• Alerte enlèvement (policier) par Nettoue

    Une enquête du lieutenant Luc Fisher :

     

    luc fischer 2C'est dimanche, le printemps et il fait beau et chaud, un temps idéal pour faire un jogging matinal à deux au travers des vignes d'Eguisheim à Ribeauvillé. Luc adapte ses foulées au rythme de celles de Mireille, par instants il lui jette un bref regard, et elle en fait autant ... Leurs regards se croisent, leurs bouches ébauchent un sourires. Il y a tant d''amour entre-eux : S'ils se laissaient aller Luc ne cesserait pas de la prendre dans ses bras.

    Elle est belle, tendre et pourtant faite d'acier, l'effort ne semble rien lui coûter et pourtant on vient seulement de lui retirer son plâtre. Luc aimerait qu'elle prenne soin de sa blessure pendant quelques temps, seulement obliger la jeune femme à cette sorte de sagesse est pire que de faire aimer aimer les violettes à Vladimir Poutine !

     

    Pourtant, au bout d'un moment il s'arrête, à l'éclat de son beau regard vert, elle devine qu'il va tricher pour l'amener à une pause tendresse, elle sait aussi que ses quelques minutes vont la réjouir... Il la prends aux épaules pour l'attirer à lui, une joie profonde la submerge lorsqu'il dénoue son catogan et plonge ses fortes mains brunes dans ses boucles au reflets de cuivre, et puis il lui touche le visage du bout des doigts pour en effleurer les contours, son pouce effleure ses lèvres, puis il l'embrasse tendrement, lentement comme elle aime !

     

    Seigneur, c'est un peu comme si le ciel vacillait , et son coeur peinait à remettre ses battements en ordre de marche, elle ferme les yeux et chuchote :

    --- Oh! Je t'aime mon beau lieutenant, si tu savais combien ? Et puis elle pose la tête contre son épaule et se serre contre lui

     

    Et puis, un peu en bas d'un vignoble à peine réveillé de sa longue nuit d'hiver, juste à l'entrée en contrebas de la petite ville, soudain des pneus crissent dans une odeur de gomme brûlée, une portière s'ouvre un homme en jaillit, arrache un enfant des bras d'une femme qui tente de le retenir en hurlant . L'enfant, une fillette semble t-il, hurle des "mamans" déchirants, Luc s'élance en courant, l'a petite est jetée par la portière restée ouverte à laquelle s'accroche la femme avant d'être traînée sur quelques mètres et de lâcher prise sous le choc brutal d'un coup de poing.

     

    Lorsque Luc arrive près d'elle, elle a la bouche ensanglantée et son regard reflète une peur Mireilleindescriptible. Déjà Mireille se penche sur elle pendant que Luc appelle le commissariat... Jim, son assistant est de permanence, il lui donne le numéro de la plaque d'immatriculation du véhicule mais sans grand espoir car il a du être volé.

    -- Envoie une voiture nous chercher, avec sirène et gyrophare, mon artillerie aussi, je vais tenter une course poursuite malgré le temps perdu, et fais surveiller les frontières de Suisses et d'Allemagne, une petite fille vient d'être enlever à 300 mètres de nous. Envoie aussi la SAMU sa mère à pris des coups. Dès que nous aurons quelques renseignement il faudra voir avec la préfecture et le ministère pour lancer le plan "Alerte enlèvement" !

     

    La main de Mireille s'accroche à son bras :

    --- Luc, dit-elle, elle s'appelle Joyce El Afri, et la petite est sa fille et celle adoptive de Mustapha, de la police municipale de Strasbourg, que l'on vient d'enlever. Joyce est en vacance avec sa fille chez ses parents à elle...

    La fille d'un flic, abasourdi, Luc qui ne l'a pas encore regardé se penche sur la blessée et la reconnaît aussitôt. Elle n'a pas beaucoup changé depuis qu'il était à l'école de police à Paris et qu'elle servait dans sa cafétéria préférée, huit ans plus tôt !

     

    --- Tu es donc revenue en Alsace, Joyce et mariée à un flic ! A l'époque tu les détestais...

    --- L'un deux, oui, dit-elle avec un sourire nostalgique, j'en ai détesté un toi ! Mais avant j'avais vécu avec le frère de Mustapha, Sandy est  sa fille biologique , et c'est lui  qui vient de l'enlever... Bien sur, il n'a aucun droit sur elle, il en a été déchu, lorsqu'il a été condamné pour abus sur mineure..; Je... Oh! personne ne nous a prévenu de sa sortie de prison et la dernière fois que je l'ai vu c'est à son procès... J'étais déjà revenue en Alsace,... Nous sommes venue voir ma grand-mère, et... Luc, Au procès lorsqu'il a su que je venais de me marier avec... son frère, un policier, la petite avait presque deux ans, et il a juré qu'il nous la reprendrais...à Mustapha et moi...

     

    A demain pour la suite de "Alerte enlèvement". Merci de votre fidélité et n'oubliez-pas, "Et Op des p'tits com, pour Nettoue !

     

    A lire ci-dessous : Bon à savoir: Merci

     

     

    Yahoo!

  • Commentaires

    30
    Lundi 20 Février 2012 à 16:33

    Ce n'est pas le meilleur, j'étais un peu fatiguée sans doute

    Bisous mon copain

    29
    Dimanche 19 Février 2012 à 19:19

    L'affaire est plus claire, je l'avais prise à l'envers.

    28
    Dimanche 19 Février 2012 à 18:37

    C'est gentil Yvon, bonne journée à toi aussi

    27
    Dimanche 19 Février 2012 à 18:35

    C'est vrai que tu connais la région, la route des vins est très belle c'est vrai !

    Bisous mon Cricri d'amour

    26
    Dimanche 19 Février 2012 à 18:29

    Et souvent on ne peut pas récupérer son enfant !

    Bises Claude

    25
    Dimanche 19 Février 2012 à 16:55

    J'y pense ma belle et j'espère que cela marchera

    Bisous

    24
    Dimanche 19 Février 2012 à 16:52

    La fin pour demain, j'espère que tu aimeras

    Bises et bon dimanche

    23
    Dimanche 19 Février 2012 à 16:48

    Merci Cerise j'espère que cela te plaira

    Bisous

    22
    Dimanche 19 Février 2012 à 16:33

    Un petit polar de temps en temps lorsque je sature de politique

    Bises Géo

    21
    Dimanche 19 Février 2012 à 16:29

    Un boulot qu'il fait à merveille et qu'est-ce qu'il est beau ! J'adore la fossette au menton

    Bisous

    20
    Dimanche 19 Février 2012 à 06:36

    Bon, on va attendre demain pour savoir la suite.

    Si je ne suis pas passée avant-hier, c'est sans doute que tu n'était pas venue chez moi car je ne réponds plus que sur les commentaires et très peu aux NL

    Bon dimanche.
    Bisoux ma chérie !

    19
    Dimanche 19 Février 2012 à 04:40

    Bonjour

    je te souhaite une très  bonne fin de WE  

    nos amitiés bises

    René

    18
    Samedi 18 Février 2012 à 23:25

    salut

    on attend la suite

    bon dimanche

    17
    Samedi 18 Février 2012 à 19:59

    Une histoire qui évoque beaucoup de situations aussi complexes que l´on entend un peu partout et qu´on lit dans les journaux...cela met la chair de poule!

    Je suis impatiente de lire la suite demain.

    Bonne soirée, bisous Ismeralda 

    16
    Samedi 18 Février 2012 à 18:06

    ouh qu'elle est belle scarlet sur la photo de l'article en dessous, toutoune est allée entérrer son os à dent dans la terre dehors, elle a le museau sale mais sale!!

    je passe te souhaiter un bon weekend, les températures remontent c'est bien.
    Bise

    15
    Samedi 18 Février 2012 à 17:23

    Bonjour ma Nettoue,

    Rholala, le beau Luc  va encore en avoir du boulot.

    La pauvre gamine, vivement demain pour la suite.

    14
    Samedi 18 Février 2012 à 15:36

    bonjour Nettoue  rendez vous est pris pour demain alors pour la suite  hihi  bisous

    Marcel

    13
    Samedi 18 Février 2012 à 15:32

    bonjour Nettoue

    ah lalala ces histoire des couple mixte..

    aller vite a ta plume...

    la suite

    bises

    12
    Samedi 18 Février 2012 à 14:57

    Des histoires qui arrivent malheureusement, à demain pour la suite, bises.

    11
    Samedi 18 Février 2012 à 14:46

    il faut attendre demain ! bises bon samedi

    10
    Samedi 18 Février 2012 à 12:26

    pauvre gamine, elle me fait penser à celle que j'ai vue à la télé hier: elle habitait au Pakistan avec son père qui l'avait enlevée et sa maman a obtenue sa garde;elle voulait rester avec son père ;

    J'espère que Luc et Mireille retrouveront cette petite; je leur fais confiance! Bisous

    9
    Samedi 18 Février 2012 à 11:48

    comme d'hab je lirais tout en même temps

    bisous

    8
    Samedi 18 Février 2012 à 11:39

    et hop ! on va suivre cette histoire là

    7
    Samedi 18 Février 2012 à 10:24

    C'est une histoire captivante et bien écrite. Mais elle pourrait être réelle.
    J'attends la suite avec impatience.
    Bonne journée

    6
    Samedi 18 Février 2012 à 08:57

    hello Nettoue

    Il s'échauffe. Il s'entraîne. Le Carnaval a  commencé depuis hier soir à courir son marathon du rire XXL, du 17 février au 4 mars. Cette année, le souverain niçois qui règne sur la monarchie la plus éphémère de l'histoire comique sera « Roi du sport ». Un écho à la dynamique sportive de Nice mais surtout à l'actualité de Londres, capitale des Jeux olympiques d'été 2012. D'ailleurs la Grande Bretagne sera le pays invité d'honneur de cette 128e édition burlesque. Autant dire que ça va parader à grandes foulées sur la légendaire Promenade des Anglais ! Alors , mon blog sera particulierement en pause, car je reçois un blogueur breton pour la circonstance. Surtout pour les journées de Lundi, Mardi et Mercredi. Car ne l'oublions pas , il y a aussi la fete des citrons à Menton... La fete est de retour , le printemps aussi !
    bisous
    Pat

    5
    Samedi 18 Février 2012 à 08:56

    unrégal ma chère Nettoue, as-tu pensé à publier un recueil de nouvelles,dans ce style,  tu excelles...à demain pour la suite...

    gro bisous à très vite.;Mamoune

    4
    Samedi 18 Février 2012 à 08:07

    Un petit polar pour changer ma Nettoue, un beau début d'intrique...!!!! Bises et à demain

    3
    Samedi 18 Février 2012 à 08:07

    Et cela arrive assez souvent semble-t-il ce genre d'enlèvement ....

    Bisous

    Claude

    2
    Samedi 18 Février 2012 à 07:53

    J'aime bien le coin de Ribeauvillé.

    Bises ma chère Nettoue.

    1
    Samedi 18 Février 2012 à 07:38

    très interessant, Nettoue

    merci et bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :