• Au temps du cinéma muet !

    rudolph-valentino.jpg Ce fut le premier "latin lover", de l'histoire du cinéma, il naquit en 1885 à Castellaneta en Italie, d'une mère française et d'un père italien: En fait son vrai nom est Rodolfo Alfonso Raffaello Pierre Filbert Guglielimi di Valentino, alors même s'il fut encore plus beau que Brad Pitt, Clooney, et Di Caprio, réunis,  on lui en coupa les trois-quart, pour que cela fut plus facile aux dames de hurler son nom en se roulant par terre !

     

    Quand il débarqua, au Etats-Unis, en 1913, il a tout juste 18 ans et comme des milliers d'autres immigrants ne rêvent que d'y faire si possible fortune... Mais lui est beau, d'une beauté dit-on encore jamais égalée au cinéma, cela lui servira très vite, mais comme il ne faut pas qu'il meurt de faim avant d'y arriver il va balayer les rues et ramasser les cacas de chiens dans les parcs publics avant de devenir danseur de tangos pour dames...

     

    Remarqué presque aussitôt par la prestigieuse "Métro Goldwyn Meyer", où ses yeux de velours pas râpé du tout, le font engagés pour des rôles de méchants./.. Muets, bien sur, mais qui ne l'en font pas moins remporter un premier succès dans "Les quatre cavaliers de l'Apocalyse" en 1921. Avec 'Le Cheik", il casse carrément la baraque et c'est la gloire absolue : Son regard hypnotise les femmes, certaines en perdent la tête, (véridique), il est désormais harcelé par une horde de fans gloussants qui brandissent leurs stylo à chacune de ses apparitions.:

    Bonil y a bien des jaloux pour le surnommer "Vaselino", en référence à la gomina dont il s'enduit les cheveux et pour prétendre que s'il aguiche, il ne concrétise guère, et cite pour preuve la femme qu'il épousa et qui prit la fuite le soir de ses noces, mais comme les hommes tout en reconnaissant son talent, envie son succès, sa renommée qui dépasse les frontières n'en est pas affectée et lorsqu'un journaliste américain sous-entend qu'il est homosexuel, Rudolph, le défie d'enfiler des gants pour un combat de boxe ! Dame! C'est du sang latin qui coule dans ses veines et l'acteur jure de lui faire avaler ses feuilles de chou : Le journaliste se défile, le duel n'a pas lieu et la foule continue à faire la queue devant les cinémas rien que pour voir le cheik galoper dans du sable, assis sur un gros bourrin !

     

    C'est à cette période que le jeune trentenaire commence à ressentir de violents maux d'estomac, qu'il attribue aux cachets dont il se gave  pour ne pas perde ses cheveux         dont une partie commence à le déserter !

    Sa belle gueule, c'est son gagne pain à c't'homme, alors pour oublier ses douleurs, il va de fête en fête et claque ses sous aussi vite que l'Etat français, les nôtres : Son mal s'aggrave, (le nôtre aussi), pourtant il refuse tout opération, cela dure un petit temps avant qu'il ne doive s'y résoudre, ses fans sont si secoués que l'on croit d'abord à un tremblement de terre. Deux mille appels téléphoniques   engorge les lignes, la crème chantilly des gâteaux envoyés par centaines à l'hopital empeste l'aigre à tous les étages !

     

    Le 21 Août, une péritonite doublée d'une pleurésie vient se greffer sur son ulcère, l'Amérique pleure, se met à genoux et prie, elle claque des dents en attendant les nouvelles.... L'idole est dans le coma, les médecins lui ont prescrits de la morphine, c'est la fin !

    Il meurt le 22 août à midi, il a 31 ans et est au sommet de sa gloire, et puis la foule est décontenancée, car c'est dans une arène qu'il doit mourir ou sur un champ de bataille, pas sur un lit d'hôpital !

    C'est l'hystérie partout et le fait que sa dépouille soit exposée à l'église Campbell dans une salle décorée d'un beau piano et des reliques de Napoléon, n'y change rien  ! On fait la queue pour le voir mort, la foule ivre de douleur erre dans les rues de New-York, les femmes s'arrachent les cheveux, des centaines s'évanouissent presque autant se suicident, le climat est apocalyptique. (Même plus tard la mort de Marilyn et de James Deans, ne provoqueront pas de tels désespoirs)!

     

    Ces funérailles seront carrément celles d'un pharaon, cent milles personnes seront présentes pour la messe donnée à New York, pendant que toute la ville observera deux minutes de silence... Lorsqu'il sera inhumé le 7 septembre, ce sont cinq minutes qui seront respectées à Holywood : Charlie Chaplin, Douglas fairbanks, Cecil B De miles, Mary Piskford, William Randolph Hearst seront présent,un avion lâchera des pétales de roses sur la mausolée royal où repose celui qui fit rêver tant de femmes en aussi peu de temps...

    (sources le Point)

     

    A demain mes ami(es). Merci de votre fidélité et n'oubliez pas "Et Op un p'tit com pour Nettoue"

     

    krikri

    Yahoo!

  • Commentaires

    35
    G.P. l
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:52

    Bonjour Nettoue

    Joli billet reconstituant un peu l'atmosphère de cette époque (au fond, pas si lointaine que ça). Une excuse pour les fans, c'était encore un certain début du cinéma, mais il y a des limites, car on peut aimer un artiste mais  toutes ces sènes d'hystérie collective m'ont toujours incroyablement épaté, pour moi, c'est tout simplement incompréhensible !

    Bonne journée Nettoue. Bises. Gilles 

    34
    Dimanche 19 Août 2012 à 16:20

    Jamais je ne me suiciderais pour un acteur même beau ! Et pourtant ce fut une vraie folie collective !

    Bisous Nouratin

    33
    Dimanche 19 Août 2012 à 15:52

    Ma grand-mère en parlait, le cinéma ne balbutiait pas encore, mais quelle idée que de suicider ?

    Bon dimanche

     

     

     

     

     

     

     

    32
    Samedi 18 Août 2012 à 21:24

    Une véritable légende!

    31
    Samedi 18 Août 2012 à 16:19

    Il devait être beau, puisqu'on l'assure, mais je n'aime pas son nez écrasé comme un demi abricot !

    Bisous

    30
    Samedi 18 Août 2012 à 16:16

    Qui même à part les cinopyles ont déjà entendu son nom ? Reste que sa mort à désespèré des milliers de gens et que l'on s'est tués pour lui, ce que je ne comprends pas !

    Pas plus que je ne comprends ces bousculades ou ces attendes dans les rues, (dormir sur un trottoir pour voir passer quelqu'un pendant 20 secondes), pour voir passer quelqu'un de connu, alors que l'on voit si bien sur son écran de télé !

    Bisous Géo

    29
    Samedi 18 Août 2012 à 16:06

    <oui, j'ai lu tout cela, mais à l'époque il n'avait pas le choix et démentait : De toutes façons cela fait partie de sa vie privée ! Il était vraiment très beau !

    Bisous mon ami François

    28
    Samedi 18 Août 2012 à 15:54

    Ma grand-mère l'aimait , il était le début de quelque chose, et je peux comprendre un certain engouement mais surement  pas cette folie qui va jusqu'à s'oter la vie !

    Comme vous, j'en reste pantoise !

    Bon dimanche Gilles

    Bises

    27
    Samedi 18 Août 2012 à 15:31

    C'est vrai, qui ne lui a pas porté chance !

    26
    Samedi 18 Août 2012 à 15:30

    C'est vrai, mais il y en a qui ne dispose de rien d'autre, alors ?

    Bien à toit

    25
    Samedi 18 Août 2012 à 15:18

    La mienne aussi et mon père c'était un chanteur Caruso je crois ! Les années passent !

    Bises Violettes

    24
    Samedi 18 Août 2012 à 15:15

    Celle-ci l'est en effet particulièrement !

    Bonne journée Paul

    Nettoue

    23
    Samedi 18 Août 2012 à 12:37

    Pas de pot, pauvre type, il n'a même pas pu en profiter, triste histoire mais on

    n'arrive pas à pleurer, tu l'as fait exprès!

    22
    Vendredi 17 Août 2012 à 19:53

    une époque qui me manque "le cinéma muet"

    tu me fais en quelques part replonger dans mes souvenirs

    douce soirée

    ti bo

    21
    Vendredi 17 Août 2012 à 19:52

    Bonsoir ma Nettoue,

    J'adore passer chez toi, j'apprends toujours un tas de choses.

    Merci ma belle.

    Il fait chaud en Ardèche comme partout, je suis restée dans la piscine tout l'après-midi, il y a encore 40°, je fonds.

    Bonne soirée, mille bisous.

    20
    Vendredi 17 Août 2012 à 19:28

    Mort bête.

    Dr WO

    19
    Vendredi 17 Août 2012 à 18:34

    un avion lâchera des pétales de roses sur la mausolée royal ...

    cela devait être superbe..........snif...

    18
    Vendredi 17 Août 2012 à 18:32

    Maman était folle de lui!

    Bisous

    Violette

    17
    Vendredi 17 Août 2012 à 17:51

    bon week-end!***

    ~~~~~~~~~~~~~~

    16
    Vendredi 17 Août 2012 à 17:50

    bon week-end!

    15
    Vendredi 17 Août 2012 à 17:18

    Salut

     

    il n'y a pas que le physique chez les acteurs,

    il y a surtout sa façon de jouer et son humour;

    En muet, c'est clair qu'il faut exagérer plus.

     

    Amicalement Votre

    Vincenzo

    14
    Vendredi 17 Août 2012 à 17:09

    une vrais beauté

    13
    Vendredi 17 Août 2012 à 16:36

    Une courte vie, mais bien remplie. Bonne fin de semaine.

    12
    Vendredi 17 Août 2012 à 16:19

    Pauvre Rudolf! C'est payer bien cher la  calvitie que d'y laisser sa vie!

    Il a eu son temps de gloire  même s'il a été court! On a du mal à imaginer  ce succès ! Il fait très chaud; bisous

    11
    Vendredi 17 Août 2012 à 15:29

    Alors là;;; je n'ai jamais été cinéphile...J'ai horreur des salles de cinéma.

     

    belle journée bisesde nous deux

    10
    Vendredi 17 Août 2012 à 14:26

    bonjour Nettoue  mourir a 31 ans au sommet de sa glore c'est vraiment pas de chance

    bisous

    Marcel

    9
    Vendredi 17 Août 2012 à 13:50

    Bonjour Nettoue,

    ...pas vraiment mon genre mais bon, à l'époque, c'était un "Dieu" ....aujourd'hui, pas sûr qu'il aurait autant de succès!

    Bonne journée, bises de Mireille du Sablon

    8
    Vendredi 17 Août 2012 à 10:46

    Peu ont eu ce succès... mais j'avoue qu'il ne me fait pas vraiment craquer. :)

    Douce journée, Nettoue. Bisous.

    7
    Vendredi 17 Août 2012 à 10:34

    bonjour Nettoue

     

    un grand merci de ce très beau document du cinéma muet vraiment je ne sais ou tu trouves mais là c'est un régal et beau à lire surtout passe un bon vendredi qui va faire chaud cela va faire du bien moi qui suis une fille du soleil  bisous dan

    6
    Vendredi 17 Août 2012 à 09:59

    Bonjour Nettoue, merci pour ton article

    Beau temps et ciel clair, presque des températures tropicales pour ces jours ci !  Farniente et hydratation au programme ...  Bisous > Rose rouge

    COEURCALINSCOM

    http://parfumsdecampagne.over-blog.com

    http://pre-au-clair.eklablog.com

    5
    Vendredi 17 Août 2012 à 09:56

    marié en 1919, divorcé en 1922 avec une actrice ouvertement lesbienne, elle déclare lors du divorce que le mariage n'a jamais été consommé !! L'hypothèse de son homosexualité reprend à nouveau de l'ampleur ce qui ne m'étonnerait pas... on ne lui connaît pas vraiment de relations féminines à ce monsieur !

    Bisous

    François

    4
    geo
    Vendredi 17 Août 2012 à 09:40

    bonjour Nettoue

    bel article pour une icone de la beauté masculine et du cinéma..

    mais qui se souvient de ce "Rudolph Valentino"..

    bises Nettoue

    3
    Vendredi 17 Août 2012 à 09:05

    Hello Nettoue

    Je n'ai meme pas connu James Dean our Miss Monroe ... alors celui la ! hi hi hi hi

    C'est que je suis encore tres jeune moi ! hi hi hi hi

    bisous

    pat

    2
    Vendredi 17 Août 2012 à 08:49

    J'aurais préféré une ValentinA ....  ;-)

    Bisous

    Claude

    1
    Vendredi 17 Août 2012 à 08:47
    Bonjour Je te souhaite une très bonne fin de semaine Amitiés bises Qing et René
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :