et que l'on s'approche pour lui parler, il écoute et répond sans jamais tourner la tête : Son profil gauche heureusement dissimulé par la demi-pénombre, il ne le montre jamais, ce qui l'oblige à ne regarder que droit devant lui... Bizarrement personne ne le questionne à ce sujet !

     

    Derrière le bar, le barman Antonio, beau comme un andalou ayant hérité d'une paire de yeux verts éblouissant dans son teint mat et sa chevelure foncée, la barbe savamment mal rasée, rejoignant les rouflaquettes portées bas sur les joues, joue du shaker avec maestria. C'est à lui que s'adresse les naufragées de la rue, quand elles viennent tenter d'évacuer leur dégoût durant quelques minutes sur les hauts tabourets rembourrés de coussins de cuir rouge !  Antonio les aime bien, mais respecte à fond la consigne : On n'aborde jamais le client !

     

    Enfin, il y a Juliette, la patronne grande, belle, scripturale, donnant un coup de main au barman les soirs de grande affluence. Elle, on l'aime pour son sourire et sa bonne humeur, de même que la compréhension  qu'elle porte sans se lasser au genre humain; le preuve, pour servir  dans la salle il y a Zaïda, arrivé un jour comme ça, sans que l'on su d'où elle venait...

     

    La fin de ce 1er épisode demain !

    Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue" Merci

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    19
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:13

    J'ai à nouveau du mal à sortir les réponses de mes com. Hier j'ai écris à OB, mais je vais tenter le coup je crois et partir. Dans l'été j'ai ouvers un blog chez Eklablog et puis j'ai eu peur de rater le transfert

    Bisous Géo

    18
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:04

    Oui, je suis là

    Bisous

    17
    Dimanche 11 Mars 2012 à 19:53

    Bien mieux on s'y sent à l'aise !

    Bisous

    16
    Dimanche 11 Mars 2012 à 19:50

    Je suppose que certain bar sont sympa et familial. OB est décoincé mais pour combien de temps ?

    15
    Dimanche 11 Mars 2012 à 19:15

    A tout de suite....

    14
    Dimanche 11 Mars 2012 à 18:32

    Celui-là tu l'aimerais, c'est un bar pas comme les autres

    Bisous François

    13
    geo
    Dimanche 11 Mars 2012 à 18:23

    apparement je ne peux pas répondre au coms de mon blog..

    je viens de rentrer de balade..

    je vais menerver!!!!!!!!AAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!la merdeuuuu!!

    bises

    12
    Dimanche 11 Mars 2012 à 18:15

    Je l'ai avais un peu laisser faute d'inspiratin et puis j'y reviens

    As(=-tu touours tes problèmes de lenteurs, ce soir pour mois c'est galèe je n'ai encore jamais vu ça !

    Bisous Géo

    11
    Dimanche 11 Mars 2012 à 18:03

    Je les avais un peu abandonné, l'inspiration revient !

    Bisous ma Mousse

    10
    Samedi 10 Mars 2012 à 21:19

    Une belle ambiance pour un roman dont on attend avec impatience, la suite pour en connaître le genre et découvrir l´intrigue.

    Bonne soirée, bisous Ismeralda

    9
    Samedi 10 Mars 2012 à 15:57

    Ma Nettoue, j'adore les histoires de ce bar.

    Le bel Antonio, je l'imagine bien !

    Un beau petit cul et tout !

    A demain pour la suite.

    Bon week-end, bisous.

    8
    geo
    Samedi 10 Mars 2012 à 15:52

    bonjour Nettoue..

    ah un polar...chouette

    belles description, j'aime bien les voyouS...

    et alors le summum, le roi du shaker beau comme un andalou..

    c'est beau un andalou?...ah lalala l'imagination

    bon a demain..et vite...

    bisous

    7
    Samedi 10 Mars 2012 à 15:21

    je ne fréquente pas les bars qu'ils soient de jour ou de nuit, probablement que, comme Obélix, je suis tombé dedans étant jeune, et puis, je n'appréciais pas trop la clientèle qui était portée sur la boisson, et comme souvent, les patrons le sont aussi !

    J'ai connu par contre à Bordeaux, un bar à eaux, et ça, c'est vraiment génial !

    Bonne soirée,

    Jj

    6
    Samedi 10 Mars 2012 à 11:33

    le décor estplanté . à demain pour la suite  bises bonne journée

    5
    Samedi 10 Mars 2012 à 10:39

    Bonjour Nettoue,

    Je suis allée si peu souvent dans un bar que je ne me souviens pas. Le tien est un beau bar, moderne on pourrait dire.

    Bisous et bonne journée

    4
    Samedi 10 Mars 2012 à 09:55

    J'aimais ces bars, en déplacement, où tu peux passer une heure tranquille après le repas du soir, avant de regagner ta chambre d'hôtel. A condition que les prix soient à ma convenance....Lire le journal tranquillemnt est un moment agréable après 10 heures de travail....  Bises x 2 et belle journée.

    3
    Samedi 10 Mars 2012 à 08:59

    Oui.... pas mal ce bar ma Nettoue... Bises et à demain pour la suite

    2
    Samedi 10 Mars 2012 à 08:28

    Si tout cela existe on a presque envie d'y aller .....

    Bisous

    Claude

    1
    Samedi 10 Mars 2012 à 08:01

    hello nettoue

    c'est presque un bar approuvé par le vatican ! hi hi hi hi

    bisous et bon week end

    pat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :