• Baptisé avec de l'ail et du vin de Jurançon !

    jeanne-d-albret.jpg  Il était grand temps que Jeanne d'Albret, profita de la chaleur humide susceptible de lui ramollir le croupion et le rende apte à céder... On la fit donc asseoir sur un chaudron de cuivre empli d'eau bouillante, dont on maintint la température à grands renfort d'ajouts fumant qui en  l'éclaboussant lui cloquèrent le derrière, rappelant ainsi l'éclosion d'un champs de perce-neige à la fin de l'hiver !

    Trente minutes plus tard, celui-ci attendrit à souhait tout autant que noyé dans la vapeur on l'étendit sur un matelas rembourré avec des noyaux de pêches, manière de lui rendre la position le plus inconfortable possible, afin qu'elle mit toute son énergie à expulser Henri !

    Et l'on priait autour d'elle, invoquait le seigneur et tout ses saints... Dame, cela faisait des heures que la "ventrière", assistée des dames d'atours de la reine de Navarre s'évertuait à faire naître un roi.

     

    Cela devait bien arriver puisque depuis qu'Antoine de Bourbon, besognait chaque soir son épouse dans ce but, la couche des souverains de Navarre s'enrichissait de scarabées dorés, (très efficaces), d'escargots, d'une bourse de poils pubiens conserver pieusement depuis que l'on du les couper à l'arrière grand-oncle revenu des croisades avec des morpions : Pensez, le tonton avait chassé l'infidèle dans le même régiment que Louis IX,  qui pour avoir rendu la justice assis sous un chêne se fit appeler Saint-Louis !

     

    Après que Jeanne pour donner plus de force à ses efforts, se fut agrippée à la corde attachée aux pieds de son lit, mélangeant à la fois, les "Notre père", traduits en huguenots et des jurons et imprécations gascons fortement imagés, arriva enfin Henri, futur roi de Navarre, et la maisonnée l'espérait bien, roi de France également, bien qu'il y eu encore sévissant coté Médicis, moult prétendants !

     

     henri deux Nonobstant, dès que gisant sur les cuisses de sa mère, il ne put y avoir aucun doute sur l'efficacité des "gris-gris", tant le plus tard surnommé "Vert-galant", avait l'attribut grandiose ! Il l'eut même jusqu'à ce que ce gros (mal fini) de Ravaillac s'en vint lui planter une pointe en plein coeur...

    Henri passa donc son enfance avec les petits paysans de la verte campagne béarnaise : Actif et agréable à regarder, n'eut été son nez lequel se bourbonissant à l'excès lui donna bientôt l'aspect d'un fourmilier.

     

      Bon, il sentait l'ail car il en suçait des gousses comme d'autres des sucreries, inondant ainsi son entourage en éructant à la face de tous sans aucun complexe.

    Mieux élevé, il ne l'eut sans doute pas fais mais la cour de France, très catholique depuis l'arrivée des Médicis brimait à tel point les protestants que le jeune homme intouchable sur l'instant se réjouissait de les enquiquiner de son mieux, lorsque d'aventure, il se trouvait en leur compagnie, car il faut bien le dire, entre les béarnais et Catherine nantie de plusieurs fils accusant nettement le style fin de règne, la concurrence était rude !

     

    Un sang neuf  allait venir, mais à quel prix ? A neuf ans Henri avait déjà changé trois fois de croyance, cela ne la gênait en rien. Je crois même qu'il s'en moquait comme de la première chemise qu'il retira à une bergère blonde, à l'âge où ses copains de jeux suçaient encore leur pouce : Le surnom de "Vert Galant", se justifia donc assez tôt !

     

    A demain mes ami(es), pour la suite et fin d'Henri de Navarre. Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op, un p'tit com pour Nettoue"

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    50
    G.P. l
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:57

    Bonjour Nettoue

    Pour comprendre, il faut toujours se remettre à l'époque. Bon, le "Vert Galant" n'était pas très "galant" et délicat envers ces dames et l'ail n'a jamais valu le

    5 de Chanel, mais c'était le roi ! A voir, de nos jours, de doctes vieillards fortunés et/ou célèbres, accompagnés par des donzelles fort jolies ayant l'âge de leurs petites filles, je me dis que ce n'est, peut-être, pas très ragoûtant non plus.

    Amitiés. Gilles.

    49
    Vendredi 11 Mai 2012 à 15:52

    Et hen ri IV inventa "la poule au pot" !

    Bises Mona

    48
    Vendredi 11 Mai 2012 à 15:51

    Ou ses pouces !

    Bisous ma Dom

    47
    Vendredi 11 Mai 2012 à 15:51

    Avec un aussi beau temps je me remets de mes émotions du 6 mai !

    Bises Gégouska

    46
    Vendredi 11 Mai 2012 à 14:42

    Et bien j'en suis heureuse parce-que je m'apprêtais à demender des explications à OB

    Gros bisous Cerise

    45
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:21

    Et comment, tout ce qu'il lui tombait sous la... main !

    Bisous Dani

    44
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:17

    Revisitée mais très vraie aussi !

    Bisous

    43
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:16

    J'ai eu un gros petite coup de chagrin loe 8 mai...

    Bises ma Fanfan

    42
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:15

    Beaucoup d'enfant mourrait à la naissance de même que leur maman

    Bises Solange

    41
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:15

    Les naissance était dangereuse, les medecins ignorants aussi !

    Bises

    40
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:14

    Mais pas la pauvre reine !

    Bises Sonya

    39
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:13

    Henri IV aimait beaucoup les dames et mis a part ses qualités de roi traitait légérement les paysannes ! Sa zigounette le démangeait en permanence le drôle !

    Bisous ma douce

    38
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:11

    On n'a reconnu ses mérites que longtemps après !

    Bises Eliane

    37
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:10

    Le mot est vilain, mais c'était bien celui employé

    Bises Chantal

    36
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:10

    Certains pays du monde sous la menace de dictateur n'hésite toujours pas !

    Bonne soirée

    35
    Jeudi 10 Mai 2012 à 17:59

    coucou

    j'ai trouvé , j'avais fait une erreur lorsque j'ai copîé mon adresse

    bisoussssssssssss

    34
    Jeudi 10 Mai 2012 à 16:13

    On le dirait bien mais Henri IV ne fut pas le plus mauvais loin de là :

    Bises mon Cricri

    33
    Jeudi 10 Mai 2012 à 16:07

    Moi aussi mais pas en même temps !

    Bises

    32
    Jeudi 10 Mai 2012 à 16:06

    Toujours rien ma Cerise et je ne sais plus à quel saint me vouer ?

    Je te souhaite de bonne vacances, et ne m'oublie pas ma belle !

    Bises

    31
    Jeudi 10 Mai 2012 à 16:03

    L'on mettait aussi des pois secs da chaque coté de la bouche des béb"s pour leur apprendre à sourire...

    Bises Quichottine

    30
    Jeudi 10 Mai 2012 à 16:02

    C'est vrai, de plus il a travaille pour le peuplement du pays !

    Bisous

    29
    Jeudi 10 Mai 2012 à 15:53

    Bien entendu d'ailleurs la jeunesse n'a pas d'âge, bonne et ahréable journée à toi

    Bises

    28
    Jeudi 10 Mai 2012 à 15:46

    C'est tout à fait mon avis, Henri IV courtisait surement les dames de la noblesse et bousculait les "petites gens", mais il ne fut de loin pas le plus mauvais des rois !

    Amicalement à vous

    Nettoue

    27
    Jeudi 10 Mai 2012 à 15:43

    Un peu, l'ancêtre du bon roi peut-être... DSK nous aurtait-il fourni la "poule au pot" ?, nous ne le saurons jamais !

    Bisous

    26
    Jeudi 10 Mai 2012 à 15:20

    Le meurtrier en aimait peut-être l'odeur !

    25
    Jeudi 10 Mai 2012 à 15:15

    Il semblerait bien que Henri §V l'ait dis effectivement ! "Vert galant", n'est pas un vain mot !

    24
    Jeudi 10 Mai 2012 à 15:14

    Page invalide, désolée ma belle, je reviendrai plus tard

    Bisous

    23
    Jeudi 10 Mai 2012 à 06:16

    Bonjour,

    Mon amie Nettoue

    j'espère que tu vas bien

    gros bisous

    22
    Jeudi 10 Mai 2012 à 05:38

    On dit toujours qu'il faut regarder le nez d'un homme ...

    Bon jeudi.
    Bisoux, ma Nettoue !


    21
    Jeudi 10 Mai 2012 à 00:01

    Belle et drôle d'histoire ma Nettoue merci, bonne soirée et douce nuit :) bisousss

    20
    Mercredi 9 Mai 2012 à 20:36

    Ainsi donc naquit ce cher Henri...j´attends la suite de son histoire!

    Merci pour ton style très sympathique à lire quand tu nous racontes ces récits.

    Bonne soirée, bisous Ismeralda

    19
    Mercredi 9 Mai 2012 à 19:42

    D'après San Antonio, il disait "jusqu'à l'âge de quarante ans, j'ai toujours cru

    que c'était un os". Ca révèle bien, n'est ce pas?

    Gros bisous.

    18
    Mercredi 9 Mai 2012 à 18:48

    si on faisait ça maintenant, ce serait la prison assurée

    même pour un futur roi;

    bonne soirée, Nettoue

    17
    Mercredi 9 Mai 2012 à 18:38

    Le jour de son assassinat, il aurait du manger de l'ail pour éloigner Ravaillac en lui soufflant dans le nez.

    Dr WO

    16
    Mercredi 9 Mai 2012 à 16:43

    Tiens "la ventrière" j'en apprends tous les jours.. l'ail j'adore mais comme je suis dans l'aude maintenant je prêcherai pour le Minervois et et Corbières  quant à ce cher Nicolas on dirait que je suis la seule à ne pas le regretter lol.. tu sais les discours sont faits pour émouvoir les foules.

    douce après-midi ensoleillée

    chatou

    15
    Mercredi 9 Mai 2012 à 15:56

    Bonjour ma Nettoue,

    Je ne savais pas l'histoire, un crac ce Henri !

    J'en connais un autre, mais il est plus sage.

    La suite demain.

    Bonne fin de journée, bisous doux.

     

    14
    Mercredi 9 Mai 2012 à 15:56

    Hello Nettoue,  etre huguenot a l'époque n'était pas de de vie,  on vous dépechait a moins que cela !  pauvre Henri, un roi si bon et si mal aimé, comme son prédécesseur Henri III  assassiné par les préchots de ligueux  soutenu par l'espagne...

    assez gris ce mercredi mais pas froid
     un bon café et ça ira
    Clignement d'œil  > bisous
    mauves-chamflecom.png

    13
    Mercredi 9 Mai 2012 à 15:17

    cette naisance m'a bien fait rire ...lol

    passe une douce journée

     

    ti bo du jour

     

     

     

    ๑~*•~☆~Ś Ő Ń Ŷ Á~☆~•*•~๑ 

    12
    Mercredi 9 Mai 2012 à 15:11

    Les origines de notre bon roi et l'histoire revue par toi, je ne m'en lasse pas;

    bise

    11
    Mercredi 9 Mai 2012 à 14:33

    Ça ne devait pas être drôle d'accoucher dans ce temps-là.Je ne changerais pas d'époque. Bonne journée.

    10
    Mercredi 9 Mai 2012 à 13:20

    je vois qu'à Triffouilly tout va bien ;le président est aprti avec panache.Et  Henri IV commence à faire des siennes!

    Un bon moment passé en ta compagnie! Bisous  à toi

     

    9
    geo
    Mercredi 9 Mai 2012 à 12:41

    bonjour Nettoue.

    beau début d'histoire de France...

    c'est pas la vie de DSK que tu nous comptes?

    henry de navarre était ce son pseudo?

    bisous

    8
    Mercredi 9 Mai 2012 à 11:25

    Merci pour ton histoire revisitée... Belle journée. Bises de nous deux

    7
    Mercredi 9 Mai 2012 à 10:11

    Oui, nous avons gardé un souvenir précieux avec le manège enchanté... Mais nous ne sommes pas des vieilles pour autant, car nous avons eu la chance de les connaitre, Pollux et sa troupe (lol)

    bise

    6
    Mercredi 9 Mai 2012 à 10:02

    Wahou, je ne savais pas tout ça, ou bien je l'avais oublié. Notre bon roi henri était donc un tombeur....

    Bisous

    5
    Mercredi 9 Mai 2012 à 08:59

    Il est l'un des rares rois ayant fait du bien au pays !

    Bises

    Claude

    4
    Mercredi 9 Mai 2012 à 08:55

    Je n'aurais pas aimé du tout enfanter en ce temps-là...

     

    Bisous et douce journée, Nettoue.

    3
    Mercredi 9 Mai 2012 à 08:38

    pourtant je ne suis ni verte ni galante

    bissssssssssss

    2
    Mercredi 9 Mai 2012 à 08:36

    et hop dans le gosier , j'aime les deux

    " hello " .... Bonjour à Vous ....

     

    passe une bonne journée si possible avec du soleil

    bisoussssssssss

    1
    Mercredi 9 Mai 2012 à 07:19

    nos arrières arrières grands parents

    étaient vraiment des barbares  !

    Hein.

    Bises ma Nettoue.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :