• Bar de nuit (fin de l'épisode).

    Fermé le dimanche, le bar ouvre à nouveau le lundi à 22 heures. Ce n'est pas le meilleur jours, sauf lorsque les touristes envahissent la capitale

     

    bar de nuit Celui-là est ivre de pluie déboussolée par le vent, aucun parapluie ne lui résiste, Antonio sert un café à Lola épuisée et trempée, Louis joue du Mozart, en sourdine, les yeux fermés, pour lui seul, comme hors du monde !

    --- Mauvais soir pour toi, dis Antonio, rentres donc chez toi, le gogo va se faire rare.

    --- Il y a ceux en voiture bien à l'abri, mais tu as raison, je vais rentrer...

    La porte s'ouvre, Bob, suit l'arrivante des yeux, c'est son rôle... Mais là, il s'agit de quelqu'un qui le fais retenir son souffle, car dès qu'elle retire le foulard qui lui protège à peine la chevelure, celle-ci s'écroule sur son ciré noir ! Bob, avale sa salive avec peine car comme autrefois, les somptueuses mèches flamboyantes éclairent la salle,

    --- Bon Dieu, Julia ! Il ne peut en dire plus tant l'émotion lui ravage la poitrine, lui noue la gorge, lui donne des envie de rire ou de pleurer.

    Elle s'approche de lui et comme elle l'eut fait pour un enfant lui caresse la joue, des larmes s'échappant de ses yeux aux reflets mauves.

    Plus volubile, Antonio à sauté par dessus le cuivre étincelant :

    --- Mais tu es magnifique, saucée comme une vinaigrette mais magnifique ! Patron, hurle-t-il ensuite, c'est Julia,

     

    Etienne, arrive en courant, un air de grande joie répandue sue son visage :

    --- Enfin, tu t'en est sortie, dit-il très ému lui aussi !

    --- Oui, comme une grande, tu veux encore de moi ?

    --- Tu commences quand ? Elle rit au milieu des larmes qu'elle ne retient plus : Un peu pâle, les lignes du visages plus accusées mais cela n'ôtes rien à sa magie, car lorsque Julia parle, l'on ne retient plus que les intonations de sa voix unique. Cela à toujours été le cas, même aux cours de ces jours horribles l'ayant conduite dans une cure prolongée  de désintoxication à l'alcool, où par miracle sa voix unique restait la même : Chaude, vibrante, lourdes d'images véhiculées dans un accompagnement naturel, et exempt d'effets de scènes pompeux ! bar-de-nuit-4.JPG Quelque fut  sa forme physique, quand Julia chantait, on l'écoutait !

     

    --- Comment va Denis, nous avons pris de ses nouvelles, mais tu t'es opposée à se que l'on en prenne des tiennes... C'était dur pour nous tous, tu sais !

    --- Mes parents ont été à la hauteur, ils le sont toujours, dans l'immédiat, je vais vivre chez eux, à une heure de voiture d'ici, ce n'est pas un problème et je dois refaire connaissance avec mon fils. Son père ne compte plus et cette fois c'est définitif. Ce sevrage à été terrible, mais j'ai réussi !

    --- J'irai te chercher et je te ramènerai jusqu'à se que tu ai récupéré ron permis dit Bob, tu verras, tout va se remettre en orde de marche très vite !

    Juliette arrive, elle est heureuse, elle ne dit mot mais serre son ami dans ses bras.Julia se détruisait et sans le vouloir leur faisait du mal à tous.

    --- Je vais voir Louis, et reprendre mon micro, je voudrais essayer ce soir, c'est d'accord ?

    --- Tes robes sont toujours accrochées dans ta loge, répondit simplement Juliette !


    Elle s'approche doucement du pianiste, se penche, appuie sa jour contre sa tête et avant qu'il ait le temps de reculer pose sa main sur son profil gauche ravagé. Louis, ne fait pas un geste, c'est trop tard d'ailleurs, elle a caressé les horribles boursouflures qui font que tout, du moins il le pense, est toujours trop tard pour lui avant même d'être commencé. Il lui saisit enfin la main et embrasse chacun de ses doigts.

    --- On commence par quoi, lui demande-t-il après lui avoir tendu son micro ?

    --- "Mémory", voyons comme d'habitude !

    Le bar s''est remplit mais assez timidement et Zaïda, sillonne la salle preste et légère. Elle est mignonne à regarder, brune de peau, des cheveux aux reflets bleutés,, discrète et silencieuse autant qu'elle le peu.


    Son travail, elle le fait bien, elle répond aimablement lorsqu'on lui parle, mais sont français est encore hésitant ... Zaïda, s'est présentée trois mois plus tôt et... sans papiers, on les lui avait pris pendant sa fuite de Roumanie, et on ne lui avait pas encore renouvelé en dépit de ses demandes répétées. Logé au dessus du bar dans un petit studio elle se fais petite car elle a toujours un peu peur... ce qu'elle ignore est que ses patrons font jouer ceux de leurs relations pouvant lui venir en aide.

     

    Les premières notes de "Mémory", se font entendre et Julia chante... le petit monde du bar, se fait silence... Julia chante !

     

    A bientôt pour les aventures du "Bar de nuit".

     

    A lire ci-dessous : ..Faut la comprendre...

     

    Yahoo!

  • Commentaires

    42
    Mardi 13 Mars 2012 à 19:19

    Merci René, je te souhaite la même chose

    Bises

    41
    Mardi 13 Mars 2012 à 19:12

    Et moi demain c'est dentiste mais je vais mettre les bouchées doubles !

    Bises ma Dom

    40
    Mardi 13 Mars 2012 à 09:05

    super comme d'habitude , je suis incorrigible car je fais tout d'un coup à cause de mon manque de temps

    Une recette pour une bonne journée ;-))

    et bonne journéeeeeeeeeeeee

    39
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:26

    Et puis tu n'aimes pas les longues lecture ma Dgidgi, mais ce n'est pas grave !

    Gros bisous

    38
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:25

    Je l'ai sur mon bureau en favori, j'adore cette chanson !

    Bonne soirée et bises Chantal

    37
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:21

    Tout est en ligne, mais je publierai des suites

    Bisous

    36
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:16

    Tant mieux si elle te plais !

    Bises ma belle

    35
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:15

    Merci les filles, des bises pour vous

    34
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:14

    Elles ont recommencé chez-moi dès le plus petit rayon de soleil

    Bisous

    33
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:12

    Mais tu décris très bien

    Bises Gwen

    32
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:10

    A ton service bien sur et merci pour ton illistration très belle

    Bises

    31
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:10

    La voix est la mesure de sa beauté !

    Merci Patriarch

    30
    Lundi 12 Mars 2012 à 19:08

    Merci, Quichottine j'essaie

    Bisous

    29
    Lundi 12 Mars 2012 à 18:58

    Merci Clade, la suite est déjà écrite !

    Bises

    28
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:49

    C'est un bar sympa où l'on se tient bien, il en existe, mais tu as raison, il ne faut jamais aller trop loin !

    Bises

    27
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:46

    C'est moi qui te remercie d'apprécier cette histoire

    Bises Francine

    26
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:44

    J'espère que le reste sera à la hauteur

    Bises ma Zaza

    25
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:24

    La suite montrera qui l'a amené là !

    Bisous ma belle amie

    24
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:22

    Certaines ne sont pas très esthétique et je suis bien sur que tu sais parfaitement ce qui te va!

    Bises Francine

    23
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:21

    un peu pour une fête mais ne jamais en faire une habithde bien sur !

    Bises Isméralda

    22
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:08

    Ca te plait ? Tant mieux et merci Géo

    Bisous

    21
    Lundi 12 Mars 2012 à 17:01

    La suite est prête, mon copain, je viens de la laisser tenter pas une proposition tranmises par OB, je verrai bien

    Bisous

    20
    Lundi 12 Mars 2012 à 07:16

    Pas le temps de tout lire, RDV chez le médecin ...

    Bon début de semaine.
    Bisoux


    19
    Lundi 12 Mars 2012 à 03:26
    Bonjour je te souhaite un bon début de semaine nos amitiés bises René
    18
    Dimanche 11 Mars 2012 à 20:39

    "Memory" j'ai encore l'air dans la tête c'est du bonheur..

    Pas mal la dame dans le Michigan.. comme quoi on peut être riche et aidée lol..

    Je suis certaine que tu aurais aimé ce concert, blues rock des belle années de la musique..

    douce nuit Nettoue

    biz

    chatou

    17
    Dimanche 11 Mars 2012 à 19:24

    Décidément, tu excelles dans le roman, on a envie de la suite, c'est essentiel

    ça. Tu devrais écrire des e books, sans aucun doute.

    16
    geo
    Dimanche 11 Mars 2012 à 18:58

    bonsoir Nettoue..

    bien...la suite maintenant..

    bisous

    15
    Dimanche 11 Mars 2012 à 18:30

    Comme toi j'aime écrire... mais à l'inverse de toi, je n'ai pas d'imagination : je ne peux écrire que sur des faits réels, sur lesquels il peut m'arriver de broder, mais je dois avoir une base. Que je t'envie

    Bonne soirée

    Gwen

    14
    Dimanche 11 Mars 2012 à 18:13

    Il faut bien rire dans la vie, sinon on va déprimer.

    J'ai tellement peu de cheveux maintenant que je serai bien incapable de faire ces coiffures, sauf celle aux cheveux courts.

    Bisous et bonne soirée Nettoue

    13
    Dimanche 11 Mars 2012 à 17:08

    Bonjour ma Nettoue,
    Elle est libérée d'un fameux fléau qui n'épargne ni homme ni femme.
    C'est dommage qu'on n'entende pas la chanson.
    Merci pour cette belle histoire.

    12
    Dimanche 11 Mars 2012 à 16:45

    bonjour Nettoue je reviens a l'instant de brocantes je passe te faire un coucou

    bisous

    Marcel

    11
    Dimanche 11 Mars 2012 à 16:37

    Mon coucou du weekend, j'en profite pour t'annoncer que je pars en voyage ce jeudi 15 mars et que je serais de retour le 24 mars, si tu pouvais passer sur mes blogs, ce serait sympa.

    merci, bise

    10
    Dimanche 11 Mars 2012 à 16:14

    L´alcohol un sacré ennemi que beaucoup considèrent comme leur ami!

    Très joli récit.

    Bon dimanche, bisous Ismeralda

    9
    Dimanche 11 Mars 2012 à 15:54

    Hello Nettoue, merci pour l'histoire
    Un dimanche agréable, moins de gris

    belle journée,  bisous >  A demain

    8
    Dimanche 11 Mars 2012 à 14:14

    tu nous fait languir ! bises bon dimanche

    7
    Dimanche 11 Mars 2012 à 12:06

    Une bonne mise en bouche pour cet épisode. Bises et bon dimanche

    6
    Dimanche 11 Mars 2012 à 11:05

    Coucou Nettoue,

    Belle histoire. merci

    Bonne journée,

    5
    Dimanche 11 Mars 2012 à 10:51

    Ah l'alcool et ses ravages... j'en connais quelque chose ! malheureusement ...

    bon dimanche,

    François,

    4
    Dimanche 11 Mars 2012 à 10:40

    J'aurai aimé l'entendre..... Beau dimanche avec bises de nous deux

    3
    Dimanche 11 Mars 2012 à 09:23

    Un sourire...

    Passe une douce journée, Nettoue. Bisous.

    2
    Dimanche 11 Mars 2012 à 09:02

    je n'ai pas le temps ce matin , mais il faut que je revienne pour lire la totalité cet après m

    Bonjour ... Bonne Journée à Vous ...

     

    bisoussssssssssssss

    1
    Dimanche 11 Mars 2012 à 08:42

    Une belle tranche de Vie !

    Bisous

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :